Partagez | 
 

 Naufrage de bambous ! [DC/Rena Miura] TERMINER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Menma Shizumo
Cantabile
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 32
Points RP : 0
Date d'inscription : 18/11/2016
MessageSujet: Naufrage de bambous ! [DC/Rena Miura] TERMINER   Ven 18 Nov - 16:53



Menma Shizumo
cantabile


23 ans ᵜᴥ 1 Avril ᵜᴥ 1m75 ᵜᴥ ♀ ᵜᴥ Yeux Noirs ᵜᴥ Cheveux Bruns ᵜᴥ Mannequin

« Qui est cette fille, grande et svelte ? C’est elle mon rendez-vous ? Elle donne l’impression d’être sûr d’elle, une beauté sans pareil, qu’on pourrait facilement voir en première page d’un magazine. Elle a vraiment tout pour elle, habillée à la dernière mode, elle pose tranquillement dans la rue en attente. Et là elle me voit, me sourit, je vous jure mon cœur fond. Elle fait un pas vers moi, je suis pressé qu’elle me rejoigne. Alors pourquoi viens t-elle tout simplement de se gaufrer sur le trottoir !? Ce n’est pas possible d’être aussi maladroite. Mais bon elle peut-être nerveuse, je pourrais comprendre… Putain de bordel, mais elle est malade celle-là... »

Il faut se méfier de ce qu’il se cache sous chaque apparence. Vous n’avez pas appris cela en primaire ? Menma, 23 ans est loin d’être saine d’esprit…

Jeune femme athlétique, elle aime courir à toute heure de la journée. Quand elle parcourt une distance elle le fait généralement en courant. Elle ne loupe pas une occasion de se dépenser, laissant souvent tout le monde derrière elle. Elle faisait partie du club d’athlétisme quand elle était encore au lycée.

Maladroite comme pas possible, elle sera cependant la première à se casser la figure dans la rue, et ce même s’il n’y a pas d’obstacle. Elle se redressera comme si de rien n’était, s’excusant dans le vide, en regardant vers le sol. Qu’est-ce qu’elle peut bien voir ? Ne la laissez jamais toucher un objet de valeur, il pourrait facilement lui glisser des mains pour faire un énorme câlin au sol, ce ne serait pas de chance quand même.

Elle est du genre autonome, elle fait ce qu’elle à faire seule, elle vit seule dans un petit appartement, elle s’occupe du ménage, de la vaisselle et de sa nourriture. Même si cela on peut le dire est un vrai massacre, la nourriture est toujours carbonisée, prions pour que son studio ne prenne pas feu dans l’année. Heureusement que sa voisine vient l’aider de temps en temps. Mais oui, je vous le dis elle est autonome, enfin c’est surtout ce qu’elle veut croire.

Ce sera la première à faire la course dans le supermarché pour les promotions, il ne faut pas dépenser plus qu’il ne faut. Elle fait attention à ses comptes, bien qu’elle soit mannequin et donc bien rémunérée, elle agira comme si elle était une étudiante vivant sur ses bourses. Pourquoi ? Pour faire des économies bien sûr, comme toute bonne fille de campagne qui se respecte. Sa mère lui avait appris à faire ainsi, pour être très heureuse quand elle faisait exceptionnellement un écart dans sa doctrine.

Mannequin. Beauté infernale. Cela ne l’empêche pas d’être timide. Elle ne se vante pas de son boulot, bien au contraire elle n’en parle jamais. Elle essaie de faire le moins possible parlé d’elle. Elle aimerait être discrète. Mais voilà, quand on pose dans de grand magazine cela est un peu difficile. Et encore moins quand il s’avère que la femme qui pose sur ses photos, n’est autre qu’une femme à la démarche masculine, avec un fort accent campagnard, qui se casse la gueule quand elle marche en talons ou encore montre systématiquement sa culotte quand elle est en jupe. Pas très pratique ce vêtement en même temps. Elle ne reflète pas l’image qui apparaît dans les magazines. Et pourtant elle essaie, de temps en temps elle se prête au jeu de se maquiller, mais elle ressemble très rapidement à un clown. Sa beauté naturelle rattrape facilement le massacre, mais il faudrait qu’elle reste statique sans jamais ouvrir la bouche.

