♫ ~ Voteland
Vote toutes les deux heures et tu auras un bisou de Liam. ♥
Les posteurs les plus actifs du mois
152 Messages - 19%
126 Messages - 16%
118 Messages - 15%
116 Messages - 15%
94 Messages - 12%
56 Messages - 7%
36 Messages - 5%
31 Messages - 4%
29 Messages - 4%
25 Messages - 3%

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Groupe : Mutatis
Messages : 107
Points RP : 40
Inscription : 25/10/2018

Chiaki Meiryo - Une souris grise, qui piquait des crises ~ ♪

le Jeu 25 Oct - 13:44

   
   
Chiaki Meiryo

   
19 ans ᵜᴥ 07 Juillet ᵜᴥ 1m62 ᵜᴥ ♀ ᵜᴥ Bleus (lentilles roses) ᵜᴥ Blond-châtain clair (teinture rose) ᵜᴥ  Design graphique ᵜᴥ Arts plastiques & littérature ᵜᴥ Douce ᵜᴥ Timide ᵜᴥ Attentive ᵜᴥ Assez curieuse ᵜᴥ Bienveillante ᵜᴥ Déterminée ᵜᴥ Rêveuse ᵜᴥ Adore les jeux-vidéos ᵜᴥ Facilement émerveillée ᵜᴥ Créative ᵜᴥ Loyale

   
Mon pouvoir
Il suffit qu'elle ait peur, s'angoisse, se sente menacée ou soit prise de panique pour que la jeune demoiselle se change en une adorable petite souris grise prête à s'enfuir en vitesse et se cacher loin.
Parfois, il suffit qu'il y ait un chat, surtout celui de sa mère, qui s'approche trop près d'elle pour lui faire peur par exemple et après, c'est à voir selon elle si elle arrive à se maîtriser ou non bien que ça soit souvent un échec et finit par se transformer en une souris. Chiaki a en effet développé une grande peur envers les chats dès son premier contact avec ce petit félin. Une peur naturelle qu'elle a hérité de la souris qui dort en elle. Ce qui est ironique quand on sait que sa veste favorite a une capuche de chat... peut-être est-ce une façon à elle de combattre sa peur ? Qui sait.

Évidemment, il n'y a pas que les potentiels prédateurs du rongeur, ça peut être des situations critiques, des personnes qui pourraient l'effrayer... La pauvre, Halloween est vraiment déconseillé pour elle.

En général, sa transformation dure environ 25 à 30 minutes, le temps qu'elle se sauve, trouve une cachette et se calme. Cependant, si elle est encore en souris et qu'elle a encore peur ou quand on l'effraye à nouveau alors qu'elle allait se rassurer, sa transformation peut prolonger encore un peu. Une fois revenue à sa forme humaine, cela lui provoque quelques engourdissements, un petit vertige sur le coup et des maux de tête passagers mais légers.
En revanche, en cas de grosse frayeur, elle demeure une souris pendant une heure, voire une heure et demi. En revenant à sa forme initiale, ses maux de tête deviennent un peu plus intenses et des courbatures surviennent, devenant même muette pendant quelques petites minutes.

Ce n'est vraiment pas facile d'être une toute petite proie sans défense là où les carnivores n'auront pas de mal à la chasser et l'attaquer. Même les humains elle doit s'en méfier ! Et pire, les souris qui sont agressives, prêtent à attaquer en bande !
De plus, son instinct animal fait qu'elle ait parfois des envies de ronger quelque chose... alors pour calmer cette tendance, il lui arrive de grignoter quelques trucs entre les repas. Bien sûr, elle n'est pas prête à ronger vos câbles, ne vous en faîtes pas, surtout qu'elle n'a pas spécialement les dents pour lorsqu'elle est humaine. Son odorat est plutôt bonne que ça soit sous sa forme humaine ou souris cependant.
Un autre détail, si elle se blesse sous sa forme animal, elle sera encore blessé sous forme humaine.

Néanmoins, il y a des choses que Chiaki apprécie dans son pouvoir. Le fait d'être rapide et que personne ne la trouve facilement lorsqu'elle se cache bien. En parlant de se cacher, elle peut se faufiler à des endroits inacessibles, comme une fois elle s'est sauvée par un tout petit trou ! C'était génial et ça l'impressionnait à quel point la jeune fille se rendait compte qu'une souris pouvait être très souple quand elle veut.
C'est comme si elle était dans un jeu vidéo et vivait des aventures, qu'elle se dirait sans aucun doute.
Un petit plus qui l'arrange beaucoup aussi c'est quand elle se retrouve en mauvaise posture et que d'un seul coup elle se transforme, se libérant ainsi avant de pouvoir s'enfuir.
Chiaki est consciente de ce qu'elle fait lorsqu'elle est une souris et s'en rappelle très bien de ses expériences.

[Liste des pouvoirs pris]
Mon histoire
Le 7 Juillet... une date comme une autre mais pas quand on vit au Japon. En effet, ce soir-là, c'est la fête des étoiles, on l'appelle Tanabata, qui consiste à écrire un voeu pour qu'il se réalise.
Cependant, pour la famille Meiryo, c'était un tout autre événement qui était important : la naissance de leur chère et précieuse Chiaki.

« Notre unique voeu est le bonheur de Chiaki » qu'ils murmuraient cette nuit-ci une fois que la petite châtaine sortit du ventre de sa mère.

Née d'une mère anglaise et d'un père japonais qui ne possèdent aucun don, plutôt aisés financièrement, mais qui possèdent un très grand amour pour leur fille, oui, elle ne pouvait qu'être heureuse.

Le début de sa douce petite enfance se déroulait paisiblement jusqu'au jour alors qu'elle n'avait que quatre ans. Sa mère avait adopté un chaton. Bien sûr, il était très mignon, affectueux et aimerait bien jouer avec lui, seulement, à chaque fois qu'elle en approchait elle se sentait mal à l'aise. L'enfant jouait tout de même avec le félin malgré ses maladresses inexplicables puis quelques mois passe, le chaton grandit un peu plus. C'est lors d'un beau matin que le chat, voulant jouer, se mit à bondir d'un seul coup sur la petite, plantant légèrement ses griffes sur elle. C'est douloureux sur le coup mais ce n'était pas ça l'importance mais plutôt la catastrophe surréaliste qui se produisit. Chiaki s'était changée immédiatement en souris, tombant lamentablement au sol.

Dans un réflexe de survie, la petite souris s'enfuyait à toute vitesse tandis que le félin, qui était autrefois son animal de compagnie, se mit à la poursuivre, devenant son prédateur.

Une folle et épuisante course poursuite était en train de se dérouler dans la maison, ce qui finit par alerter la mère qui tenta de rattraper son chat pour voir ce qui se passe. Épuisée, la petite souris finit par se retrouver dans la gueule du félin qui relâche sa proie au final suite à la petite tape sur sa cuisse de la part de sa maîtresse. La mère de Chiaki s'apprêtait de prendre le rongeur pour le mettre dans la nature, en vain, le petit animal dévoila sa véritable forme en redevenant humaine, sous le regard surpris de la jeune femme.

La peur demeurait toujours dans son petit coeur cependant. Va-t-elle se transformer à nouveau ? Elle ne veut pas. Elle n'avait pas envie de se changer à nouveau, encore moins devant sa mère, craignant qu'elle puisse la détester. Après tout, elle avait des parents tout à fait normaux, c'est mal vu d'avoir de tels pouvoirs, non ? Se disait la petite.
La mère pensa tout le contraire, prenant tendrement son enfant contre elle afin de rassurer la petite fille qui se sentait perdue.

« Tu as un don, c'est merveilleux... tu es merveilleuse, Chiaki. Ne l'oublies pas. N'aies pas peur de t'assumer. »

Soulagement. Apaisant. Rassurant. Sa mère l'aimait toujours, c'est l'importance. Cette dernière n'hésite pas alors à parler de sa soeur qui détenait un pouvoir aussi. Alors, comme ça, sa tante avait un don ? Intéressante nouvelle !
Et en parlant de nouvelle, sa mère vint annoncer joyeusement la nouvelle à son mari qui le prit tout aussi bien.

Après cet événement révélateur, Chiaki essayait de garder ses distances avec le chat de la maison, ne voulant pas que cela se reproduise. Pensant naïvement que seul les chats sont les déclencheurs de sa mutation... mais elle avait tort. Plus le temps s'écoulait et plus elle enchainait les accidents, ayant vraiment du mal à contrôler son pouvoir.
Par exemple, un soir elle est tombée sur un film d'horreur et ça été transformation direct ou bien alors en primaire lorsqu'un petit garçon plutôt turbulent l'attaquait. Mais sinon, en dehors de cet handicap, c'était une enfant plutôt sage et douce avec tout le monde. Il parait même que son passe-temps préféré est celui de protéger ses petits camarades qui avaient besoin d'elle et de les aider.
Mais ce n'était pas suffisant. Il lui fallait quelque chose. Une chose qui pourrait l'aider à se détendre et faire en sorte qu'elle pense à autre chose que sa peur.

C'est à ce moment-là qu'elle découvre les jeux-vidéos et commença à vouer une passion pour ceux-ci ainsi que le domaine du dessin. La fillette ramenait toujours son petit calepin et sa console, n'importe où elle allait. Sans s'en rendre compte, elle se renfermait un peu, juste un peu. Si les autres enfants venaient pour lui parler, elle discutait volontairement avec eux mais c'est jamais elle qui fait le premier pas. Il y avait une part de timidité en elle, dans le fond.

Lors de ses douze ans, il lui est arrivé une sacré aventure avec le chat de la maison, encore une fois, mais ce n'était pas une mauvaise aventure. Il se trouve qu'en fait le félin dormait au bord de la fenêtre, mais en se réveillant brusquement, il tomba. C'est alors, prise d'une certaine panique que Chiaki se changea tout naturellement en souris, c'est devenu une routine à force, le rongeur s'empressa de trouver un moyen pour sortir de la maison pour vérifier si le chat allait bien, ce qui était bien le cas et puis là, elle se mit à réfléchir de la façon dont elle pourrait faire pour le ramener. La réponse était aussi simple que ça. Jouer au chat et la souris était la seule solution. C'était effrayant au début, mais Chiaki croyait en elle sur le coup, se disant que si les souris arrivent à courir vite et se sauver la plupart du temps, elle peut le faire aussi. La jeune souris réussit à capter l'attention du prédateur qui se mit à la poursuivre jusqu'à rentrée dans la maison. Elle continuait de fuir le chat avant de retrouver sa forme humaine. C'était risqué, mais ça été plutôt amusant.

Hélas, la joie s'arrêta brusquement à ses treize ans. La pré-adolescente apprit de la bouche de son père que sa mère est décédée dans un terrible accident de voiture. Cette nouvelle avait anéantit ces deux-là mais Chiaki était celle qui s'en sortait le plus contrairement à son père qui est vite tombé dans une profonde dépression, sombrant dans l'alcool. Bien sûr, la jeune fille était très triste, elle était très proche de sa mère mais il ne faut pas baisser les bras qu'elle se disait. Surtout qu'elle se devait d'être présente et forte pour soutenir son paternel.
Perdre quelqu'un de cher fait mal...

Sans s'en rendre compte, Chiaki se renferma un peu plus, passant son temps à jouer aux jeux-vidéos ou à dessiner. Elle s'est même mise à l'écriture, écrire de petits poèmes le soir l'inspirait. C'est même l'un d'eux qui lui fait réaliser qu'elle aimerait bien tomber amoureuse de quelqu'un comme l'ont été ses parents.
Chiaki secoua sa tête à cette pensée en affichant un petit sourire avant d'aller se mettre au lit.

Dès l'arrivée de ses quinze ans, la demoiselle changea beaucoup de choses. Une chevelure rose claire et des yeux roses un peu plus foncés. Elle voulait changer parce qu'elle en avait envie, mais aussi parce qu'elle s'était dit qu'au moins, elle ne ressemblera plus à sa mère et que peut-être, son père souffrira moins. Ce qui est plus ou moins le cas d'ailleurs, il déprimait un peu moins ces derniers temps bien que ça lui arrivait de rentrer tard le soir, complètement bourré, mais il pouvait toujours compter sur sa fille pour être présente et le soutenir.
Ensuite, concernant son changement, elle s'est décidée de sortir un peu plus de sa bulle sans pour autant abandonner ses passions, histoire de paraître plus sociable et beaucoup moins distante parce que la demoiselle s'est rendu compte que des gens la jugeaient trop solitaire, distante voire même froide alors que ce n'était pas vrai. Encore une fois, ce n'est rien d'autre que de la timidité. Néanmoins, elle était prête à y travailler pour pouvoir s'ouvrir un peu plus aux autres. Après tout... Chiaki a toujours été fasciné par ceux qui l'entourent, que ça soit les personnes avec des dons ou ceux qui n'en ont pas. Elle les aimait beaucoup et aimerait bien un monde où ils peuvent tous vivre en harmonie. Mais peut-être qu'il existe déjà un tel endroit ? C'est à voir.

Malgré des transformations indésirables, bien qu'utiles pour la plupart, par-ci et par-là, les années au collège se sont plutôt bien passé. Elle s'est bien entendu avec la plupart de ses camarades mais sans plus. Son père est malheureusement resté dans son chagrin mais au moins il a arrêté de boire, difficilement, mais il a cessé. Ce papa poule n'a pas cessé de se dire qu'il se devait de prendre soin de sa fille autant que possible. Chiaki était très heureuse de voir que son papa a pu enfin se reprendre peu à peu, elle était heureuse d'avoir réussit à le soutenir pendant ces petites années.

Arrivée au lycée, elle se renfermait un peu encore une fois, trop concentrée par ses cours, ses jeux et ses écrits. Néanmoins, des camarades s'approchaient d'elle pour discuter avec la demoiselle ou pour lui demander de l'aide. Ayant remarqué les compétences de Chiaki, qu'elle n'a pas de soucis envers ses camarades et la façon dont les autres venaient la voir pour des renseignements, leur professeur lui proposa le rôle de délégué de la classe mais cette dernière refusa gentiment en insistant qu'elle n'est pas faites pour ça et que c'était tout naturellement qu'elle aidait les autres. La plupart du temps elle trainait seule, de toute façon, qui voudrait réellement être amie avec une fille qui ne pense qu'à jouer et rêvasser ? Évidemment, l'adolescente n'était pas entièrement seule, des camarades venaient de temps en temps mais sans plus. De plus, elle se devait d'apprendre à contrôler la souris qui dort en elle mais en vain, elle ne maîtrisait toujours pas bien son don. Si seulement elle pouvait empêcher la transformation d'avoir lieu...

Plus tard, la jeune fille aux cheveux roses finit par se faire deux véritables amis qui n'étaient pas dans sa classe. C'est alors que quelque chose tilta dans son esprit : il est vrai qu'elle a toujours discuté avec ses camarades... mais jamais avec les élèves qui se trouvent en dehors de sa classe. Est-ce plus pratique ? Oui et non lorsqu'on était réservée. Pourtant, pour une première fois, tout s'est bien passé.

Enfin... encore plus tard, l'un d'eux n'était plus présent. Comme s'il avait disparu du jour au lendemain, sans prévenir. Cette disparition l'affectait, mais elle resta forte, croyant à son retour. Chiaki aurait très bien pu partir à sa recherche mais ce n'était pas envisageable à cause de son pouvoir qui pourrait la mettre en danger. Quelqu'un de plus doué qu'elle le fera sûrement à sa place, elle l'espérait en tout cas.
Perdre quelqu'un de cher fait toujours aussi mal...

Finalement, elle passa le reste de ses années de lycée quelque peu en retrait puis elle finit par se retrouver à nouveau seule. Puis elle arriva dans une petite université au Japon, se lançant dans le graphisme. Tout se passait bien malgré quelques petites aventures et le fait qu'elle ne cessait de penser à ses amis qui lui manquaient.
Elle entama une petite année plutôt paisible sinon.

C'est lors des grandes vacances que son père se décida de lui parler d'une université, et pas n'importe laquelle. C'était l'université qui se trouvait sur l'île de Summerbridge. L'adulte insistait bien sur le fait qu'elle était importante et que cette école l'aidera sûrement à mieux maîtriser son pouvoir en plus de pouvoir rencontrer pleins de nouvelles personnes.
Indécise, Chiaki refusa sur le coup, n'acceptant pas de devoir partir et le laisser tomber, de plus que c'était assez cher mais son père la rassura aussitôt en lui rappelant que de toute façon ils étaient une famille riche puis avec l'héritage de sa mère depuis sa mort, elle avait de quoi payer les études et un appartement rien que pour elle sur l'île, ce qui fit bouder la demoiselle qui s'enferma dans sa chambre.

Pourquoi tenait-il tant à ce qu'elle quitte la maison ? Cette proposition était bouleversante pour elle. Non, en fait, elle avait juste un peu peur dans le fond, c'est tout. Peur de ne pas réussir, de ne pas se sentir chez-elle... il n'y aura personne pour la réconforter dans son nouvel appartement... mais il lui a raconté que l'université pouvait l'aider à mieux maîtriser son don et pourra vivre une vie meilleure, la jeune fille ne pouvait se permettre de passer à côté de cette occasion. Il fallait qu'elle réfléchisse.
N'empêche... une telle université où sont réunis beaucoup de détenteurs et des personnes sans don, tous sur une île... ça ne pouvait que lui plaire. On dirait un rêve, un idéal. Cela l'inspira pour écrire un énième poème ! Mais plus tard.

Sur ce, Chiaki quitta en vitesse sa chambre pour rejoindre son père.

« Excuse-moi, Papa, j'ai agis impulsivement tout à l'heure. J'ai réfléchi et j'accepte de m'inscrire à cette université... je pense. Seulement... es-tu sûr de toi ? Je n'ai vraiment pas envie de te laisser seul, j'ai l'impression de t'abandonner... »

Fit-elle d'une voix aussi douce que le miel, se pinçant la lèvre, les yeux baissés. Il était hors de question de le laisser après tout ! Il a déjà perdu sa femme, pourquoi devrait-il se séparer de sa fille ? Il est vrai qu'elle a dix-neuf ans depuis peu et qu'il sera un jour temps pour elle de quitter son nid... mais tout de même !

« Chiaki, mon trésor, ne t'en fais pas pour ça. Ton bonheur m'est précieux, je ne peux que souhaiter à ce que tu puisses avancer. Et sache que je serai toujours fier de toi, qu'importe tes choix. »

Des petites larmes de joie perla aux coins des yeux de la jeune fille tandis qu'un doux sourire fleurissait sur son visage. Son père la prit dans ses bras pour la serrer doucement contre lui avant de la relâcher afin de lui donner un tendre baiser sur son front.

Après quoi, Chiaki compta les jours, impatiente de faire sa rentrée dans cette fameuse université.
Et c'est quelques jours avant la rentrée qu'elle quitta son pays pour pouvoir aller s'installer sur l'île où elle s'était trouvé un petit appartement plutôt adorable et chaleureux. Alors, c'est ça de vivre seule ? C'était plutôt effrayant au début mais finalement elle s'y fait, manque plus qu'à faire ses repères lors de sa petite balade pour connaître quelques endroits.

Voyant toute la bâtisse qu'était l'université au loin, elle eut un regard songeur, un sourire joyeux rayonnant sur sa petite bouille.
Se faire des amis a toujours été plus ou moins difficile... mais ce n'est pas impossible, n'est-ce pas ?

« Un nouveau départ... »


Derrière l'écran
Pseudo : J'en ai pas spécialement mais on peut m'appeler Chiaki ~
   Âge : lvl 20
   Avis sur le forum : Il est très joli et me plaît beaucoup ♥️
   Tu nous a connu comment ? Nagito qui me l'a fait (re)découvrir ♪
   Mot de la fin : Je vends des cookies gratuits parce que je suis toute nouvelle o/

   
Code:
[b]Souridémie[/b] • Peur, angoisse, crise de panique... de fortes émotions capable de la transformer en une souris ! ▬ [i]Chiaki Meiryo[/i]
   
Code:
Chiaki Nanami • Super Danganronpa 2 ▬ [i]Chiaki Meiryo[/i]
   

   
avatar
Squatteur professionnel
Groupe : Tractamus
Messages : 434
Points RP : 520
Inscription : 05/09/2018

Re: Chiaki Meiryo - Une souris grise, qui piquait des crises ~ ♪

le Jeu 25 Oct - 16:34
(re ?)Bienvenue petite souris ! J'espère que tu t'amuseras parmi nous !
avatar
Co-fonda • Seider
Co-fonda • Seider
Groupe : Tractamus
Messages : 540
Points RP : 1577
Inscription : 03/05/2016

Re: Chiaki Meiryo - Une souris grise, qui piquait des crises ~ ♪

le Jeu 25 Oct - 19:09

- CONGRATS HONEY -

T'es validée ! C'est t'y pas magnifique ? C'est le moment de te jeter dans le grand bain et de commencer ton aventure sur le forum ! Pour que tu sois pas toute perdue et que tu cherches pas pendant 10 ans où tu dois aller, on te met des petits liens juste là :
> Créer ta fiche de liens
> Faire des demandes de liens
> Faire des demandes de RP
> Créer la messagerie de ton perso
> Créer ton journal intime

Pour pouvoir savoir tout ce qui se passe sur le fofo, on te propose de cliquer sur les petits liens ci-dessous. Tu verras, ça te mettra automatiquement des notifications quand il se passe quelque chose d'important :
> Evénements et animations du forum
> Annonces de maintenances du forum

● ● ●
Contenu sponsorisé

Re: Chiaki Meiryo - Une souris grise, qui piquait des crises ~ ♪

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum