♫ ~ Voteland
Vote toutes les deux heures et tu auras un bisou de Liam. ♥
Les posteurs les plus actifs du mois
36 Messages - 14%
34 Messages - 14%
33 Messages - 13%
31 Messages - 12%
24 Messages - 10%
21 Messages - 8%
18 Messages - 7%
18 Messages - 7%
18 Messages - 7%
17 Messages - 7%

Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Allan Moreci
Groupe : Civis
Messages : 31
Points RP : 100
Inscription : 09/05/2019

Allan Moreci - L'homme qui avait peur de guérir  Empty Allan Moreci - L'homme qui avait peur de guérir

le Jeu 9 Mai - 23:50
Allan Moreci - L'homme qui avait peur de guérir  48391310
Allan Moreci

32 ans ■ 12 octobre ■ 1m71 ■ ♂ ■ Yeux rouges (Lentilles) ■ Cheveux rouges (Teinture ; on voit parfois ses racines noires) ■  Professeur d'Anglais à l'Université ■ Avenant ■ À l'écoute ■ Attentionné ■ Blagueur ■ Protecteur ■ Anxieux ■ Peu confiant ■ Impulsif

Mon pouvoir
Pouvoir de régénération. Une coupure met quelques minutes à guérir, un os cassé quelques jours. La régénération interne est tout à fait possible tant qu'elle ne touche pas aux organes vitaux. Si on lui coupe un membre, il peut le retrouver du moment qu'il garde les deux bouts. Imaginons qu'il perde un bras : si son bras est entier, il suffit de le récupérer, de le rattacher à son moignon, et sa régénération fait le reste. Si son bras a été broyé, il ne peut rien faire (ses membres ne repoussent pas comme la queue d'un lézard !). Dans l'éventualité d'une blessure par balle, il peut tout à fait se régénérer tant qu'elle n'a pas touché un organe vital et que la balle est retirée. Sinon il peut guérir autour de la balle, mais c'est plus long. La douleur est plus vive que pour les autres et la guérison le fatigue pas mal. Vous savez, quand vous vous coupez et que ça vous lance lors de la guérison ? Eh bien c'est pareil pour Allan, mais en plus rapide. En plus, il n'a pas une grande tolérance à la douleur, donc il n'est pas rare de le voir grimacer dès qu'il saigne un peu. Plus la blessure est sévère, plus son pouvoir est sollicité, ce qui le rend ensuite à l'ouest et affamé, voire pris de vertiges. Tant que sa régénération est à l'œuvre, il a du mal à se concentrer sur autre chose, notamment parce qu'il a mal et parce qu'il a faim. Si la blessure est trop sévère, il a tendance à tomber dans les pommes : c'est en fait un mécanisme de défense pour booster sa guérison quand il utilise le moins d'énergie possible. Ça peut devenir gênant si ça dure quelques jours et il est conseillé de le brancher à une intraveineuse pour qu'il consomme les nutriments nécessaires, mais son pouvoir ne le force jamais plus d'une semaine dans un coma. Son temps de régénération maximum dure deux semaines. Il tombe malade comme tout le monde, et sa guérison n'a aucun effet sur les microbes et virus.
Mon histoire
Allan n'a pas toujours été si à l'aise dans sa peau. Quand il était jeune et influençable, il était considéré comme un des gamins bizarres. Pas parce qu'il n'avait pas d'amis, ou parce qu'il était premier de la classe, ou parce qu'il avait un pouvoir un peu effrayant. Non, quand Allan était au collège, il croyait être normal, ou « lambda », comme ceux avec un ego un peu trop démesuré les appelaient avec dédain. Pas de transformation en animal, aucun contrôle sur les éléments, impossible de faire bouger quoi que ce soit par la force de son esprit. Comme tous les gamins de son âge, il était un peu déçu, et s'imaginait toujours quelque chose de grandiose, si jamais un pouvoir se manifestait. Comme voler, ou se rendre invisible ! Mais quand quelqu'un qu'il ne connaissait pas se mettait à lui parler, Allan bégayait, se triturait les mains et rougissait. Il y avait ceux qui faisaient avec et avec qui la communication devenait beaucoup plus facile au fil du temps. Et puis il y avait les autres. Ceux qui crachaient sur son manteau ou ricanaient dans son dos. Ceux qui renversaient les livres de ses amis et le forçaient à parler même quand il n'en avait pas envie.
La harcèlement scolaire, c'est courant, mais c'est pas pour ça que c'est facile. Alors, quand Allan rentrait de l'école avec le pantalon plein de terre ou le cartable mouillé, il inventait mille et une excuses devant ses parents. Quel petit maladroit, ce Allan. « Fais attention, chéri, c'est le deuxième cette semaine. » Oui maman, ne t'inquiète pas maman. « Ça va mon garçon ? Tu devrais manger plus, ça pousse dur à ton âge ! » D'accord papa, mais j'ai pas très faim aujourd'hui. Heureusement, il avait ses amis. Leur groupe se faisait toujours un peu embêter, parce qu'ils n'avaient pas de pouvoir, parce qu'ils n'osaient pas élever la voix, parce que les professeurs ne voyaient rien. Mais ça allait. C'était pas grave.
Et puis un jour, la plaisanterie est allée trop loin. Quelqu'un avait écrasé les lunettes d’Eliott, et Allan s'était fâché. Mais les mots ne sortaient pas bien, sa gorge était coincée, il n'arrivait pas à s'exprimer. Et on se moquait, comme on se moquait ! Jamais il ne s'était senti aussi humilié. Faute de mots, il poussa les brutes avec force, et réussit à en faire tomber un. On ne riait plus, tout d'un coup. Et puis un des garçon l'a poussé à son tour. Sauf qu'Allan, comme un crétin, était resté en face de l'escalier. Et en tombant, il se demanda si se battre avait valu le coup. Après sa chute, les choses sont un peu floues. Une ambulance est arrivée, on l'a emmené à l'hôpital. Ses parents pleuraient et pleuraient tout en lui tenant la main sous des discours au jargon médical dont en ressortait peu de choses. Mais le terme « paraplégique », il connaissait. Il se sentait vide. Il se voyait déjà passer le reste de sa vie en fauteuil roulant, et se faire embêter jusqu'à sa mort par les mêmes brutes.
Et sans autre forme de cérémonie, Allan s'évanouit. « C'est le choc », raisonna-t-on d'abord. Mais au bout de plusieurs heures, Allan ne se réveillait toujours pas. Le diagnostique ne se fit pas attendre : coma inexplicable. Ses parents étaient effondrés. On brancha le garçon à toutes sortes de machines, et sa mère refusa de lui lâcher la main pendant des heures.
Mais bout d'une semaine, un miracle se produisit : Allan s'était réveillé et pouvait bouger ses orteils. On insistait que c'était impossible, mais regardez, regardez, je n'ai pas menti ! Il n'avait pas menti. La semaine suivante, Allan pouvait marcher comme si rien ne s'était passé. L'ébahissement était à son comble. Fou de joie, Allan sautait dans tous les sens. Évidemment, cela n'étonna personne quand il glissa et saigna du nez. Mais voilà, au bout de quelques minutes, son nez non plus n'avait plus rien.
« Jeune homme, il est possible que vous soyez doté d'un pouvoir de régénération », lui dit un docteur qu'il ne connaissait pas. La régénération aussi, c'était cool ! Peut-être mieux que de voler ! Avec ça, plus personne ne casserait les lunettes d’Eliott, parce qu'on ne pouvait plus faire de mal à Allan !
Mais ses parents le changèrent d'école et lui dirent de faire attention. C'est bien, de se régénérer, mais ça ne veut pas dire qu'il faut chercher le danger. Mais Allan n'avait plus peur de rien. Dans sa nouvelle école, il ne bégaya que très peu, et il n'était plus le gamin bizarre. Par respect pour ses parents, il resta assez énigmatique sur son pouvoir.
Le collège passa, et Allan entra au lycée. Là, il fit l'expérience de son premier amour, puis de sa première fois. Jessica changeait ses yeux de couleur selon ses émotions, riait toujours très fort et rêvait d'aller sur la lune. Quand Allan lui dévoila enfin son pouvoir, elle insista pour le voir de ses propres yeux. À contrecœur, Allan lui tendit un couteau. Elle fit une incision sur son avant-bras, et il grimaça. Mais en quelques minutes, sa peau n'avait plus une marque. Jessica sembla satisfaite de cette petite expérience, et ils laissèrent les choses là.
Sauf qu'elle voulait toujours en savoir plus. « Ça te fait mal ? Combien de temps si tu casses un os ? Est-ce que tu peux mourir ? Tes pouvoirs ont une limite ? » Et, les yeux violets de curiosité, elle voulait tester, encore, toujours plus. Quand elle lui donna un œil au beurre noir pour voir le processus de recoloration de sa propre peau, Allan la quitta. C'était la dernière année de lycée, et il coupa tout contact avec elle quand il entra à l'université.
Les choses s'étaient peut-être mal finies avec Jessica, mais elle l'avait ouvert au monde, et Allan riait aussi fort qu'elle à chaque nouvelle rencontre. Il refusa systématiquement de parler de son pouvoir et on le traita de lambda. Ce n'était pas très grave. Les gens n'avaient pas besoin de savoir. C'est pendant sa deuxième année d'anglais qu'il rencontra Edgar. On les appelait un peu moqueusement les « Edgar Allan Poe », et ça leur convenait bien. Edgar fut son deuxième amour, et un autre genre de première fois. Il crut Allan sur parole quand celui-ci lui dit avoir un pouvoir, et il n'en demanda pas davantage. Edgar, lui, pouvait régler la température des choses quand elles se trouvaient dans sa bouche. Résultat, il ne réchauffait pas ses plats.
Les Edgar Allan Poe s'installèrent ensemble. Puis un jour, en coupant du pain, Allan se trancha la paume de la main et fut guéri dans la demi-heure. Ce jour-là, le monde ne s'écroula pas pour lui. Edgar se contenta de sourire avec un doux « C'était donc ça », et ce fut tout.
Mais les années passant, leur relation s'envenima. Allan voulait rester professeur d'anglais dans leur petite ville, et Edgar voulait voyager. Mais les voyages, c'est dangereux, ça veut dire plus de possibilités de se blesser. Edgar était patient, mais Edgar en avait assez. « Tu dois être la seule personne au monde qui évite autant de se blesser alors que c'est moins grave que pour le reste d'entre nous ! » lui cria-t-il un soir, exaspéré. Le lendemain, il était parti, et n'avait rien laissé si ce n'est une brochure sur l'Université de Summerbridge.
Allan fit à son tour ses valises, et postula pour être professeur dans la foulée.
Derrière l'écran
Pseudo : Nodoka997 ou Nyoupette pour les intimes
Âge : J'ai 21 ans. (22 ans dans 4 mois, yay \o/)
Avis sur le forum : Moi qui suis une fondue de la fantasy et de tout ce qui touche en aux super-pouvoirs en général, j'adore le concept ! Il y a l'air d'avoir pas mal de monde dans le forum, ce qui le rend vivant. J'ai hâte de RP !
Tu nous as connus comment ? Joshua a voulu s'inscrire et m'a parlé du site dans la foulée.
Mot de la fin : Vers l'infini et l'au-delà !

Code:
[b]Professeur d'Anglais[/b] • A l'Université ▬ [i]Allan Moreci[/i]
Code:
[b]Régénération[/b] • Guérison beaucoup plus rapide que la moyenne. ▬ [i]Allan Moreci[/i]
Code:
Kirishima Eijirou • Boku no Hero Academia ▬ [i]Allan Moreci[/i]



Dernière édition par Allan Moreci le Ven 10 Mai - 13:35, édité 2 fois
Aaron
Admin
Groupe : Civis
Messages : 149
Points RP : 472
Inscription : 15/03/2018

Allan Moreci - L'homme qui avait peur de guérir  Empty Re: Allan Moreci - L'homme qui avait peur de guérir

le Ven 10 Mai - 5:33
Bienvenue ! Je viens m'occuper de ta fiche :)
Premièrement, tu précises qu'il a les yeux rouges et les cheveux rouges, mais nous n'acceptons pas les yeux de couleur non naturel ni les cheveux de couleur non naturel à part avec une excuse : la modification génétique du pouvoir ou alors le fait qu'un personnage puisse porter des lentilles/faire une teinture. Comme ici il ne peut pas y avoir de lien avec ton pouvoir de régénération, il faudra que tu précises dans ta description, suite à la couleur et entre parenthèses, "lentilles" puis "teinture".
Deuxièmement, je ne vois pas vraiment de limite à ton pouvoir et il faudrait donc travailler dessus. Par exemple comment pourrait-il réagir à une blessure par balle ? Combien de temps prend la régénération par rapport à la profondeur de la blessure ? Est-ce possible qu'un de ses membres repousse si il se fait couper ? Est-ce possible pour lui de régénérer ses organes ? Se "régénère" aussi-t-il plus vite lorsque c'est une maladie, comme un rhume ? Comme tu parles aussi de "guérison". Ou est-ce que ça touche uniquement les blessures externes et les os ?
Troisièmement, tu parles de paraplégie, mais la paraplégie touche la moelle épinière. Ca revient ici donc aux limites de ton pouvoir et au fait de si ça touche uniquement les blessures externes et les os, ou non.
Je te laisse le préciser quand tu l'as fais !
Si tu as des questions, n'hésites pas~

● ● ●
Allan Moreci - L'homme qui avait peur de guérir  2z9d
V talks in #006963
Allan Moreci - L'homme qui avait peur de guérir  231083G93aClFAllan Moreci - L'homme qui avait peur de guérir  577688OBKcGeA
Allan Moreci - L'homme qui avait peur de guérir  ZZRUJYB
Allan Moreci
Groupe : Civis
Messages : 31
Points RP : 100
Inscription : 09/05/2019

Allan Moreci - L'homme qui avait peur de guérir  Empty Re: Allan Moreci - L'homme qui avait peur de guérir

le Ven 10 Mai - 11:48
Merci de ces précisions @"Aaron "V" Handford" !
J'avoue ne m'être pas beaucoup étendue sur son pouvoir parce que Allan lui-même ne s'est pas amusé à tester et ne connaît donc que très peu ses limites.
J'ai donc édité ma présentation. Est-ce que ça suffit, ou j'ai oublié quelque chose ?

Edit : j'ai essayé de te taguer mais il semble que je me sois foirée.
Aaron
Admin
Groupe : Civis
Messages : 149
Points RP : 472
Inscription : 15/03/2018

Allan Moreci - L'homme qui avait peur de guérir  Empty Re: Allan Moreci - L'homme qui avait peur de guérir

le Ven 10 Mai - 12:47
Hmm alors j'en ai parlé avec ma collègue de validation, et donc on pense que ça serait bien de tenter de préciser un exemple de temps et de douleur... par exemple la différence entre se faire une petite coupure et se faire couper le bras, surtout si il ressent plus la douleur qu'un autre ! Est-ce que ça veut dire que là où quelqu'un pourrait supporter la douleur de se faire couper le bras de façon net, lui perdrait connaissance sous la douleur, etc ? Et précisément pour la régénération d'un membre, combien de temps ça prendrait ? Comme ce n'est pas une chose naturelle. De plus, dans quel état est-il pendant la guérison ? Est-ce que ça le fatigue aussi, est-ce que ça lui demande plus de ressource que nécessaire pendant ce temps ? Et pour la maladie... on pense que ça serait mieux de limiter ça aux blessures. Sinon ça peut très bien toucher au cancer ou aux maladies mortelles et donc enfreindre le règlement quant à l'immortalité !

Oh et c'est normal si tu ne peux pas me tagguer, c'est parce que j'ai une lettre entre guillemets ;) mais je surveille régulièrement et je suis sur la CB, comme tu as pu me prévenir plus tôt :)

● ● ●
Allan Moreci - L'homme qui avait peur de guérir  2z9d
V talks in #006963
Allan Moreci - L'homme qui avait peur de guérir  231083G93aClFAllan Moreci - L'homme qui avait peur de guérir  577688OBKcGeA
Allan Moreci - L'homme qui avait peur de guérir  ZZRUJYB
Allan Moreci
Groupe : Civis
Messages : 31
Points RP : 100
Inscription : 09/05/2019

Allan Moreci - L'homme qui avait peur de guérir  Empty Re: Allan Moreci - L'homme qui avait peur de guérir

le Ven 10 Mai - 13:37
Voilà, j'ai essayé de répondre à tout ! Normalement c'est bon. J'ai un peu changé mon histoire pour que ça colle à ces nouvelles variables. C'est vrai que je n'ai pas vraiment réfléchi à son pouvoir, heureusement que vous me donnez quelques pistes x)
Aaron
Admin
Groupe : Civis
Messages : 149
Points RP : 472
Inscription : 15/03/2018

Allan Moreci - L'homme qui avait peur de guérir  Empty Re: Allan Moreci - L'homme qui avait peur de guérir

le Ven 10 Mai - 13:54

- CONGRATS DUDE -

T'es validé ! C'est t'y pas magnifique ? C'est le moment de te jeter dans le grand bain et de commencer ton aventure sur le forum ! Pour que tu sois pas tout perdu et que tu cherches pas pendant 10 ans où tu dois aller, on te met des petits liens juste là :
> Créer ta fiche de liens
> Faire des demandes de liens
> Faire des demandes de RP
> Créer la messagerie de ton perso
> Créer ton journal intime

Je t'invite à lire ces topics importants pour ta vie sur le forum :
> Les Tasty Places
> Le Tasty Shop
> Les Tastitres

Pour pouvoir savoir tout ce qui se passe sur le fofo, on te propose de cliquer sur les petits liens ci-dessous. Tu verras, ça te mettra automatiquement des notifications quand il se passe quelque chose d'important :
> Evénements et animations du forum
> Annonces de maintenances du forum

● ● ●
Allan Moreci - L'homme qui avait peur de guérir  2z9d
V talks in #006963
Allan Moreci - L'homme qui avait peur de guérir  231083G93aClFAllan Moreci - L'homme qui avait peur de guérir  577688OBKcGeA
Allan Moreci - L'homme qui avait peur de guérir  ZZRUJYB
Contenu sponsorisé

Allan Moreci - L'homme qui avait peur de guérir  Empty Re: Allan Moreci - L'homme qui avait peur de guérir

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum