Partagez | 
 

 Andante - Ethan Pines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Ethan Pines
Andante
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 17
Points RP : 0
Date d'inscription : 04/06/2017
MessageSujet: Andante - Ethan Pines   Dim 4 Juin - 20:43



Ethan Pines
andante

♂ ᵜᴥ 25 ans ᵜᴥ 31 août ᵜᴥ 188 centimètres ᵜᴥ cheveux châtain foncé ᵜᴥ yeux marron ᵜᴥ  majeure en mathématiques appliquées ᵜᴥ mineures en astrophysique et astronomie ᵜᴥ secret ᵜᴥ puissant ᵜᴥ dominateur ᵜᴥ résistant ᵜᴥ intuitif ᵜᴥ affirmé ᵜᴥ charismatique ᵜᴥ magnétique ᵜᴥ volontaire ᵜᴥ audacieux ᵜᴥ perspicace ᵜᴥ passionné ᵜᴥ créatif ᵜᴥ indépendant ᵜᴥ vigoureux ᵜᴥ généreux ᵜᴥ loyal ᵜᴥ travailleur ᵜᴥ persévérant ᵜᴥ indomptable ᵜᴥ possessif ᵜᴥ rusé ᵜᴥ obstiné ᵜᴥ ambitieux ᵜᴥ instinctif ᵜᴥ tenace ᵜᴥ attirant ᵜᴥ fier ᵜᴥ intense ᵜᴥ compétiteur.

Mon pouvoir

distortion :

ethan possède la capacité de se déplacer d'un point à un autre par intervalle de trous noirs.
de son propre point de vue, il lui suffit pour cela d'ouvrir mentalement un premier point qui lui servira de départ, puis de rechercher son point de destination à l'intérieur de celui-ci. à savoir que tout itinéraire lui sera visible exclusivement en négatif. à ses yeux, la réalité se distord alors et une fois le premier point franchi, happé par le trou noir, il ressortira de l'autre côté par impulsion plus ou moins grande selon la force qu'il aura mis à l'emprunter.

d'un point de vue extérieur, difficile de voir ce qu'il se produit réellement. en effet, les points n'étant visibles qu'aux yeux d'ethan lui-même, toute personne se trouvant à proximité ne peut voir la même chose que lui. celle-ci sentira simplement un courant électrique dans l'air qui se traduira par de l'électricité statique lui effleurant la peau. visiblement, la disparition d'ethan se fait de manière tellement rapide que quiconque le verrait lui croirait le don de téléportation. concrètement, celui-ci disparaît momentanément de la réalité par une brèche, soit, hors de l'espace et du temps.

un des effets secondaires lié à l'utilisation de la distortion n'est autre que l'énergie nécessaire à la manipuler. en effet, chaque trou noir draîne plus ou moins de grandes quantités de forces à ethan une fois traversé. il est donc difficile pour lui d'en emprunter plusieurs à la suite sans en ressentir les effets sur ses muscles et ses articulations. les impulsions électriques pouvant jouer sur son rythme cardiaque et ses neurotransmetteurs, il ne doit user de son don de manière trop excessive. à l'heure actuelle, il limite l'utilisation de son don à une heure et demie par jour ce qui est déjà en soi un challenge, et la distance parcourue en une seule fois à une centaine de mètres.

si une personne se trouve trop près de lui lorsqu'il utilise la distortion, celle-ci peut se retrouver momentanément paralysée, tout autant physiquement que sensoriellement. cela n'a en soit cependant jamais duré plus d'une minute et n'a jamais causé de séquelles jugées graves pour les victimes.
un des principaux objectifs d'ethan est de parvenir à utiliser son don sur des objets et/ou d'autres individus. pour l'instant, il n'en a fait l'expérience qu'avec une simple banane et autant dire qu'elle a fini en compote à sa sortie...
Mon histoire