Si seulement il n’y avait que ça. Certes, c’est déjà beaucoup mais il y a encore une chose. Elle est souvent dans la lune, regarde un endroit fixe sans vraiment de raison. Enfin c’est ce que vous vous pensez. Mais pour elle c’est un autre monde, elle est persuadée de voir des esprits, le genre de trucs qui vous file des frissons de peur. Pas étonnant qu’elle n’est pas beaucoup d’amis malgré sa beauté ou que même les garçons fuient en la rencontrant pour la première fois. Oui, cela lui arrive de parler toute seule, conversant avec un fantôme par-ci, par-là.

Mon pouvoir
L'être entre les deux mondes:

Menma ne se rend même pas compte de son propre don. Depuis sa naissance elle voit certaines choses, des choses que les autres ne peuvent pas voir. Elle l'a comprit des années plus tard quand elle s'excusa auprès d'un passant qu'elle avait poussé. Sa mère l'écouta un moment avant de la tirer "Mais à qui parles-tu?"
C'est ainsi qu'elle se rendit compte qu'elle était différente, capable de voir les fantômes des morts qui errent encore sur Terre. Passionnée par leur histoire, elle aime passer du temps avec eux, préférant les morts aux vivants. Mais comme elle est la seule à les voir, personne ne saura jamais si c'est juste une pure folie de son esprit ou un vrai don qu'elle possède. Cela lui arrive généralement sans crier gard, elle ne sait qu'elle parle à un esprit que quand il lui raconte son histoire. Le seul problème avec ce don qui pourrait être de la folie, c'est qu'elle se déconnecte de la réalité. Elle ne sait plus faire la différence entre le monde des vivants et des morts. Se demandant parfois si elle-même ne fait pas tout simplement partie des morts. Cela lui provoque aussi souvent des insomnies.

Mon histoire
10 Avril – Petit village au Nord du Japon

Cela fait maintenant quelques jours que j’ai accouché de ma très chère Menma, cela fut si fatiguant et pourtant je suis l’une des femmes les plus heureuse maintenant. Elle est si belle, avec ses petits yeux en amandes. Le médecin m’a affirmé qu’elle serait une très jolie jeune femme plus tard. Même si je me doute un peu qu’il embobine toutes les jeunes femmes qui viennent d’accoucher de la même façon. Mon mari vient justement de rentrer de voyage, il est lui aussi très heureux de cet événement.

10 Octobre – Maison Shizumo

C’est aujourd’hui que Menma a enfin prononcé son premier mot ! Bon cela est bien différent de ce que l’on attendait, aucun papa ou encore maman. Le plus surprenant c’est qu’elle a simplement appelait le chien à de nombreuses reprises. Imprévisible cette petite. Les jours sont tranquilles, dans notre petite campagne, calmement les jours défilent, la laissant jouir de tous les bienfaits de la nature. Et elle grandit déjà très vite, cela ne cesse de m’étonner. Le temps passe tellement vite.
Extrait du journal intime de la mère de Menma.


Je vais enfin rentrer au collège.. Cher journal j’ai le trac. Vraiment. Je ne sais pas vraiment comment me comporter. Maman m’a bien dit que c’était l’occasion de changer, de donner bonne impression, mais c’est la première fois que je vais dans une ville. J’aime ma campagne, mes champs, toutes les petites fleurs. J’aime jouer dehors, passer mon temps à courir, et parler avec James. Celui qui vit dans le puit dans le jardin, enfin il est mort donc il ne peut vivre. L’école où j’allais avant était pourtant très bien, je ne vois pas pourquoi en changer. Je n’avais pas beaucoup d’amis, c’est vrai. Mais ils ne les voient pas, ils n’arrivent pas à comprendre. Ce n’est pas grave, si je suis seule vraiment. J’ai toujours le livre d’histoire de papa, j’en apprends de jour en jour. Je me suis fait grondée par maman, tout ça parce que je parlais avec mon amie, je lui dis tout le temps que je ne parle pas toute seule, mais elle ne veut pas me croire. Je ne comprends pas. Elle veut sans cesse que je m’habille bien que je fasse bonne impression, mais pour jouer avec papa ce n’est pas pratique. Je veux courir, moi. Bonne manière, blabla… Je n’ai jamais demandé à être jolie. Heureusement que grand-mère est là, je passe mon temps chez elle dès que je le peux, au moins elle ne me dit rien sur mes cheveux courts, elle ne complimente pas mon apparence, elle me laisse chevaucher calmement dans le champ. J’aimerai rester une enfant, je ne veux pas grandir.


La ville, c’est tellement différent, cela fait maintenant trois ans que je suis rentrée dans ce collège cher journal. J’étudie sérieusement, je n’aime pas les mathématiques, ou encore les sciences, je préfère vraiment l’histoire, le travail sur la langue. Les histoires d’épouvantes sont vraiment les meilleurs. Mon père ne cesse de m’en acheter à chaque fois que j’ai une bonne note. C’est pour cela que j’étudie sérieusement. Je veux en apprendre plus sur mes petits camarades. Même si personne ne les voit, je suis sûr que je ne rêve pas. Ma mère le comprendra bien un jour, je me suis encore disputée avec elle, parce que je passe trop de temps avec grand-mère. Mais j’en ai besoin c’est mon refuge, je peux m’habiller comme je le souhaite, cet uniforme qu’on nous a donné au collège n’est pas très pratique, dès que je commence à courir le vent soulève ma jupe. C’est gênant. Et même sans ça, j’arrive toujours à me casser la figure à cause d’un qui trainait là. Et quand je m’excuse face au sol, on se moque de moi. Pourtant c’est la moindre des choses. J’ai essayé de m’expliquer une fois mais voilà, ils m’ont juste rit au nez. Cher journal, je préfère les histoires de mes livres ou encore la campagne. Demain j’irai encore jouer avec grand-mère, me salir sans prêter attention aux dires de ma mère.


Cher journal. Il me faut écrire, écrire encore et encore. Poser sur la feuille vierge tout ce qu’il se passe actuellement dans ma tête. Cela fait bien longtemps que je ne l’ai pas fait. J’ai maintenant 16 ans, je suis une jeune femme, comme dirait ma mère. J’ai grandi, je suis la plus grande fille de la classe. Je continue de courir, mais beaucoup moins qu’avant, je me concentre sur mon avenir, je veux que père soit fière de moi. Et c’est pour cela que maintenant je suis dans une plus grande ville. J’ai quitté ma petite campagne, j’y rentre le week end pour profiter de la nature, de ses champs que j’apprécie tant, mais je m’amuser bien moins qu’avant. Je suis une jeune femme, maintenant. Mère à décider de vendre la maison de grand-mère, elle nous a quitté il y a de cela quelques mois, j’étais inconsolable. Je n’avais jamais autant pleuré de toute ma vie, c’était dur et maintenant il faut tourner cette page. Je ne suis plus une enfant, je me plonge toujours dans les livres et parle toujours seule pourtant. Mais grand-mère aussi m’avait dit un jour que je deviendrai une très belle femme, je la crois et je deviendrai une très belle femme. Elle sera fière de moi. Néanmoins je ne sais pas vraiment comment m’y prendre. Mais je vais y arriver.


18 ans. Je ne sais pas pourquoi j’écris, alors que je sais pertinemment que personne ne me lira par la suite. Cher journal, je suis maintenant une vrai femme, j’ai réussi mes années lycée avec succès, j’ai bien eu mon diplôme. Père était fier de moi. J’en suis heureuse. Tu vois je pensais rentrer à la campagne avant de me trouver un petit boulot pour vivre paisiblement. Mais mère m’a arrêté, en me demandant de continuer mes études. Bien entendue, j’avais bien envie de faire une poursuite d’études dans les sciences occultes. Mon père était très ravi de cette décision. Mais cela est bien loin, seule l’université dans la ville de Tokyo bénéficie de cette filière. Cela serait trop cher, avoir un appartement, vivre seul. J’en ai parlé au diner avec mère, elle m’a parlé d’une agence, un monsieur qu’elle connaissait aurait vu des photos de moi. Et elle lui aurait proposé de me donner un emploi stable à Summerbridge, une ville qui se trouve bien loin. Je pourrais gagner de l’argent et continuer de lire les livres que je chérie tant. Je suis troublée, et James dans le puit ne veut pas me donner son opinion.


Aujourd’hui j’ai 23 ans. Mes cheveux sont longs, je les brosse chaque matin, je continue toujours de courir. J’ai décidé de partir, tourner la page, je suis maintenant seule à Summerbridge. J’ai écouté les conseils de ma mère, et maintenant je vis une vie pleines de rebondissements, je leur passe un coup de fil de temps en temps pour prendre de leurs nouvelles. Je suis maintenant mannequin, tu verrais ces clichés, je me trouve très jolie dessus, vraiment. Je fais même la couverture de certains magazines de jeunes. J’ai vraiment de la chance. Je continue cependant à être maladroite, tu sais bien à quel point un trottoir peut venir à bout de moi facilement. Et je continue aussi à m’excuser, parce que c’est légitime de s’excuser, même si certains pensent que je parle toute seule. Je n’ai pas plus d’amis qu’avant, certains essayent de m’approcher en me reconnaissant mais la plupart du temps je ne les revois pas une seconde fois, je me demande bien pourquoi. J’aime vraiment ce que je fais, mon travail me plait, j’ai réussi à parler avec pleins de gens, j’arrive à les côtoyer. Je ne suis plus à la campagne mais j’aime ma nouvelle vie, avec mes livres sombres. C’est pour cela que je pense que je n’écrirai plus à l’avenir dans ce journal. Tu m’auras suivi jusque-là, un ami fidèle. Maintenant je vais avancer, en tournant une nouvelle fois la page. J’espère que tu es fière de moi.
Adieu Grand-Mère. Je chérirai toujours nos souvenirs.
Extraits du journal de Menma Shizumo



Derrière l'écran
Raven huhu ᵜ 22 ans ᵜ Je vous aime encore plus 8D ᵜ Je vous mange !

Code:
[b]Entre deux mondes[/b] • Menma est capable de communiquer avec les esprits qui errent sur Terre. Souvent des âmes en peine, influant sur l'humeur de Menma. Elle peut se perdre entre ces deux mondes, cela lui provoquant de nombreuses insomnies. ▬ [i]Menma Shizumo[/i]
Code:
[b]Mannequin[/b] • Summerside ▬ [i]Menma Shizumo[/i]
Code:
Sun Jing  • Tamen De Gushi ▬ [i]Menma Shizumo[/i]


© Fiche par Babao pour Tasty Tales
Revenir en haut Aller en bas
Liam Herinsten
Co-fonda • Vivace
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 222
Points RP : 230
Date d'inscription : 26/03/2016
MessageSujet: Re: Naufrage de bambous ! [DC/Rena Miura] TERMINER   Dim 20 Nov - 14:33


▬ ● ● ● ▬
Merci KitKat pour l'ava et Meow pour la signa


Spoiler:
 


http://sketchtoy.com/68103568
Revenir en haut Aller en bas
 
Naufrage de bambous ! [DC/Rena Miura] TERMINER
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tasty Tales ► Forum RPG Université :: Les premiers pas :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers:  
Ewilan RPGHoshi no Musudabberblimpnom de l'image