Partagez | 
 

 Shirogane Takasugi [terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Shirogane Takasugi
Vivace
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 12
Points RP : 20
Date d'inscription : 04/01/2017
MessageSujet: Shirogane Takasugi [terminée]   Mer 4 Jan - 14:15



Shirogane Takasugi
Vivace

19 ans ᵜᴥ 21 décembre ᵜᴥ 1m71 ᵜᴥ ♂ ᵜᴥ Yeux Bleus ᵜᴥ Cheveux blancs ᵜᴥ  Arts ᵜᴥ Arts Plastiques ᵜᴥ Doux ᵜᴥ Attentionné ᵜᴥ Maladroit ᵜᴥ (Trop) Affectueux ᵜᴥ Altruiste ᵜᴥ Patient ᵜᴥ Phobique des insectes et des relations sexuelles ᵜᴥ (Trop) Gentil ᵜᴥ Pardonne tout à n’importe qui ᵜᴥ Déteste l’obscurité mais a du mal à supporter la lumière du soleil ᵜᴥ Sérieux dans son travail

Mon pouvoir
Shiro a, à la place de sa main droite, une patte de dragon blanc. Elle est capable de soulever deux fois le poids de Shiro et ses griffes acérées sont aussi coupantes qu’un diamant. S’il ne vous sert pas la main, ne prenez pas ça pour de l’impolitesse ! C’est seulement pour ne pas vous broyer la main ! Shiro peut se transformer en un beau dragon blanc asiatique, mais il ne le fera pas souvent, car à chaque fois qu’il le fait, ça lui coûte du temps de vie. Vous voyez, quand vous faîtes vos courses, vous payez avec de l’argent, bah lui, quand il se transforme, il paie en temps de vie. Dix minutes sous sa forme de dragon lui coûtent une heure de vie. La seule chose qu’il est incapable de faire redevenir humaine est sa main, mais bizarrement, ça ne lui coûte rien en temps de vie.
Mon histoire
« Shirogane ? De quoi te souviens-tu ? »

Le petit dragon fixait le sol, absent. La psychologue essaie encore de lui tirer un mot, un son. Mais le dragon blanc reste silencieux, et immobile.

« Shirogane ? »

Il semble sortir d’un long songe, posant son regard vide d’émotions sur la psychologue. A quoi pense-t-il ? De quoi se souvient-il ? Personne ne le sait à part lui. Ce bref mouvement fut tout ce que la psychologue pu tirer de lui. Il se renferma à nouveau sur lui-même, dans ses pensées, au plus profond de son esprit…

***

Les hurlements de douleur emplissent la chambre. Le médecin s’est déplacé personnellement pour faire accoucher sa patiente. Serrant la main de son époux, elle continue de pousser, hurlant encore. Et puis, sa voix est remplacée par des pleurs et des cris de nouveau-né. Soulagée, la mère demande à voir son enfant, et un cri d’effroi s’échappe de sa gorge. L’enfant est né avec une patte de dragon à la place de la main droite. Elle pleure, refusant de toucher à ce monstre. Le père prend l’enfant dans ses bras, ne voyant en lui qu’un moyen de gagner plus de pouvoir.

Le médecin est soumis au secret, personne ne sait que cet enfant existe, et personne ne doit connaitre son existence. Il est de suite confié à une gouvernante, elle aussi tenue de garder sa langue, puis enfermé dans une maison, avec pour seule compagnie des domestiques qui ignorent tout de son secret. Comment peuvent-ils l’ignorer ? C’est simple, la maison est sans cesse dans le noir le plus complet, personne ne voit l’enfant, personne ne voit sa patte. Il mène ainsi une existence faite de solitude. La rare lumière qu’il voit est celle de sa lampe de chevet. Tout ce qui le rattache au monde extérieur est une bibliothèque entièrement à sa disposition. Il en parcourt chaque ouvrage, se faisant une idée du monde qui est derrière la porte close de sa prison.

Durant ses sept premières années de vie, il reste ainsi enfermé. Et puis, un soir où sa gouvernante baisse sa garde, il se faufile dehors, dans le jardin. La lumière de la lune l’aveugle un peu au début, puis il finit par s’habituer. Il admire les plantes, le ciel étoilé, tout. C’est sans doute sa seule sortie, alors il en profite beaucoup. Alors qu’il se promène, il heurte quelqu’un, tombant sur les fesses. Le jeune homme en face de lui lui ressemble beaucoup, les mêmes yeux bleus, les mêmes cheveux blancs. Le temps semble s’arrêter alors qu’ils se jaugent l’un l’autre. Finalement, le petit dragon décide de fuir. Il court aussi vite qu’il le peut, avant de se retrouver face contre terre, rattrapé par l’autre homme. Ce dernier ne semble pas choqué par la griffe de dragon, il semble même s’en ficher complètement. Tout ce qui semble l’intéresser, c’est le corps de l’enfant. Le petit dragon retient ses plaintes, pleurant beaucoup. L’homme le relâcha ensuite, se rhabillant.

« Maintenant tu sais pourquoi tu devais rester enfermé, petit frère. »

Shiro n’attendit pas plus longtemps avant de se rhabiller maladroitement et de fuir en direction de la maison. Il s’y réfugia, ne la prenant plus pour une prison mais pour un refuge, un endroit rassurant à ses yeux à présent. Il n’en sortit plus en cachette, restant docilement dans son univers de ténèbres. Deux ans passèrent, le petit dragon n’avait pas oublié sa mésaventure. Il se referma un peu sur lui-même. Et puis un jour, la porte de son refuge s’ouvrit, la lumière aveuglante du soleil l’obligea à se terrer un peu plus au fond de l’entrée. Une femme, aux longs cheveux blancs entra. Son regard rubis s’arrêta sur Shiro. Le pauvre petit tremblait de tout son corps, observant la femme, sans se douter une seule seconde qu’il s’agissait de sa mère.

« Monstre… »

Ce fut le seul mot qui sortit de la femme avant qu’elle ne sorte un poignard pour se jeter sur son fils. Le dragon voulut fuir, mais le poignard lui griffa violement le dos, le faisant hurler. La douleur l’empêcha de réfléchir correctement. Il se transforma, en un puissant dragon blanc, devant les yeux de sa mère, et il la tua, emporté par la bête qui était en lui. Quand il reprit forme humaine, il était couvert du sang frais de sa mère. Il regardait son corps déchiqueté, sans émotion dans les yeux. Un homme ressemblant à celui qui l’avait agressé deux ans plus tôt mais en plus âgé arriva peu après le massacre. Il regarda la scène avec effroi.

« Shiro… qu’as-tu… »

Il n’eut pas le temps de terminer, l’enfant lui avait asséné un puissant coup de griffe, tuant ensuite son père. Emporté par la folie et la soif de sang, il se métamorphosa à nouveau, et ce fut au tour de tous les serviteurs de la maison d’être tués. Après le massacre, le petit dragon redevint humain. Il ne ressentait rien par rapport à ce qu’il avait fait, il s’en fichait. Tous l’avaient trahis, abusés, il ne voyait pas pourquoi il devait les regretter. Sa chevelure et ses vêtements immaculés étaient tachés du sang de ses victimes. L’enfant était assis près de l’entrée, à une distance raisonnable de la lumière du soleil, au sol, regardant les corps de ses parents. Il entendit soudain des applaudissements. Shiro tourna la tête pour voir son agresseur lui sourire.

« Bravo petit frère. Tu m’as rendu service. Grâce à toi, je vais pouvoir hériter. »

Il tendit la main vers le petit dragon, qui recula faiblement en pleurant, apeuré. L’homme sourit et vint lui caresser gentiment la tête, le premier geste de tendresse qu’il connut. Sans réfléchir, il se jeta dans les bras de l’inconnu en pleurant, profitant d’une étreinte, de caresses, tout ce qu’il n’avait jamais connu et qui lui était si agréable. L’homme emmena son petit frère. Il le lava, masquant toute preuve pouvant faire emprisonner Shirogane. L’enfant fut suivit par un psychologue, en vain, il refusait de parler de ce qui s’était passé. La police opta pour des bêtes sauvages, sans doute des chiens errants, qui étaient entrés dans la maison et qui avaient tué tout le monde. Le frère aîné hérita de la grande fortune de ses parents et eut la garde de Shiro. L’enfant restait méfiant, il n’oubliait pas que cet homme l’avait agressé. Mais il ne disait rien à ce propos, de peur d’être dénoncé pour le meurtre de ses parents et des domestiques. Il ne voulait plus être enfermé.

Les années passèrent, le petit dragon fut élevé par son frère, qui abusait de lui de temps à autres. Mais Shiro ne disait jamais rien, toujours effrayé à l’idée d’être dénoncé et enfermé. Il eut les meilleures écoles, et son frère acheta une maison à Summerbridge, puis un petit appartement pour son frère, afin qu’il soit plus proche de l’université, mais qu’il puisse tout de même garder un œil sur lui. Depuis, le petit dragon s’épanouit dans cette université, s’ouvrant aux autres, apprenant à contrôler ses émotions et son pouvoir.


Derrière l'écran
Tamina Sinji ᵜ 19 ans ᵜ J’aime ce forum o/ ᵜ right

Code:
[b]Griffe de dragon et métamorphose[/b] • A une patte de dragon à la place de la main droite qui peut soulever deux fois son poids et peut se transformer en dragon contre du temps de vie ▬ [i]Shirogane Takasugi[/i]
Code:
Ki-jah • Akatsuki no Yona ▬ [i]Shirogane Takasugi[/i]


© Fiche par Babao pour Tasty Tales


Dernière édition par Shirogane Takasugi le Mer 4 Jan - 16:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jude L. O'Brien
Fonda • Allegro
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 2533
Points RP : 597
Date d'inscription : 17/01/2016
MessageSujet: Re: Shirogane Takasugi [terminée]   Mer 4 Jan - 14:43

Bienvenue
Franchement j'aime beaucoup l'histoire et le don ! Je me suis bien laissée emporter par la psycho du perso aussi. Le côté syndrome de Stockholm étout étout

Du coup il ne te reste plus qu'à aller faire un tour sur le règlement et je pourrai te valider !

▬ ● ● ● ▬

- let the beast rock -I'm just a monster, a beast. Run. Run from me. You don't deserve to die this way. Please, run. You'll never win nothing if you stay with me. I've lost my humanity a long time ago. I'm cold, cold and distant. Welcome to hell, dude.
Revenir en haut Aller en bas
Shirogane Takasugi
Vivace
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 12
Points RP : 20
Date d'inscription : 04/01/2017
MessageSujet: Re: Shirogane Takasugi [terminée]   Mer 4 Jan - 15:23

Coucou ♥

Merci beaucoup >///< Et désolée pour le réglement... je retrouvais pas la page mais c'est fait ♥
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Queen
Allegro
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 68
Points RP : 130
Date d'inscription : 27/12/2016
MessageSujet: Re: Shirogane Takasugi [terminée]   Mer 4 Jan - 17:57

Revenir en haut Aller en bas
 
Shirogane Takasugi [terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tasty Tales ► Forum RPG Université :: Les premiers pas :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers:  
Ewilan RPGHoshi no Musudabberblimp