les pleurs d'un bambin qui vient de naître. les bras de sa mère qui se tendent, qui l'attrapent pour le serrer fort, le bercer. des embrassades, des mots doux... mais qu'est-ce que t'en as à foutre ? qui se souvient de sa propre naissance merde. toi, tout ce que tu sais c'est que t'es né dans une petite famille américaine bien comme il faut. une famille n'ayant plus quitté cette même petite ville paumée entre les forêts de californie. là-bas, tout le monde se connaissait, tu saluais autant le facteur que l'épicier du coin par leurs prénom. tes amis habitaient à quelques pâtés de maison et vous traîniez toujours dans les parages, sans jamais "trop vous éloigner". une fois alors que t'étais encore qu'un gamin du primaire, vous aviez voulu faire les malins avec ta bande, à vous enfoncer un peu plus loin dans la forêt. comme on dit, un accident est vite arrivé et ce bon vieux fils clark a fini par tomber dans un trou. c'était un bon pote à toi, les funérailles étaient tristes. toi tu ne savais pas où te mettre. partir comme ça sans prévenir, ça avait été ton idée. enfant unique, tes parents travaillaient beaucoup à cette époque là. ton père était garde forestier à plein temps, il t'avait appris des trucs de survie, fallait-il encore savoir s'en servir. ta mère quant à elle, bossait dur dans la banque d'une ville voisine. t'étais souvent seul, alors tu faisais le con, tu foutais rien, jusqu'à cet accident. t'étais pas né pour finir comme ça, t'en étais persuadé. c'est comme ça que tu t'es mis à bosser en cours, t'es devenu une vraie tête. tu pensais qu'avec ça on te pardonnerai, mais t'avais juste creusé ta propre tombe. et il n'y avait plus rien à faire. malgré ta bonne gueule, tête de classe rimait pas avec populaire, pas dans cette ville. si t'entrais dans un camp, t'avais plus le choix que d'y rester. des mecs comme toi on en voyait pas souvent et t'as fini seul, comme un tocard.

quelques années plus tard, un nouveau drame ébranla toute la ville, même s'il en fallait peu. de nouvelles funérailles, des pleurs, les bras de ton père sur tes épaules, venant te réconforter. un sanglier disait-on, une putain de bête sauvage avait surgit sur les routes cette soirée là. au volant de sa voiture, ta mère, elle avait freiné trop tard. t'étais définitivement devenu le mouton noir de ce trou paumé, celui qui n'apportait que le malheur. après ça, ton père prit la décision de modifier ses heures de travail pour passer plus de temps avec toi. c'est grâce à ça que vous vous êtes rapprochés. parfois, il t'emmenait dans la forêt avec lui, vous y restiez pour camper toute la nuit. l'avantage, c'était qu'avec lui tu te sentais enfin compris. t'étais plus le seul à avoir mal. nuit après nuit, vous observiez les étoiles scintiller là haut, vous théorisiez, ton père te racontait ses expériences de jeunesse, puis tout est devenu flou.
c'était la moisson, un temps de chien et il n'arrêtait pas de pleuvoir. tu t'étais réfugié chez toi après les cours, t'y avais amené ta copine de l'époque. c'était une fille bien, un peu réservée, mais t'en était dingue, putain ce que tu l'aimais. vous sortiez ensemble depuis déjà des mois et tout semblait plus facile avec elle. alors que vous partagiez un de ces moments d'intimité qui vous étaient chers, t'entendis du bruit venant du salon. ton père avait oublié sa radio. tu t'approchais pour répondre à sa place quant le vieux harry te répondit ce qui finit par te glacer le sang. un des petits barrages au nord de la ville venait de céder. la rivière avait débordé de toutes parts et ton père s'était engagé au bord pour secourir deux randonneurs qui n'avait pas respecté les indications d'intempéries. il était resté coincé sur un vieux tronc d'arbre prêt à s'ébranler sous la brutalité du torrent. tu ne pris pas le temps de répondre à nouveau. tu t'habillais, laissais ta copine là en lui disant de rester à t'attendre et fonçais en direction des lieux. quand t'arrivais, les secours étaient bloqués sur la route surplombant la scène, ils n'avaient plus aucune visibilité sur ce qu'il s'y passait. tu t'engageais vers l'aval en appelant ton père. enfin, tu entendis sa voix. visible maintenant, le tronc fini par craquer, puis plus rien. un trou noir s'installa dans ton esprit.

en te réveillant aux urgences cette soirée là, tout était confus, tu ne te souvenais de rien mis à part ces dernières images où ton père allait disparaître sous le courant. ta tête te faisait un mal de chien, énervé tu tentais de te faire comprendre, de demander ce qu'il était arrivé, s'il était trop tard. on te calma et te rassura, ton père apparu dans l'encadrement de la porte de ta chambre, un bras bandé et quelques pansements ça et là. le soulagement s'empara de toi et tu ne le savais pas encore. mais cette volonté de le sauver, de te sauver du noir dans lequel tu aurais été plongé à sa perte, éveilla en toi une force que personne n'allait jamais pouvoir expliquer. ton père ne pu témoigner de quoi que ce soit, il dit simplement qu'il n'avait rien pu voir à cause de l'abondance de la pluie. tout le monde fut étonné par ce miracle, comment t'avais pu le rejoindre aussi rapidement pour le tirer de là. mais les autorités et les habitants préférèrent se taire, tu avais déjà trop souffert pour qu'on te questionne plus là-dessus. les mois passèrent, plus rien n'était pareil, tu avais changé. après avoir passé ton temps à recoller les morceaux avec ta copine, tout avait fini par voler en éclats. toi, t'étais devenu populaire après ça. tu l'avais pas cherché, mais c'était bel et bien arrivé. les filles ne faisaient plus semblant de regarder derrière elles pour se retourner sur toi. t'étais un héros, plus la peine de le cacher. les plus sceptiques te lançaient souvent des piques pour te faire réagir, mais t'étais mieux entouré que jamais. on te fit intégrer le club de la crosse, t'aimais déjà courir avant et t'était déjà bien foutu, mais à ce point t'étais passé à un tout autre niveau. tout ça semblait à la fois trop beau, mais également dû pour toi. puis t'es devenu ce genre de playboy qui te répugnait auparavant. tu te faisais des filles à chaque parté, elles te voyaient comme un rebelle, le mec qui avait sauvé son propre père. et t'es devenu con, même tes notes t'ont dit merde. tu lisais le regret dans les yeux de ton père, heureux pour toi et à la fois malheureux que tu aies tant changé. au bahut t'était quelqu'un d'autre, mais le reste du temps, loin de tout ça, t'était resté un peu de qui t'étais avant. tu passais ton temps à développer ton don sans que l'on s'en aperçoive. t'étais même devenu bon, ton endurance avait grimpé en flèche et les effets secondaires se faisaient bien moins présents sur ton corps. qu'il était beau le fils pines, celui qu'on clamait comme héro. et le vase finit par déborder.

tu avais fini par te battre lors d'une rencontre de la crosse, sûrement plus pour frimer que pour réellement fermer le clapet du mec qui t'avait provoqué. ton père fut convoqué, ça allait être à lui de payer les frais médicaux. un nez cassé et une arcade ouverte, tu lui disais que l'autre l'avait bien mérité, silence radio de sa part pendant bien deux semaines. il était en colère et il avait raison. qu'est-ce que ce fut quand il te trouva dans la forêt entrain d'expérimenter tes pouvoirs. c'était décidé, t'allais partir fiston, après ta remise de diplôme de fin d'année, tu te casserais loin d'ici pour qu'on te redresse les bretelles. une île du pacifique, ton père allait trouver l'argent, il prendrait un autre job à côté s'il le fallait. t'allais rejoindre d'autres jeunes dans ton genre, t'allais en voir de toutes les couleurs. tu vécus très mal l'affaire, tu l'avais entre la gorge, tu le vis comme un abandon. l'été s'écoula et t'intégras summerbridge. tu mis du temps à t'y faire, tu pris un emploi comme garde forestier à mi-temps dans le petit bout de verdure qu'il y avait là-bas, pour faire plaisir à ton père, mais aussi pour lui alléger le cout de ta vie. puis t'es revenu sur le droit chemin, année après année, tu ne regrettes plus tes choix. aujourd'hui t'as beau être un sacré rebelle dans l'âme, t'as repris ton rang de premier de la classe, et la vie continue.


Derrière l'écran
salade de pâtes ᵜ majeure et assaisonnée ᵜ ça donne faim ᵜ bbq ?

Code:
[b]Distortion[/b] • déplacements d'un point A à un point B par intervalle de trous noirs ▬ [i]Ethan Pines[/i]
Code:
Dipper Pines • Gravity Falls ▬ [I]Ethan Pines[/i]




Dernière édition par Ethan Pines le Lun 5 Juin - 17:19, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arizona Williams
Cantabile
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 176
Points RP : 837
Date d'inscription : 12/02/2017
MessageSujet: Re: Andante - Ethan Pines   Dim 4 Juin - 21:10

Bienvenue Ethan!
Très bon début de fiche! Et excellent choix d'avatar! J'ai hâte de lire la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Azoth L. Aegnor
Admin • Cantabile
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 535
Points RP : 527
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: Andante - Ethan Pines   Dim 4 Juin - 21:18

Bienvenu !
Bon courage pour ta fiche, n'hésite pas à MP un de mes collègues au besoin !

▬ ● ● ● ▬
Under the covers
Azoth talks in #8dd9eb, Fenrir talks to her in italic, she answers to him in bold
Wrappinh your fingers around me, you borrow my trust just to break it. You thought that I will need it back, but you didn't know that I faked it.
https://www.youtube.com/watch?v=xFOzVwjoFQE
Revenir en haut Aller en bas
Jude L. O'Brien
Fonda • Allegro
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 2353
Points RP : 622
Date d'inscription : 17/01/2016
MessageSujet: Re: Andante - Ethan Pines   Dim 4 Juin - 21:19

Hello et bienvenue parmi les moules cher individu
Ou rebienvenue ? J'ai cru voir que tu étais membre auparavant :3

▬ ● ● ● ▬

- let the beast rock -I'm just a monster, a beast. Run. Run from me. You don't deserve to die this way. Please, run. You'll never win nothing if you stay with me. I've lost my humanity a long time ago. I'm cold, cold and distant. Welcome to hell, dude.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Pines
Andante
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 17
Points RP : 0
Date d'inscription : 04/06/2017
MessageSujet: Re: Andante - Ethan Pines   Dim 4 Juin - 22:10

@Arizona Williams
merci, ça avance !

@Azoth L. Aegnor
merci, j'y penserai !

@Jude L. O'Brien
merci ! c'est la saison des fruits de mer, ça tombe bien.


Dernière édition par Ethan Pines le Dim 4 Juin - 22:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jude L. O'Brien
Fonda • Allegro
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 2353
Points RP : 622
Date d'inscription : 17/01/2016
MessageSujet: Re: Andante - Ethan Pines   Dim 4 Juin - 22:14

*lui tend un homard*
T'en veux ?


▬ ● ● ● ▬

- let the beast rock -I'm just a monster, a beast. Run. Run from me. You don't deserve to die this way. Please, run. You'll never win nothing if you stay with me. I've lost my humanity a long time ago. I'm cold, cold and distant. Welcome to hell, dude.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Pines
Andante
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 17
Points RP : 0
Date d'inscription : 04/06/2017
MessageSujet: Re: Andante - Ethan Pines   Dim 4 Juin - 22:26

@Jude L. O'Brien
je vois que tu me prends par les sentiments...


Dernière édition par Ethan Pines le Dim 4 Juin - 22:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jude L. O'Brien
Fonda • Allegro
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 2353
Points RP : 622
Date d'inscription : 17/01/2016
MessageSujet: Re: Andante - Ethan Pines   Dim 4 Juin - 22:29



Fuhuhuhuhu c:
*enfonce du homard dans le nez d'Ethan*

▬ ● ● ● ▬

- let the beast rock -I'm just a monster, a beast. Run. Run from me. You don't deserve to die this way. Please, run. You'll never win nothing if you stay with me. I've lost my humanity a long time ago. I'm cold, cold and distant. Welcome to hell, dude.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Pines
Andante
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 17
Points RP : 0
Date d'inscription : 04/06/2017
MessageSujet: Re: Andante - Ethan Pines   Dim 4 Juin - 22:35

@Jude L. O'Brien ça manque de sel tout ça !

j'écris l'histoire et je poste ça dans les fiches terminées !


Dernière édition par Ethan Pines le Dim 4 Juin - 23:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jude L. O'Brien
Fonda • Allegro
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 2353
Points RP : 622
Date d'inscription : 17/01/2016
MessageSujet: Re: Andante - Ethan Pines   Dim 4 Juin - 22:37

Nice ♥
Courage à toi !!

▬ ● ● ● ▬

- let the beast rock -I'm just a monster, a beast. Run. Run from me. You don't deserve to die this way. Please, run. You'll never win nothing if you stay with me. I've lost my humanity a long time ago. I'm cold, cold and distant. Welcome to hell, dude.
Revenir en haut Aller en bas
 
Andante - Ethan Pines
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tasty Tales ► Forum RPG Université :: Les premiers pas :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers:  
Ewilan RPGHoshi no Musudabberblimpnom de l'image