Partagez | 
 

 VIVACE - Sayu Hanamura (DC de Jae-Hwa Bakh)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sayu Hanamura
Vivace
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 6
Points RP : 0
Date d'inscription : 12/06/2017
MessageSujet: VIVACE - Sayu Hanamura (DC de Jae-Hwa Bakh)   Lun 12 Juin - 11:47



Sayu Hanamura
Vivace

18 ans ᵜᴥ 04 avril ᵜᴥ 1m55 ᵜᴥ ♀ ᵜᴥ Yeux Marrons ᵜᴥ Cheveux Bruns ᵜᴥ  Génétique ᵜᴥ Botanique ᵜᴥ Timide ᵜᴥ Gourmande ᵜᴥ Rancunière ᵜᴥ Paresseuse ᵜᴥ Adore son papa ᵜᴥ Légerement Otaku - elle collectionne les mangas et les lit en VO- ᵜᴥ Loyale ᵜᴥ Un peu naïve ᵜᴥ Complexée ᵜᴥ Capable d'avoir les pires idées au pire moment ᵜᴥ Fan de petits gadgets, pourvu que ce soit bruyant ᵜᴥ Généreuse ᵜᴥ

Mon Pouvoir
Projected Memories - Sayu peut projeter devant elle un souvenir de son choix, qu'il soit conscient ou non. Le souvenir, même projeté, est tout à fait sensible aux mêmes états d'altération que les autres: si sa mémoire lui joue des tours, cela se verra!

Elle a absolument besoin de projeter ses souvenirs en s'aidant d'une surface plane: on peut oublier le cinéma en plein air. Plus elle maintient le souvenir longtemps, plus elle aura mal au crâne, en ayant l'impression de plus en plus pressante qu'il va exploser. La durée de projection est donc limitée dans le temps, et ne dure en moyenne pas plus de dix minutes (à moins qu'elle ne se décide à tirer sur la corde, mais ça fait mal, et Sayu est bien trop douillette pour avoir mal).
Mon histoire
Tu ouvres les yeux pour la première fois un matin de printemps, petite Sayu. Bébé tout rond, plein de cheveux déjà, tu gazouille gaiement entre deux jeunes parents, trop jeunes, trop paumés pour avoir pu préparer l'arrivée d'un petit être humain sereinement. Ton père travaille dur au restaurant de son oncle, et ta mère s'occupe de toi, comme elle le peut. Chacun fait de son mieux, tu sais, petite Sayu, mais c'est difficile, à seize ans, de prendre soin d'un petit bout de chou qui est le sien. Et tes parents s'inquiètent, même si tu es en bonne santé. Ta mère s'inquiète tellement qu'elle en devient froide de l'intérieur, pas froide comme une mégère, mais froide comme un glaçon. Elle voit tes premiers pas, tes premiers mots, tes premières phrases babillées du bout de tes lèvres joufflues, et ça l'émerveille un peu. Mais son don lui demande beaucoup, et chaque moment de tristesse sur une jeunesse gâchée, chaque instant d'inquiétude pour ce petit bouchon qui lui ressemble tant finissent par prendre leur dû.

Tu as quatre ans, petite Sayu, quand elle gèle de l'intérieur. Tu n'as pas beaucoup de souvenirs, bien sur, car tu es encore toute petite, et tu te rappelles à peine d'un kimono blanc, d'un parfum d'encens, et des bras de ton papa.

Plus de maman, juste un papa qui fait de son mieux, mais qui se rend vite compte que tout ceci va être terriblement compliqué. L'avion, l'Amérique, tout ceci te semble encore flou, petite Sayu, et même si tu commences à comprendre ce qui se passe, tu as la sensation qu'il te manque des informations. Tu ne parles pas anglais, tu ne sais pas ou tu as mis les pieds, et les débuts sont difficiles. Même si bien sur, ton papa s'occupe de toi comme de la prunelle de ses yeux, tu ne te retrouves pas dans ton nouvel environnement, parmi tous ces gens qui sont comme toi et qui pourtant, dans un sens, ne te ressemblent pas . Tu as du mal à aller leur parler, et tu restes de plus en plus dans les jambes de ton père, fermée comme une huître au reste du monde.

Éventuellement, les choses se détendront pour toi, au fur et à mesure, petite Sayu. Au fur et a mesure que ton accent disparaîtra, tu t'adapteras à l'endroit ou tu vis, et tu te feras des amis, avec lesquels tu as finalement assez peu en commun, maintenant que tu y penses avec du recul, mais qui seront de bons amis tout de même, pendant le temps que ça durera. Ton père cédera au moindre de tes caprices, ta passion naissante pour les jeux vidéos et les mangas que tu ramèneras de tes visites au Japon mobiliseront de plus en plus les étagères de ta chambre. Mais tu resteras encore longtemps petite Sayu, maladivement timide, que l'on entend presque pas. Tu as huit ans, maintenant.

Huit ans, c'est encore petit pour comprendre ce qui s'est produit ce soir là. Mais c'est amplement suffisant pour en comprendre les bases. Cette nuit là, tu regardes les étoiles phosphorescentes accrochées au plafond de ta chambre. Cette peur du noir là ne t'a jamais vraiment quittée, petite Sayu, pas vrai ? Seule source de lumière, tu t'amuses, avant de t'endormir, à les prendre en photo en faisant un cadre avec des doigts, comme tu l'as vu faire une fois à la télévision. Clic ! Clic ! Clic ! Tu t'endors petit à petit , en cliquant encore.
Lumière sur le plafond, d'un coup. Un genre de film apparaît, sans que tu ne saches d’où il vient. Mais tu reconnais bien au moins l'un des deux protagonistes, que tu appelles en hurlant.

« PAPAAAAAAAAAAAA ! »

Et ton père verra, surpris son visage et celui de sa défunte épouse, projetés entre les doigts de sa fille chérie qui pleure, sur le plafond de sa chambre.

Tu découvriras que ça arrive, Sayu, que des gens aient des supers-pouvoirs comme dans les mangas que tu lis tant. Tu es un peu déçue, car tu sais que tu ne sauveras pas le monde avec le tien, mais il te permet de t'aider à t'endormir, parfois, quand tu as peur.

Maintenant, petite Sayu, bien que tu expliques à ton père que tu es grande, maintenant, tu as neuf ans.

C'est drôle comme les choses changent quand on vieillit, n'est-ce pas ? La perception de soi, des autres, tout se mélange encore une fois, et on peut se demander si cette boule au ventre que tu ressens en te regardant dans le miroir est le fruit de tous ces mélanges, ou si elle provient d'une lésion plus insidieuse, plus profonde et plus ancienne. Quoi qu'il en soit, tu te regardes, et tu as subitement envie de pleurer, sans trop savoir pourquoi. Peut-être à cause de la blague d'une amie sur le poids d'une fille qui passait, qui te ressemblait un peu. Ou alors, a cause de ce conseil amical d'un copain, qui te demande si tu vas vraiment prendre ce dessert à la cantine. Ou peut-être même est-ce le chiffre qui s'affiche sur l'étiquette au dos de ton pantalon, que tu n'oses plus prononcer à voix haute, qui te fait cet effet là ?

Quand on te propose de t'inscrire dans un club de base-ball, tu y vas, la mort dans l'âme, dans l'espoir que tes soucis s'arrangent. Tu n'as jamais tellement aimé le sport, à bien y réfléchir, mais il est bon de tout tenter avant de cesser de manger, n'est-ce pas ? Le sac a dos rempli de sucreries, tu rentres pour la première fois sur le terrain et de ton aveu honnête quelques années plus tard, « putain, qu'est ce que tu en as chié ! ».

Mais le baseball ne t'apportera pas que des courbatures et des jeux de mots graveleux dans tes plus vieilles années sur le second base, non. Il t'apportera aussi une amie, la meilleure de toutes, Naree, dont tu deviendras rapidement inséparable. Et s'ensuivront des années d'épanouissement total, ou tu reprendras (un peu) confiance en toi, et ou vous deviendrez rapidement le cauchemar de ton père, à base de soirées pyjama bruyantes, de test « scientifiques » à base de savon et de micro-ondes, de slime étalée partout dans la maison et de tentatives de cuisine se terminant invariablement par une intervention paternelle afin que vous ne vous intoxiquiez pas définitivement. Tu riras, beaucoup, tu continueras le baseball exclusivement pour elle, et vous passerez des heures dans le noir à jouer à la console en faisant des combats simultanés de jouets qui font pouic pouic.

Tu as quatorze ans quand Naree fait sa première crise, le même pouvoir que ta mère. Si ton père semble , et tu le remercies grandement, prendre pour mission sacrée de l'aider à le contrôler, tout ceci t'angoisse au plus haut point, et tu te raccroches comme tu peux aux images de ta mère et à celles de ton amie, parce que tu es morte de peur que celle-ci s'en aille, elle aussi. Sous couvert de blagues adorables et de boissons fraîches laissées en pleine nuit près de ton père et de ton amie qui s’entraînent, tu t'assures, à ta manière, qu'elle va bien. Jamais tu ne lui parleras de ton pouvoir, qui finalement n'est pas grand chose, par rapport au sien. Et comment expliquer à son amie que toutes ses années, elle avait caché quelque chose de si important ?

Le rêve se brise brutalement, pour toi. Un matin, ton père ne t'emmène pas au lycée. Il a ramené des cartons. Vous partez bientôt. Tu questionnes, tu pleures, tu cries, mais rien n'y fait. Tu ne sais pas pourquoi vous partez, et il ne te l'expliquera pas. Naree elle aussi est bizarre, et tu te sens à nouveau seule, petite, toute petite Sayu. Adieu les copines, adieu les premiers copains, adieu Naree, tu plies bagage, et tu t'en vas avec ton père, sur cette île que tu méprises d'avance. Pendant tes dernières années de lycée, tu retournes aux états-unis voir Naree, de temps en temps, et c'est si agréable. Tu aimerais bien l'inviter, mais ton père trouve toujours des excuses , et t'expédie toujours chez elle. Tu te demandes sans cesse si ce n'est pas à cause de ta dernière expérience avec de la slime, mais tu trouves tout ceci un peu faible. Tu sens au fond de toi qu'il te manque des informations cruciales. Mais quoi ? Quoi ?

Bien qu'élève peu brillante, tu intègres tout de même l'université de Summerbridge, à tes dix-huit ans. Major, génétique. Mineure, botanique. Ton amie te manque, et tu as du mal à savoir ce qu'elle devient.

Et un jour, dans les couloirs, surprise.

Regarde, petite Sayu, elle est là !

Il faut absolument que tu racontes ça à ton père.


Derrière l'écran
Maho ᵜ 24 ᵜ Toujours aussi chouette! ᵜ Point

Code:
[b]Predef × Projected Memories[/b] •  Sayu peut projeter devant elle un souvenir de son choix. ▬ [i]Sayu Hanamura[/i]
Code:
Predef × Mei-Ling Zhou • Overwatch ▬ [i]Sayu Hanamura[/i]


© Fiche par Babao pour Tasty Tales


Dernière édition par Sayu Hanamura le Mar 13 Juin - 14:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lilith Aegnor
Admin • Moderato
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 35
Points RP : 70
Date d'inscription : 07/06/2017

MessageSujet: Re: VIVACE - Sayu Hanamura (DC de Jae-Hwa Bakh)   Lun 12 Juin - 12:27

Re-bienvenue !
En tant que joueuse j'approuve plus que tout ce choix de personnage
Si tu as besoin de quoi que ce soit n'hésite pas à nous contacter moi et mes collègues c:

▬ ● ● ● ▬
Adore U
#faea91
I feel weird, I’m not talking as much. My friends are all worried. My heart races only when I’m in front of you, so I’m sorry about my clumsy actions.
https://www.youtube.com/watch?v=9rUFQJrCT7M
Revenir en haut Aller en bas
Tamara Slowinski
Vivace
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 130
Points RP : 980
Date d'inscription : 29/04/2017
MessageSujet: Re: VIVACE - Sayu Hanamura (DC de Jae-Hwa Bakh)   Lun 12 Juin - 12:41

Enfiiiiiiiiin....
*Heavy breathing*
Revenir en haut Aller en bas
Alice Edogawa
Cantabile
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 81
Points RP : 30
Date d'inscription : 04/06/2017
MessageSujet: Re: VIVACE - Sayu Hanamura (DC de Jae-Hwa Bakh)   Lun 12 Juin - 13:14

Welcome,Welcome SAYUUUU ♥

J'aime déjà ton perso (toute cuuute ) et ton pouvoir et cool et lui va bien ! ^^

En espérant te croiser dans la CB et en rp o/

KISS KISS KISS ♥
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Kane
Admin • Andante
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 1056
Points RP : 1142
Date d'inscription : 12/02/2016
MessageSujet: Re: VIVACE - Sayu Hanamura (DC de Jae-Hwa Bakh)   Lun 12 Juin - 13:53

Rebienvenue !! :DD

Oublie pas de repasser faire un petit tour sur le règlement

Et on viendra rapidement s'occuper de ta fiche

▬ ● ● ● ▬

               
I hate you I love you
I hate that I love you
Don't want to, but I can't put
Nobody else above you

▬▬▬▬▬▬▬▬

Arte' la Déesse, par Drew ♥ :
 


Artish(o) ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Sayu Hanamura
Vivace
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 6
Points RP : 0
Date d'inscription : 12/06/2017
MessageSujet: Re: VIVACE - Sayu Hanamura (DC de Jae-Hwa Bakh)   Lun 12 Juin - 13:56

Merci à tous de vos gentils petits mots !

Je viens d'aller signer le règlement (j'avais complètement zappé, je l'avoue /MUR/), des bisous sur vos têtes !
Revenir en haut Aller en bas
James Lambert
Cantabile
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 47
Points RP : 270
Date d'inscription : 18/05/2017
MessageSujet: Re: VIVACE - Sayu Hanamura (DC de Jae-Hwa Bakh)   Lun 12 Juin - 16:04

Mauvais compte , mais ...

* saute sur Sayu et lui fait le câlin de sa vie *

ENFIIIIN! Maintenant il nous manque que ton papa
Revenir en haut Aller en bas
Øksa W. Ðnor
Cantabile
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 27
Points RP : 35
Date d'inscription : 20/05/2017
MessageSujet: Re: VIVACE - Sayu Hanamura (DC de Jae-Hwa Bakh)   Lun 12 Juin - 16:48

CTE BOUILLE ROP CHOUPIE
Je suis tombée amoureuse
Ton powa me fait penser à celui dans le livre Oksa Pollock - tiens maintenant on se demande ou j'ai choisi le nom de mon TC /PAN/ - qui était celui de la mère grand : Camérœil. DU COUP I AGREE
Et vu ton caractère, je suppose que le hand spinner n'est pas pour toi
Enfin, ton histoire mon chouw. Just faboulous
FIGHTO POUR TA VALID
Revenir en haut Aller en bas
Sans Assy O'neil
Cantabile
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 49
Points RP : 135
Date d'inscription : 21/05/2017
MessageSujet: Re: VIVACE - Sayu Hanamura (DC de Jae-Hwa Bakh)   Lun 12 Juin - 21:18

OOOOOH personnage cuuute !! Ton pouvoir me fait aussi penser au cameroeil (èwé Oksa) mais aussi au pouvoir du gars dan Miss Peregrine et les enfants Partculiers...
GO !
Revenir en haut Aller en bas
Taki Tachibana
Moderato
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 45
Points RP : 135
Date d'inscription : 25/05/2017
MessageSujet: Re: VIVACE - Sayu Hanamura (DC de Jae-Hwa Bakh)   Lun 12 Juin - 22:51

Wow cet avatar est magnifique, belle présentation aussi et beau pouvoir, bienvenue parmi nous ♥
Revenir en haut Aller en bas
 
VIVACE - Sayu Hanamura (DC de Jae-Hwa Bakh)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tasty Tales ► Forum RPG Université :: Les premiers pas :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers:  
Ewilan RPGHoshi no Musudabberblimp