♫ ~ Voteland
Vote toutes les deux heures et tu auras un bisou de Liam. ♥
Les posteurs les plus actifs du mois
126 Messages - 19%
117 Messages - 18%
81 Messages - 12%
71 Messages - 11%
57 Messages - 9%
51 Messages - 8%
42 Messages - 6%
41 Messages - 6%
38 Messages - 6%
36 Messages - 5%

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Groupe : Civis
Messages : 24
Points RP : 130
Inscription : 07/08/2018

Archibald Mérimée - Partitions

le Jeu 9 Aoû - 16:41
Fonctionner de manière efficiente et naturelle en société : sourire et être courtois. Ne pas rechercher les détails autour de son interlocuteur. Regarder dans les yeux et maitriser l'art de la conversation. Informations• Nom : Archibald Mérimée
• Métier : Agent d'Interpol, cellule humain à dons.
• Particularité : Brillant pianiste. Possède un gros Saint Bernard nommé Seymour.
• Orientation sexuelle : Homosexuel
• Situation : Célibataire
• Inhibition : Archibald est doté d'une protection empêchant les pouvoirs altérant le réel ou tout pouvoir ayant lien avec son existence d'avoir effet sur lui. Ainsi les pouvoirs de nombreux humains à dons ne fonctionnent pas sur lui. Cependant il doit être en bonne forme physique et mentale pour que cette protection ne se désactive pas et il ne peut l'étendre à d'autres personnes
HistoireArchibald est né à Lyon, il a vécu jusqu'à ses 6 ans dans le quartier de la Croix rousse avec sa mère. Ils rendaient souvent visite à son oncle Philippe. C'est là qu'il a découvert sa passion pour le piano. Cependant sa mère déménage à Zurich, ne supportant plus de vivre à Lyon. En effet, elle craint de recroiser le géniteur d'Archibald, un garçon avec qui elle est sortie quelques mois et qui l'a violé. Elle déménage donc à Zurich ou elle devient serveuse. Les fins de mois sont difficiles. Philippe offre les cours de piano à son neveu dont il est très proches. Archibald grandit, c'est un enfant calme et réservé très talentueux derrière son piano. Lors de son entrée au lycée sa mère lui révèle la vérité. Il met donc de côté le piano pour se consacrer à des sports de combats dans l'optique de devenir commissaire. Après un master en droit pénal et sciences criminelles il entre à l'école de police et parvient à devenir commissaire. Il a alors 25 ans. Il souhaite rouvrir l'enquête concernant sa mère et découvre alors que son géniteur est mort. Fin de l'histoire.  Durant trois ans, les affaires défilent jusqu'à une en particulier. Alors qu'il arrive sur une scène de crime, le coupable est un humain à don, dont le pouvoir est de devenir invisible aux yeux des autres humains, Archibald repère immédiatement le coupable qui se tenait dans un coin de la pièce sans que personne d'autres ne le voit. Acculé, le meurtrier le poignarde. Archibald découvre ce jour là sa capacité. Il est recruté par Interpol dont le siège est à Lyon pour ses facultés et ses connaissances en criminologie. Les affaires défilent, il est finalement muté à Summerbridge peu avant ses 32 ans pour aider à l'instauration d'une branche d'Interpol sur l'ile. Archibald a un lien très fort avec sa mère. Ils ont du mal à couper le cordon. Même si depuis son mariage avec Claude lorsqu'il était encore commissaire a permis d'aider à la prise d'indépendance, des deux côtés. Son oncle Phil' est son mentor et son soutien. C'est chez lui qu'Archie à habité lors de ses études de droits. Il apprécie beaucoup Nathan. Archibald n'a pas énormément d'amis mais est plutôt apprécié pour ses qualités humaine et sa bonne composition. Il a un chien, Seymour, un Saint-Bernard, il l'a récupéré sur une scène de crime alors qu'il allait être emmené par la fourrière. Il adore son chien.RPEstampe n°1 - Interlude Musica ft.Callum S. Arslan


XXCéleste Fauvel KaiserTitre du lienSi vous voulez mon avis, on fonce tout droit vers une génération d'handicapés sociaux. Quand j'parle d'handicapé sociaux, je le vois pas sous le même angle que les autres parce que dans ce cas, je m'inclurai dans le lot. Non, non, j'n'ai pas à être foutu dans le même panier que les autres. J'suis pas supérieur, mais j'ne veux pas être semblable. J'me dis que bientôt, plus rien ne sera vrai, aujourd'hui on y est presque. Faux sourire, fausse sympathie, faux compliments. Qui, vraiment, n'a jamais pensé à l'immondice des chaussures de la nana d'à côté avant de lui lancer qu'elles étaient vraiment jolies ? L'handicap, c'est l'hypocrisie.Nom du personnageTitre du lienSi vous voulez mon avis, on fonce tout droit vers une génération d'handicapés sociaux. Quand j'parle d'handicapé sociaux, je le vois pas sous le même angle que les autres parce que dans ce cas, je m'inclurai dans le lot. Non, non, j'n'ai pas à être foutu dans le même panier que les autres. J'suis pas supérieur, mais j'ne veux pas être semblable. J'me dis que bientôt, plus rien ne sera vrai, aujourd'hui on y est presque. Faux sourire, fausse sympathie, faux compliments. Qui, vraiment, n'a jamais pensé à l'immondice des chaussures de la nana d'à côté avant de lui lancer qu'elles étaient vraiment jolies ? L'handicap, c'est l'hypocrisie.


XYCallum S. ArslanTitre du lienSi vous voulez mon avis, on fonce tout droit vers une génération d'handicapés sociaux. Quand j'parle d'handicapé sociaux, je le vois pas sous le même angle que les autres parce que dans ce cas, je m'inclurai dans le lot. Non, non, j'n'ai pas à être foutu dans le même panier que les autres. J'suis pas supérieur, mais j'ne veux pas être semblable. J'me dis que bientôt, plus rien ne sera vrai, aujourd'hui on y est presque. Faux sourire, fausse sympathie, faux compliments. Qui, vraiment, n'a jamais pensé à l'immondice des chaussures de la nana d'à côté avant de lui lancer qu'elles étaient vraiment jolies ? L'handicap, c'est l'hypocrisie.Desya DessiatkovThésard susceptibleSi vous voulez mon avis, on fonce tout droit vers une génération d'handicapés sociaux. Quand j'parle d'handicapé sociaux, je le vois pas sous le même angle que les autres parce que dans ce cas, je m'inclurai dans le lot. Non, non, j'n'ai pas à être foutu dans le même panier que les autres. J'suis pas supérieur, mais j'ne veux pas être semblable. J'me dis que bientôt, plus rien ne sera vrai, aujourd'hui on y est presque. Faux sourire, fausse sympathie, faux compliments. Qui, vraiment, n'a jamais pensé à l'immondice des chaussures de la nana d'à côté avant de lui lancer qu'elles étaient vraiment jolies ? L'handicap, c'est l'hypocrisie.
Istvan FersenTitre du lienSi vous voulez mon avis, on fonce tout droit vers une génération d'handicapés sociaux. Quand j'parle d'handicapé sociaux, je le vois pas sous le même angle que les autres parce que dans ce cas, je m'inclurai dans le lot. Non, non, j'n'ai pas à être foutu dans le même panier que les autres. J'suis pas supérieur, mais j'ne veux pas être semblable. J'me dis que bientôt, plus rien ne sera vrai, aujourd'hui on y est presque. Faux sourire, fausse sympathie, faux compliments. Qui, vraiment, n'a jamais pensé à l'immondice des chaussures de la nana d'à côté avant de lui lancer qu'elles étaient vraiment jolies ? L'handicap, c'est l'hypocrisie.Nom du personnageBlablaSi vous voulez mon avis, on fonce tout droit vers une génération d'handicapés sociaux. Quand j'parle d'handicapé sociaux, je le vois pas sous le même angle que les autres parce que dans ce cas, je m'inclurai dans le lot. Non, non, j'n'ai pas à être foutu dans le même panier que les autres. J'suis pas supérieur, mais j'ne veux pas être semblable. J'me dis que bientôt, plus rien ne sera vrai, aujourd'hui on y est presque. Faux sourire, fausse sympathie, faux compliments. Qui, vraiment, n'a jamais pensé à l'immondice des chaussures de la nana d'à côté avant de lui lancer qu'elles étaient vraiment jolies ? L'handicap, c'est l'hypocrisie.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum