♫ ~ Voteland
Vote toutes les deux heures et tu auras un bisou de Liam. ♥
Les posteurs les plus actifs du mois
69 Messages - 20%
47 Messages - 13%
39 Messages - 11%
37 Messages - 11%
29 Messages - 8%
28 Messages - 8%
27 Messages - 8%
27 Messages - 8%
24 Messages - 7%
23 Messages - 7%
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Virgilia Anarosae
Groupe : Tractamus
Messages : 16
Points RP : 50
Inscription : 10/05/2019

Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre. Empty Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre.

le Ven 10 Mai - 5:37


Virgilia Anarosae

22 ans ■ 15 septembre ■ 1m65 ■ ♀ ■ Porte constamment des lentilles violet pâle ■ Teinture lavande ■  Psychologie ■ S'efforce de toujours rester calme, ce qui peut parfois renvoyer l'idée qu'elle est insensible. ■ Se laisse rarement contrôler par ses sentiments mais préfère agir par bon sens. Enfin "bon", ça dépend du point de vue, mais du sien, elle fera toujours ce qu'elle trouve juste. ■ L'honnêteté est une forme d'empathie d'après elle, puisqu'elle vient toujours à préférer une vérité qui blesse plutôt qu'un mensonge qui fait plaisir. En bref, elle est très directe et ne passe pas par quatre chemins. ■ Légèrement provocatrice, elle sait parfaitement comment faire sortir les autres de leurs gonds et peut parfois s'en servir, même très souvent. ■ Une forte volonté qui ne la fait reculer devant rien, étant d'ailleurs perfectionniste sur les bords, elle déteste lorsqu'une chose est incomplète, un travail mal fait, ou même qu'elle n'obtient pas ce qu'elle voulait. ■ Ne se ment pas à elle-même et peut très facilement détester ceux qui ne veulent pas voir la vérité en face et se bercent d'illusion par peur de la réalité. Un tout autre niveau d'honnêteté qui peut la rendre méprisante à l'égards de ceux trop faible d'esprit. ■ Bien qu'elle ait un caractère plutôt brut et effronté, elle n'en reste pas moins très prévenante envers les personnes qu'elle apprécie et est de bonne compagnie. ■ Une intelligence hors du commun qui lui permet par ailleurs d'être extrêmement perspicace. ■ Parle couramment l'anglais, l'allemand et le japonais. ■ Aime l'argent. ■ Sait manier les armes et est entraînée au combat et à l'auto-défense.

Mon pouvoir
N'avez-vous jamais rêvé d'avoir une corne d'abondance ? Son don marche ainsi, à quelques limites près. Tout d'abord, chaque objet qu'elle souhaite obtenir a un prix (qui ne correspond pas forcément à celui qu'il aurait avec du réel argent), une monnaie qui lui est propre.

Comment l'obtenir ? C'est simple, chaque jour, des "quêtes" lui sont transmises par le biais d'une adresse-mail, d'un message, ou de quelconque moyen qui lui permettrait d'accéder à l'information. Elles sont comparable à celles que l'on peut trouver dans un jeu vidéo, qui demanderont de faire x ou y choses, allant d'un simple aller retour en centre-ville, à découvrir comment le chien du voisin est décédé. Chaque "quête" rapporte un montant plus élevé en fonction de la difficulté, et bien entendu, la monnaie est stockée directement dans l'esprit de Virgilia et n'a donc aucune forme matérielle, ce qui l'empêche d'être dérobée ou utilisée par quelqu'un d'autre.

Ensuite, il lui suffit d'avoir le montant demandé pour faire apparaître l'objet qu'elle désire. Comment cela fonctionne ? Des pièces d'or apparaissent dans l'une de ses mains, et la magie opère, celles-ci sont échangées contre l'objet qu'elle convoite. Il lui suffit de l'imaginer, et il apparaîtra à la place de ses dit-pièces. Donc oui, elle peut très bien les lancer et l'objet apparaîtra donc à l'endroit où les pièces sont posées, voire en l'air si elles sont en plein vol. Il lui faut pour cela prononcer cette phrase, à voix haute ou à voix basse, pour déclencher son pouvoir : "Mon prix est de X pièces, fais-moi apparaître un/une [insérer nom de l'objet]". Il y a néanmoins une faille dans son don. En effet, elle peut payer moins cher afin d'obtenir le même objet mais sous une forme beaucoup plus fragile et à l'inverse payer plus cher pour qu'il soit d'autant plus résistant.

A quoi ce limite son don ? Tout les objets qui ne dépassent pas 2 mètres, et ne doivent impérativement pas être vivants. Les objets avec un circuit électronique trop complexe, comme les ordinateurs ou les téléphones, sont également impossible à matérialiser, se limitant seulement à des armes à feu en terme de complexité. Elle peut d'ailleurs matérialiser la monnaie acquise par son don en réel argent, à défaut de 1 pièce d'or = 50€. Les objets ne disparaissent pas et peuvent être utilisés par les autres.

Elle n'a de limite que la monnaie dont elle dispose, son don ne peut fonctionner si cette condition n'est pas remplie, et n'a le droit à seulement 5 objets par jour.  Si elle venait à déroger à cette règle en continuant d'utiliser son don, elle subirait de violentes douleurs à la poitrine qui s'accentueraient, pouvant aller jusqu'à l'évanouissement.
Mon histoire
Il faisait tout noir. Non, pour être plus précise, une chose m'empêchait de percevoir la lumière qui m'entourait. Je tentais tant bien que mal de bouger mes membres par réflexes, mais quelque chose retenait leurs mouvements, comme-ci mes mains et mes chevilles étaient liées entre elles. Respire, ne panique pas, me répétai-je. Il me fut simplement quelques minutes pour reprendre mes esprits. Où étais-je, que faisais-je là, attachée, dans l'incapacité totale de faire quoi que ce soit, ni même d'énoncer ne serait-ce qu'un petit mot. Lorsque je situais enfin l'impasse dans laquelle je me trouvais, des sons qui s'intensifiaient, à mesure que je les entendais, parvinrent à mes oreilles. Des voix, plutôt graves, dont 4 distinctes. L'écho se rapprochait tandis qu''il se fut stoppait par le grincement d'une porte. Les bruis de pas étaient tout près, tandis que j'entendis distinctement l'un des hommes dire : "Vérifie si la fille est encore évanouie". Par précaution, je simulais, sentant par la même occasion deux mains extrêmement froide me touchait le bras droit. Puis la gorge, puis l'abdomen. Mon corps se balançait au rythme des secousses que l'homme provoquait, mais je continuais de n'émettre aucun mouvement volontaire. Je restais là, comme inanimée. Avec insistance, il continuait de m'appeler et me secouer comme un sac que tu tentais de vider en le secouant par le bas, mais ce fut interrompre par la même voix qu'il lui avait ordonné de vérifier mon état. "Bon, laisse la, de toute façon son père ne va pas tarder à recevoir notre message. Assurez-vous d’utiliser un VPN pour pas qu'on nous localise, je refuse de nous faire prendre sans avoir ma rançon. Dit-il, d'un ton sérieux.

Quelques minutes plus tard, la port se mit à grincer puis claquer à nouveau, j'en déduisais qu'ils venaient de partir. Plusieurs questions sonnaient dans ma tête, mais l'énigme qui m'amenait à être attachée ici venait de se résoudre. Ces hommes, qui avaient une quelconque affaire en commun avec mon père, allaient sûrement demander une rançon pour me récupérer en vie. Et malgré que mon père soit quelqu'un de franchement pas très paternelle, qui a d'ailleurs toujours négligée son rôle de père, il ne voudrait pour rien au monde me retrouver noyée dans le fleuve d'à côté. Enfin, l'heure n'était plus à la réflexion, mais à l'action. Il me fallait m'assurer être seule dans la pièce, et si ce n'était pas le cas, j'allais avoir énormément de mal à me sortir de ce pétrin. Je me mis à tousser, tout doucement. Suffisamment fort pour qu'une personne tout près l'entende, mais pas assez pour alerter ceux des salles voisines. Je réitérais l'opération quelques fois, mais aucun signal, aucune réaction de la part d'une possible personne qui pouvait se trouver à mes côtés. Je bougeais tout doucement mes poignets afin de déterminer ce qui pouvait me retenir prisonnière de mes mouvements... Il s'agissait d'une simple corde, qui était tout de même extrêmement serrée, engourdissant pratiquement mes mains. J'expirai avant de faire apparaître des pièces dorées sur le bout de mes doigts. Mon prix est de 3 pièces, fais-moi apparaître un couteau de chasse, soufflai-je. Celui-ci apparut instantanément. Je me mis alors à gratter la partie coupante afin de me libérer des liens qui m'entravaient. Je répétais l'opération sur mes chevilles, après avoir ôtai le bandeau qui me couvrait les yeux. Une fois libre, j'inspectais rapidement la pièce. Sinistre, délabrée, une porte en acier et des tags sur les murs. Un vrai repère de bandits, qui devait clairement manquer de surveillance.

Un problème s'opposait néanmoins face à moi. Il n'y avait aucune fenêtre apparente, aucune sortie de secours ni de bouche d'aération. Le seul et unique moyen pour sortir était d'emprunter cette grande porte en acier qui faisait un bruit monstre lorsqu'on avait le malheur ne serait-ce que de la bouger d'un millimètre. En clair, pour pouvoir sortir, je n'avais pas le choix que d'alerter mes ravisseurs. Bien qu'entraînée au combat, jamais je ne pouvais faire le poids face à 4 hommes. Il fallait jouer le tout pour le tout. Je devais en attirer un seul afin de le neutraliser, tandis que je me faufilerai par la porte qu'il venait d'ouvrir. Néanmoins, certains facteurs devaient être remplis pour  la réussite de cette opération. Premièrement, si les 4 hommes se trouvaient dans la pièce d'à côté, que j'en neutralise un seul ou aucun, cela reviendrait au même, je me retrouverai dans le pire des cas contre 4 hommes, et dans le meilleur contre uniquement 3... Autant dire que je n'avais aucune chance, peu importe l'issu du problème. Si, par chance, cette dite-pièce était inoccupée, cela me laisser le champ libre pour continuer. Restez à savoir s'ils allaient envoyer un seul homme pour vérifier, ou allaient-ils se déplacer à plusieurs ? En prenant en compte leur tentative d'obtenir une rançon, il était même plus que probable qu'ils n'étaient pas seulement 4, et je me retrouverais probablement dans une impasse. De toute manière, qui ne tente rien, n'a rien. Il fallait que j'agisse. Je pris alors la chaise en bois sur laquelle j'étais ligotée, que je fracassais sur le sol, provoquant un bruit suffisamment fort pour les alerter, ou au moins l'un d'entre eux.

Adossais contre la porte, je pouvais entendre de légers bruits de pas, s'approchant vers ma direction. Une nouvelle fois, je fis apparaître des pièces d'or dans ma main droite cette fois-ci. Mon prix est de 8 pièces, fais-moi apparaître un taser. Aussitôt pensé, aussitôt apparut. Un taser était surement le meilleur objet pour immobiliser un homme le plus discrètement possible. Mon corps réagissait alors au mouvement de la porte, qui se mit à grincer, j'entrevus alors la silhouette d'une personne, traversant la fente. D'un mouvement rapide, le taser atteignit sa gorge avant de lui envoyer une décharge. Son corps tout entier tomba à la renverse, me permettant par la même occasion de me faufiler sans toucher à la porte, ne causant alors aucun bruit. Ils connaissaient les lieux, et n'allaient sûrement pas prêter attention à si une porte avait grincé deux fois, qui était donc le résultat d'un aller-retour, plutôt qu'une seule fois dans le cas de figure présent. En bref, je devais tout de même me presser, pas qu'ils finissent par remarquer l'absence d'un de leurs hommes.

La pièce d'après était finalement un long couloir, m'ouvrant le champ des possibles, mais pouvait également m'être fatal. Quelqu'un de simple d'esprit aurait très certainement foncé vers le fond, prenant ainsi la porte la plus éloignée qui pourrait très probablement être la sortie. Mais cela me semblait trop facile. Il y avait en tout 5 portes, 2 de chaque côté, espacées par moins de 10 mètres, et une seule isolée au bout, qui pouvait éventuellement être la salle des contrôles et/ou du courant. L'idée de l'éteindre me traversait l'esprit, mais je songeais également au fait que certaines portes pouvaient être automatisées de par la carte que j'avais empruntée dans la veste de l'homme paralysé dans l'autre pièce. Cela pouvait être une carte d'accès, comme une simple carte de d'identité au sein de leur groupe de malfaiteurs. Mais je ne pouvais omettre l'idée qu'elle aurait très certainement une utilité tôt ou tard, enfin c'est du moins ce que j'espérais. Très rapidement, je longeais les murs, posant attentivement mon oreille contre chaque porte afin de connaître la position de ces hommes. Première pièce, occupée. Deuxième pièce, occupée. Troisième pièce, occupée. Il ne me restait que la quatrième et celle isolée. Je tendis l'oreille sur la quatrième porte qui se présentait à moi, occupée. Un léger courant d'air traversé l'interstice entre le sol et la porte, me poussant à croire qu'il s'agissait de la sortie, ou du moins d'un passage qui menait à elle.

J'étais de nouveau face à une complication. Comment allais-je pouvoir traverse cette pièce alors qu'un homme, peut-être plus, est actuellement à l'intérieur ? Je ne cogitais pas plus de quelques secondes avant de taper à la porte. L'homme tourna la poignée en acier, émettant un son légèrement insupportable, entrouvrant la porte. J'activais alors mon taser sur la poignée, qui en plus d'être en acier, est un excellent conducteur. L'homme subit une décharge, tombant à la renverse. La porte se refermait peu après, alertant les autres hommes s'ils se trouvaient avec lui. Une légère attente me fit comprendre qu'il n'était pas seul. Un autre homme s'empressait d'ouvrir la porte, apparaissant directement devant moi. Il devait bien faire 2 têtes de plus que moi, mais j'avais l'avantage de la surprise. Mon genoux vint directement lui asséner un coup dans l'abdomen, ce qui le fit se tortiller de douleur, avant de recevoir une décharge, ce qui le mit également à terre. J'entrais discrètement dans la pièce, laissant les corps des deux hommes au sol, bloquant la fermeture de la porte.

Je me hâtai, arrivant encore une fois à une autre porte. Que j'ouvris sans tarder, puisque de toute manière s'il y avait quelqu'un, il avait certainement été alerté par le bruit. Et il en était probablement de même pour les pièces voisines. Je traversai la porte, tombant alors nez à nez avec un homme, dans l'escalier. Il me regardait d'un air surpris tandis que mon corps se mit à lui foncer dessus, pointant mon taser une nouvelle fois dans sa direction. D'un réflexe très rapide, l'homme bloqua ma main avant de m'attraper à la gorge. J'enroulai alors mes jambes autour de son bras avant de serrer de toute mes forces. Il avait beau être aussi musclé qu'il pouvait l'être, les muscles des jambes sont les plus puissants du corps humain, et il n'avait d'autre choix que de relâcher la pression. Une fois libérée, il ne me fallut que quelques secondes pour atteindre ses jambes, lui assénant un coup de pied dans le tibia. L'homme, affalé à terre, couinait de douleur. "Surtout, n'y vois rien de personnel", lui dis-je, avant de le paralyser à son tour à l'aide du taser. Je fouillais ses poches avant de mettre la main sur un portable, que je pris.

Il me fallut quelques secondes pour respirer et reprendre mon souffle. J'en profitais pour monter les escaliers, ce qui m'amenait à une nouvelle porte encore une fois, mais cette fois-ci blindée, et qui semblait posséder un système d'ouverture spécifique. "Bingo", exclamai-je, insérant la carte qui ouvrit automatiquement la porte. Se présentait alors à moi une espèce de grande plaine, isolée. Le soleil picotait légèrement ma peau tandis que l'air frais balançait mes cheveux dans le vent. Il n'y avait rien aux alentours, je devais être à des kilomètres de la civilisation. Le téléphone de l'inconnu dans les mains, je composai le premier numéro qui me venait à l'esprit, et qui devrait certainement concerné par le merdier dans lequel son existence m'avait foutue. Oui, je parlais bien évidemment de mon père, un agent du FBI. Il répondit dans la minute qui suivait, et dit dans un élan de colère.

- " Vous aurez votre rançon dans la demi heure qui suit, je suis en route, mais si vous osez toucher à un cheveux de ma fille, vous aurez...
- Père, c'est moi Virgilia. Tu peux arrêter ton cirque maintenant ? Répondis-je, exaspérée.
- Virgilia ? Tu vas bien ? Comment as-tu réussi à m'appeler ? s'exclama-t-il, étonné de m'entendre.
- J'ai pas le temps de t'expliquer mais je t'envoie les coordonnées du trou paumé dans lequel je suis, dépêche-toi de venir me chercher car les chiens risquent de bientôt se réveiller quand ils vont voir qu'il y en a 2-3 d'endormis. Bref, je raccroche, dépêche-toi.
- Atte..."

Lui raccrochant au nez avant qu'il finisse sa phrase, je lui envoyais aussitôt les coordonnées. Par chance, sa position n'était gère bien éloignée de la mienne puisqu'il était déjà en route. Il lui fallut une dizaine de minutes avant de me récupérer, m'amenant en lieu sûr aussitôt. Après lui avoir raconter en détails ce qu'il s'était passé, il mit tout en oeuvre afin d'arrêter mes ravisseurs. Bien que son équipe ait pu intervenir et stopper l'activité de certains des membres de leur groupe, la moitié n'étaient plus sur place à leur arrivée. Mon père m'épargna toutes les démarches administratives concernant leur procès, n'étant moi-même pas concernée par l'histoire. Et j'étais bien plus heureuse comme ça.

Quelques mois passèrent, et je repris ma vie normalement. Enfin, l'incident qui s'était produit auparavant n'était franchement pas si dépaysant que ça, après tout mon père est un agent du FBI qui cherche à stopper l'activité d'un groupe de trafiquant d'armes, et il est tout à fait normal de concevoir qu'il n'était gère apprécier par les malfaiteurs concernés. Disons simplement que j'étais un dommage collatéral, mais cela aurait tout de même pu finir différemment si je n'avais pas été entraînée depuis mon plus jeune âge à l'auto-défense. Et ce don que je découvris lorsque je fus enfant m'étais d'une grande aide au quotidien, et c'était d'ailleurs démontré particulièrement utile en cas de kidnapping ou tout autre situation des plus délicates. Les circonstances ont fait que je m'en suis sortis plutôt bien, mais je ne relâchais jamais mes efforts car à force de toujours se reposer sur ce qui est acquis, on finit par être trop sûr de soi, et c'est à ce moment qu'on est le plus vulnérable.

Pour poursuive mes études, j'avais décidé de changer de ville, même de pays complètement. Tokyo était une ville merveilleuse, mais il me fallait changer d'air, prendre mes distances avec mon père et son travail, bien qu'il sache très bien le faire soi-même puisqu'il n'avait jamais été très présent lors de mon enfance. Cela dit, son travail avait le mérite de me servir pour une chose : l'argent. Et malgré que mon don me permettait, entre autre, d'obtenir ce que je voulais, et notamment de l'argent, il était toujours de bénéfice que de profiter de la richesse de son père pour payer ses études. J'emménageais alors à Summerbridge, car après tout, fallait bien que l'argent de la rançon serve à quelque chose.
Derrière l'écran
Pseudo : Je n'ai jamais eu de pseudo à proprement parler, appelez-moi Vivi à la limite ô/
Âge : 19 balais, si seulement ils étaient magiques...
Avis sur le forum : Mignon comme tout et d'une simplicité d'utilisation qui fait plaisir.
Tu nous as connus comment ? En fouillant dans les méandres des abysses de l'internet. Non en réalité juste en traînant sur des top-sites à 4h du mat. :')
Mot de la fin : Bon j'ai un peu triché, j'ai piqué le code de la fiche et j'ai bossé quelques temps avant de m'inscrire car j'suis d'une indécision si flagrante qu'à tout les coups il me fallait un personnage vraiment unique afin de ne pas vouloir changer 3 jours après ma validation. Wait, j'ai du oublier la signification de "mot de la fin". Sorry... :'D

Code:
[b]Golden Market[/b] • Lui permet d'amasser une monnaie qui lui est propre afin d'échanger ses pièces contre des objets au choix. En bref, il s'agit d'une corne d'abondance. ▬ [i]Virgilia Anarosae[/i]
Code:
Kirigiri Kyouko • Danganronpa ▬ [i]Virgilia Anarosae[/i]



Dernière édition par Virgilia Anarosae le Mer 15 Mai - 14:51, édité 4 fois
Joshua Namara
Messages : 37
Points RP : 80
Inscription : 09/05/2019

Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre. Empty Re: Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre.

le Ven 10 Mai - 7:09
Bon, d'abord je viens de m'inscrire moi-même alors en réalité je n'ai peut-être pas énormément de crédit à dire ça mais... Je trouve ton perso vraiment très intéressant ! Son caractère est bien développé  et son pouvoir est super intéressant parce qu'il peut t'amener des situations de rp unique !
Je trouve que c'est un beau boulot >< *clap clap*

Aussi, je me retrouve dans le gens indécis qui prend la fiche pour bosser le truc de son côté parce qu'il est pas sur de lui /paf *handshake*
Bonne chance pour la suite !
Harrison Liesse
Traqueur de citrouilles • Seider
Traqueur de citrouilles • Seider
Groupe : Civis
Messages : 397
Points RP : 705
Inscription : 08/08/2018

Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre. Empty Re: Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre.

le Ven 10 Mai - 7:37
Bienvenue. Ton don est super intéressant, j'aime beaucoup.
Comme le dit Josh, ça amène un potentiel de RP plutôt hallucinant. J'te pique un RP si t'es intéressé par Harrison. (Vive les quêtes et vive l'or)
Ave
Seider
Seider
Messages : 14
Points RP : 10
Inscription : 27/04/2019

Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre. Empty Re: Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre.

le Ven 10 Mai - 7:58
Bienvenue ! Concept vachement sympa, ce personnage, hâte de voir la version finale ~
Angel Hawthorne
Groupe : Tractamus
Messages : 192
Points RP : 718
Inscription : 18/12/2018

Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre. Empty Re: Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre.

le Ven 10 Mai - 11:30
Bienvenue !
J'espère que tu te plairas parmi nous ^^
Le pouvoir de ton perso est vraiment original en tout cas :)
Bon courage pour la suite de ta fiche !
Chiaki Meiryo
Groupe : Mutatis
Messages : 503
Points RP : 1145
Inscription : 25/10/2018

Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre. Empty Re: Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre.

le Ven 10 Mai - 12:45
Hey bienvenue ! Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre. 2878255377
Ton personnage est intéressant et je l'aime bien, hâte de voir la suite ~
Et bon courage !
Virgilia Anarosae
Groupe : Tractamus
Messages : 16
Points RP : 50
Inscription : 10/05/2019

Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre. Empty Re: Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre.

le Ven 10 Mai - 15:24
Olala, cette accueil !

Ça me fait super plaisir, merci à tous ♥
Artemis Kane
Admin • Poulpe dévoué • Cobaye
Groupe : Corporis
Messages : 2877
Points RP : 4378
Inscription : 12/02/2016

Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre. Empty Re: Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre.

le Sam 11 Mai - 22:54
Que je te comprends, moi aussi je bosse toujours en avance les fiches avant de m'inscrire sur un forum Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre. 387419518

En tout cas, bienvenue sur Tasty! J'espère que tu te plairas parmi nous Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre. 2878255377

● ● ●
Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre. F90w

Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre. Uf3s

Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre. 8ubn
Virgilia Anarosae
Groupe : Tractamus
Messages : 16
Points RP : 50
Inscription : 10/05/2019

Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre. Empty Re: Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre.

le Mar 14 Mai - 5:29
Merci Arte! ♥

Sinon, je tiens à préciser que l'histoire ne parle pas vraiment de son histoire, mais plutôt d'un moment où on voit un peu comment est son caractère, sa manière d'être etc. J'ai vaguement parler de quand elle a découvert son pouvoir car j'aimerai si possible travailler plus en profondeur sur le background dans le journal intime, et ça aurait été beaucoup trop long à écrire je pense. Du coup du coup, j'espère que ça ne pose pas de problèmes. x.x

Artemis Kane
Admin • Poulpe dévoué • Cobaye
Groupe : Corporis
Messages : 2877
Points RP : 4378
Inscription : 12/02/2016

Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre. Empty Re: Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre.

le Mer 15 Mai - 12:09
Me revoilà Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre. 3993232152

Et c'est ma foi un pouvoir fort utile Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre. 3592357528

J'ai quand même quelques questions pour que ce soit pas trop... "cheaté" Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre. 387419518
- 10 objets par jour, ça me semble beaucoup Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre. 3398128409 Du coup, est-ce qu'il serait possible de nuancer? Genre, ok parfois elle peut aller jusqu'à 10 objets mais il doit alors s'agir de 10 objets avec peu de valeur / petits / fragiles, quelque chose comme ça?
- Une fois créé, est-ce que l'objet peut disparaître par lui-même?
- Peut-elle faire apparaître des objets relativement complexes comme par exemple un ordinateur? Ou l'objet se révèle-t-il défectueux? Tu te douteras qu'en fonction de ce que tu choisiras, il faudra aussi nuancer ce point :))
- N'importe qui peut par la suite utilisé l'objet qu'elle a créé?
- Dans l'histoire, elle prononce à voix haute ce qu'elle désire, est-ce une condition pour que son pouvoir s'active?

Et donc pour l'histoire justement, il n'y a pas de soucis sur le choix que tu as fait! C'est même plutôt intéressant et ça change 8D
J'aimerais juste savoir si c'est volontaire que tu ne parles pas de sa mère? En tout cas, il y a les infos suffisantes et le journal intime nous permettra de satisfaire pleinement notre curiosité Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre. 93109217

● ● ●
Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre. F90w

Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre. Uf3s

Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre. 8ubn
Contenu sponsorisé

Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre. Empty Re: Virgilia Anarosae - Qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ? Probablement un pauvre.

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum