♫ ~ Voteland
Vote toutes les deux heures et tu auras un bisou de Liam. ♥
Les posteurs les plus actifs du mois
33 Messages - 15%
33 Messages - 15%
32 Messages - 14%
30 Messages - 13%
19 Messages - 8%
19 Messages - 8%
18 Messages - 8%
17 Messages - 7%
14 Messages - 6%
12 Messages - 5%

Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Iñaki Arleta-López
Groupe : Obumbratio
Messages : 69
Points RP : 215
Inscription : 19/12/2018

Iñaki, Le Marionnettiste. Empty Iñaki, Le Marionnettiste.

le Jeu 20 Déc - 15:00


Iñaki Arleta-López

21 ans ■ 22 Avril ■ 1m85 ■ ♂ ■ Yeux Bleus ■ Cheveux Noirs ■  Arts plastiques ■ Menuiserie ■ Entêté ■ Sérieux ■ Introverti ■ Minutieux ■ Impatient ■ Discret ■ Attentif ■ Solitaire ■ Curieux ■ Impulsif ■ Très Susceptible

Mon pouvoir
La danse des automates. Cette capacité spéciale lui permet d’insuffler une petite quantité de vie dans ses créations. Ses pantins et autres marionnettes prennent alors « vie » en devenant de vrais petits automates. Ceux-ci peuvent alors se déplacer et agir par eux-mêmes tant que leur créateur le décide. Les automates sont des créatures assez curieuses et très amicales. Ils peuvent ressentir la douleur, la peur et la joie.

Même devenus automates, ceux-ci restent fragiles. La porcelaine continue de se briser et le bois de prendre feu. Ceux-ci ne peuvent pas communiquer, du moins, tant que le jeune homme n’aura pas améliorer sa technique. C’est pourquoi il essaye tant bien que mal de consolider ses acquis et de développer son « art » au maximum.

Le drain d’énergie pour donner vie à ses créations reste minime du moment que celle-ci reste d’une taille peu conséquente. Bien évidemment, la taille de l’objet a une incidence directe sur cette quantité-là. C’est pourquoi quelques effets secondaires peuvent se faire sentir en cas d’utilisations trop répétées ou de tentative sur une création de grande taille : Fatigue, migraine, fièvre, nausée, malaise… voir pire en cas d’abus. Le jeune homme peut couper le "lien" avec un automate à n'importe quel moment, néanmoins, il devra faire don d'un peu d'énergie en cas de nouvel essai. De plus, pour garder une certaine emprise sur ses créations (et surtout éviter qu'elles fassent n'importe quoi), il évite d'en utiliser trop à la fois. C'est pourquoi il n'en garde que dix actifs en même temps. De ce fait, il utilise son pouvoir surtout sur les créations qu’il juge réussies ou pour en faire cadeaux. Pour ce qui est des cadeaux. Les automates restent indépendants. Disons qu'il se rapprochent des animaux de compagnie. Ils vivent par eux-même, explorent, etc, mais si on leur demande de venir avec nous ou de rester sage, ils le feront. Le lien crée entre l'automate et son propriétaire se développera de plus en plus au fil du temps.

On le surnomme alors : « Le Marionnettiste. »
Mon histoire
Iñaki était en train de faire ce qu'il faisait toujours quand il avait du temps à tuer où qu'il n'arrivait pas à dormir, sculpter. Il adorait ça. Même si le plastique était la matière la plus simple pour créer des pantins, il avait toujours préféré utiliser du bois ou de la porcelaine, plus nobles mais bien plus compliqués aussi. De plus, minutieux comme il est, il ne laissait jamais rien au hasard et il sortait à chaque fois sa panoplie d'outils pour sculpter avec précision de petites pièces. Néanmoins, cette fois, il avait du mal, ses gestes étaient moins fluides et il passait son temps à grommeler dans sa barbe. 

Plus les minutes défilaient et moins il avait de patience. Alors qu'il essaya d'attraper une pièce à quelques centimètres de lui, il fît tomber une boîte et en renversa son contenu. Il n'arriva pas à retenir une injure. Il commença à remettre le tout en place en continuant de pester, c'est alors qu'il tomba sur une vieille photo. L'approchant de la source de lumière, il l'a reconnu immédiatement. 
Sur celle-ci, on pouvait apercevoir un vieil homme d'une soixante d'années, arborant une longue barbe blanche. De petites lunettes rondes sur les yeux et un bonnet rouge sur la tête. Un grand sourire était figé sur son visage, à ses côtés, un petit garçon avait l'air de faire la tête. Il croisait les bras, détournant le regard de l'objectif. Il ne semblait pas vraiment enclin à être pris en photo. Le jeune continuait d'observer cette photo, nostalgique. Il se souvenait parfaitement de cette époque. Après tout, il ne pouvait pas vraiment l'oublier...
Dix ans plus tôt.
La nuit commençait doucement à tomber sur les hauts plateaux espagnols. La chaleur étouffante se faisait encore ressentir tandis que les cigales n'en avaient pas encore fini avec leur mélodie. Là, au sommet d'une des collines, une maisonnette en bois trônait au milieu de ce "no man's land" de pierres et d'oliviers. On était plus proche d'une cabane que d'une maison d'ailleurs. 

La plupart des matériaux avaient été récupéré ça et là, rendant le tout pittoresque au possible. La légère brise faisait claquer les volets alors qu'un petit garçon aux yeux rougis, se trouver là, au milieu de ce qui servait de salle à manger. Devant lui, assis, deux pantins sculptés en bois de taille quasi humaine. C'est deux-la n'avait pas grand-chose d'humain, la technique, était hasardeuse, brouillonne, digne du plus grand des amateurs
[justify]Le petit garçon le visage encore embué, tendait ses bras en direction des deux amas de bois. Il se concentra alors encore, encore, encore et encore.

Les secondes passèrent et toujours rien. Au bout de plusieurs minutes de concentration alors qu'il avait abandonné tout espoir... Les larmes du garçonnet se remirent à couler de plus belle, alors que les deux pantins se mirent à trembler frénétiquement. Les spasmes étaient si violents, qu'ils avaient du mal à ne pas chuter de leurs sièges. Le brun essayait tant bien que mal de tenir la cadence, mais il se sentait déjà partir, ayant déjà atteint sa limite. Il tituba alors, et tomba à genou. Les mains au sol, il avait du mal à respirer. Les gouttes de sueur perlaient sur son front et venaient s'écraser au sol, se mélangeant avec ses larmes.

Il vînt coller son front contre le sol et se mît à hurler, laissant échapper toute sa peine et sa colère. Il resta alors comme ça, prostré, pendant plusieurs heures... jusqu'à ce que les larmes s'estompent. 
Un grincement vînt briser le silence ambiant. Une ombre, lampe torche en main, apparue dans l'encadrement de la porte.

Alors gamin... Commença la personne qui venait d'arriver.
Je... Je ne suis pas assez fort.. Pour...ça. Souffla l'enfant.
Que veux-tu vraiment ? 
Je veux... Qu'ils reviennent... Qu'ils reviennent tout les deux.
Alors... ? Que vas-tu faire, gamin ? 
Je vais les ramener... Je .. Je vais créer les meilleurs des automates. Ils seront vivants, comme les humains. Ils auront un cœur... et une âme... Le garçonnet étouffa un sanglot et jeta un dernier regard vers les deux pantin de bois en face de lui.
Je vois... L'homme entra alors et referma la porte derrière lui. Je vois. Allez... Il posa sa main sur la tête de l'enfant. Viens avec moi.


Lionel Alonso Carga, voilà son nom. Il était un des voisins de la famille Arleta au village. Pas besoin de préciser quel village, vous ne connaissez pas. Bon, d'accord. Espierba. Voilà ! Vous ne connaissez pas. Il n'y en a pas grand chose à dire de toute façon, cinquante habitants, perdu au milieu de nul part. Sérieusement, il n'y a rien à dire sur ce village. 

Pour en revenir à señor Carga, c'était un vieil homme de cinquante-huit ans, grand et costaud. Le teint halé, arborant une barbe touffue et un début de calvitie. Ancien ébéniste et fabricant de jouet, il avait enseigné quelques astuces au petit Iñaki pour lui apprendre les bases afin de  travailler le bois pendant des mois. Après la mort de ses parents, il prit l'habitude de garder une œil sur l'enfant. Devenant une sorte.. de gardien pour lui, ne voulant qu'une chose pour le petit garçon : "Qu'il fasse ce qu'il aime." Le garçon fut placé en famille d’accueil par la suite. Pas loin. Saragosse. Il y resta jusqu’à sa majorité. Suivant une scolarité normale, se passionnant pour l'art plastique... bien évidemment. Toujours aidé financièrement par Lionel, encore et toujours...      

Ne voulant plus être un poids pour son mentor, il réussi finalement à pouvoir s'inscrire à Summerbridge après avoir fait toutes les démarches et surtout après avoir économisé assez. Il avait eut peur de lui annoncer, de ... l'abandonner. Mais.. il ne sentait pas vraiment à sa place ici. Il stagnait, il voulait toujours faire plus, faire mieux. Il était frustré. Pour seule réponse, il reçut une enveloppe de la part du vieil homme : "Ouvre-la sur place et tu comprendras...." Sur le coup, il voulu remercier Lionel mais rien ne sorti de sa bouche. Il se contenta de le prendre dans ses bras.

***

Toujours assis à son bureau, le jeune homme continuait de contempler la fameuse photo. Même si elle lui rappelait un douloureux souvenir, elle lui montrait aussi qu'il avait passé dix magnifiquesS années de joie, de dur labeur et de travail.

- Je me demande comment tu vas... Vieil homme. Le brun plaça la photo à côté de petits bouts de papier.  Un billet d'avion et de la fameuse lettre, dont seule une phrase y était inscrite : "Fais ce que tu as à faire." Il éteignit la lampe et décida d'aller se promener un petit peu. Il souria. Il allait passer une belle journée.



Derrière l'écran
Pseudo : Helkz
Âge : Entre 7 et 99, comme les puzzles !
Avis sur le forum : SUGOI !
Tu nous a connu comment ? On me l'a recommandé !
Mot de la fin : On dit pain au chocolat et certainement pas chocolatine. 

Code:
[b]Danse de l'automate[/b] • Permet de donner la vie à ses poupées, pantins et autres sculptures.  ▬ [i]Iñaki Arleta-López[/i]

Code:
Rentaro Satomi • Black Bullet ▬ [i]Iñaki Arleta-López[/i]



Dernière édition par Iñaki Arleta-López le Dim 26 Mai - 16:08, édité 6 fois
B.
Reconnu(e) mondialement
Groupe : Mentis
Messages : 436
Points RP : 2203
Inscription : 13/02/2017

Iñaki, Le Marionnettiste. Empty Re: Iñaki, Le Marionnettiste.

le Jeu 20 Déc - 16:18
Han la la! Comment que ça part direct sur les sujets polémiques là! D: Tu veux nous faire imploser le forum là ? Iñaki, Le Marionnettiste. 44785734

BIENVENUE! (malgré tout Iñaki, Le Marionnettiste. 387419518 )
Shin Yun Seok
Groupe : Civis
Messages : 33
Points RP : 10
Inscription : 05/12/2018

Iñaki, Le Marionnettiste. Empty Re: Iñaki, Le Marionnettiste.

le Jeu 20 Déc - 16:27
Ooh, un futur élève Iñaki, Le Marionnettiste. 387419518
Bienvenue et bon courage pour ta fiche ~
Artemis Kane
Admin • Poulpe dévoué • Cobaye
Groupe : Corporis
Messages : 2844
Points RP : 4398
Inscription : 12/02/2016

Iñaki, Le Marionnettiste. Empty Re: Iñaki, Le Marionnettiste.

le Ven 21 Déc - 12:25
Bienvenue sur le forum :DD

Et t'as bien raison, j'irais même jusqu'à dire que le mot chocolatine devrait être banni Iñaki, Le Marionnettiste. 3592357528

Plus sérieusement, passons à ta fiche Iñaki, Le Marionnettiste. 387419518

J'ai seulement des petites questions sur le pouvoir (que j'aime beaucoup d'ailleurs). Une fois qu'il donne vie à ses créations, celle-ci est-elle illimitée? (si on oublie le fait qu'elles peuvent se "casser") Et peut-il décider de leur retirer cette fameuse vie? Il est le seul à pouvoir leur donner des ordres si j'ai bien compris, donc quand il donne ces créations en cadeaux, comment ça se passe? Les créations agissent comme bon leur semble?

A propos de ton histoire, j'ai été perdue à partir de ce moment-là: "une douce leur commença à s'échapper des mains du jeune homme." et jusqu'ici "Accompagnant cette lueur, de légers fils de la même couleur que la lueur firent leur apparition. Ces fils, se dirigèrent vers les deux mannequins en bois, une fois le contact établi, la lueur se dispersa dans toute la pièce. Telle une explosion." C'est son pouvoir qui se manifeste? Iñaki, Le Marionnettiste. 3398128409 Mais dans la description de ton pouvoir, il n'y a rien par rapport à ces lueurs et à ces fils...

Et comme ton histoire est assez mystérieuse, j'ai aussi été perdue sur la fin ><

Concernant ce passage-là précisément:

" Toujours assis à son bureau, le jeune homme continuait de contempler la fameuse photo. Même si elle lui rappelait un douloureux souvenir, elle lui montrait aussi qu'il avait passé dix magnifique années de joie, de dur labeur et de travail.

- Je me demande comment tu vas... Vieil homme. Le brun plaça la photo à côté de petits bouts de papier. Un billet d'avion et une lettre, dont seule une phrase y était inscrite : "Fais ce que tu as à faire." Il éteignit la lampe et décida d'aller se promener un petit peu. Il allait passer une belle journée
."

Serait-il possible d'être un peu plus clair sur ce qu'il se passe? Et sur ce passé? Sur ce qui l'a amené à venir sur l'île pour y étudier?

Merci Iñaki, Le Marionnettiste. 2878255377
Iñaki Arleta-López
Groupe : Obumbratio
Messages : 69
Points RP : 215
Inscription : 19/12/2018

Iñaki, Le Marionnettiste. Empty Re: Iñaki, Le Marionnettiste.

le Ven 21 Déc - 12:50
Bonjour !


Pour les automates, il peut en effet "couper le lien" entre lui et la marionnette. Il peut lancer "la danse des automates" plusieurs fois sur le même pantin, mais il doit, bien entendu, drainer un peu d'énergie à chaque fois. 
Pour ce qui est des cadeaux. Les automates restent indépendants. Disons que se sont des sortes d'animaux de compagnie. Ils vivent par eux-même, explorent, etc, mais si on leur demande de venir avec nous ou de rester sage, ils le feront. Le lien crée entre l'automate et son propriétaire se développeront de plus en plus au fil du temps.

Pour les deux autres.
Je vais réécrire l'histoire. 
Je l'aime vraiment pas. Mais pas du tout. Comme d'habitude, j'ai du mal à écrire une histoire pour ma fiche.
M'enfin, je vais m'occuper de ça.
Artemis Kane
Admin • Poulpe dévoué • Cobaye
Groupe : Corporis
Messages : 2844
Points RP : 4398
Inscription : 12/02/2016

Iñaki, Le Marionnettiste. Empty Re: Iñaki, Le Marionnettiste.

le Ven 21 Déc - 15:39
Merci pour ces précisions sur ton pouvoir! Tu pourras les intégrer à ta fiche? Et notamment, est-ce que tu pourras expliquer ce qu'est "la danse des automates"?
Et donc, si j'ai bien compris, les automates sont "immortels" tant qu'Inaki n'a pas décidé d'y mettre fin ou qu'ils ne sont pas cassés. Du coup, est-ce qu'il serait possible de limiter le nombre d'automates "vivants" en même temps?

Et pour ton histoire, tu fais comme tu le sens! A part les petits points que j'ai soulevé, je l'ai trouvé joliment écrie :)) C'est à toi de voir, tu nous fais signe quand c'est de nouveau bon Iñaki, Le Marionnettiste. 2878255377
avatar
Invité
Invité

Iñaki, Le Marionnettiste. Empty Re: Iñaki, Le Marionnettiste.

le Ven 21 Déc - 17:56
Bienvenue par ici, copain ! Iñaki, Le Marionnettiste. 854783146 Ton personnage promet des merveilles, je viendrai certainement squatter ta fiche de liens !
Et puis, team pain au chocolat. Iñaki, Le Marionnettiste. 3914730965
Bon courage pour la finalisation de ta fiche, tu y es presque. Iñaki, Le Marionnettiste. 2878255377
Iñaki Arleta-López
Groupe : Obumbratio
Messages : 69
Points RP : 215
Inscription : 19/12/2018

Iñaki, Le Marionnettiste. Empty Re: Iñaki, Le Marionnettiste.

le Ven 21 Déc - 18:23
Merci c'est gentil !



+ Fiche mise à jour !
Artemis Kane
Admin • Poulpe dévoué • Cobaye
Groupe : Corporis
Messages : 2844
Points RP : 4398
Inscription : 12/02/2016

Iñaki, Le Marionnettiste. Empty Re: Iñaki, Le Marionnettiste.

le Ven 21 Déc - 19:52
Merci pour tes modifications! Iñaki, Le Marionnettiste. 2025435354

Alors du coup, c'est dommage mais tu n'as rien rajouté dans ta description concernant ce point-là:
"Pour ce qui est des cadeaux. Les automates restent indépendants. Disons que se sont des sortes d'animaux de compagnie. Ils vivent par eux-même, explorent, etc, mais si on leur demande de venir avec nous ou de rester sage, ils le feront. Le lien crée entre l'automate et son propriétaire se développeront de plus en plus au fil du temps."

Sur l'histoire, c'est beaucoup plus clair :))
Je n'ai que 2 questions:
- Inaki a-t-il été adopté ou placé dans une famille? Ou c'est Lionel qui l'a pris en charge jusqu'à sa majorité?
- Ma deuxième question découle plus ou moins de la première, comment Inaki fait-il pour financer ses études?

Merci Iñaki, Le Marionnettiste. 2878255377
Iñaki Arleta-López
Groupe : Obumbratio
Messages : 69
Points RP : 215
Inscription : 19/12/2018

Iñaki, Le Marionnettiste. Empty Re: Iñaki, Le Marionnettiste.

le Ven 21 Déc - 20:25
Alors, alors.

J'ai rajouté la description au pouvoir.
Sinon pour les questions.

1) Oui, Lionel l'a recueilli et il s'en est occupé. De par son passé d'entrepreneur, c'est un homme qui à tout de même un peu d'argent. Il a alors pu prendre en charge le petit.

2) Pour l'argent, outre des petits boulots. Il a travaillé dans le domaine de la sculpture. Il a notamment travaillé pour la ville de Saragosse pour l’élaboration de chars pour la fête du Pilar, de Fallas del Pirineo ou pour les Almadias. Sachant que Lionel subvenait à tout ses besoins, il a pu mettre 100% des sommes de côtés.


Voilà. J'espère que cela te conviendra ! :)
Contenu sponsorisé

Iñaki, Le Marionnettiste. Empty Re: Iñaki, Le Marionnettiste.

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum