♫ ~ Voteland
Vote toutes les deux heures et tu auras un bisou de Liam. ♥
Les posteurs les plus actifs du mois
73 Messages - 19%
61 Messages - 15%
49 Messages - 12%
39 Messages - 10%
32 Messages - 8%
32 Messages - 8%
30 Messages - 8%
27 Messages - 7%
26 Messages - 7%
25 Messages - 6%

Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Admin • Les 4 fantastiques
Groupe : Tractamus
Messages : 84
Points RP : 370
Inscription : 17/05/2018

Aleksandra Kortnev - Colorful [QC Idaina Ryôku]

le Jeu 17 Mai - 23:56




Aleksandra Kortnev

24 ans ᵜᴥ 14 octobre ᵜᴥ 1m70 ᵜᴥ ♀  ᵜᴥ yeux bleus/jaunes ᵜᴥ cheveux bruns/roses ᵜᴥ danse ᵜᴥ arts visuels ᵜᴥ Pansexuelle ᵜᴥ vive ᵜᴥ brusque; pas qu'elle le veuille, elle a juste du mal à faire preuve de douceur dans ses gestes et blesse parfois les autres sans le vouloir ᵜᴥ relax ᵜᴥ perfectionniste ᵜᴥ loyale ᵜᴥ ne revient jamais sur une promesse ᵜᴥ grande connaisseuse de café ᵜᴥ s'exprime par l'intermédiaire de l'art; elle n'a jamais été douée avec les mots ᵜᴥ créative ᵜᴥ amusante ᵜᴥ curieuse ᵜᴥ aime la nuit et n'hésite pas a dormir la journée pour y sortir

Encre fluorescente
Aleksandra est capable, avec ses mains, de sécréter une encre fluorescente. Lorsqu'elle la produit et l'applique en plein jour, elle est translucide, car invisible à la lumière. Ce n'est que quand elle est dans l'obscurité qu'on peut la voir et qu'elle brille.

Même si à la lumière elle ne peut pas voir la teinte de son encre, elle sait comment en créer des encres de toutes les couleurs simplement par la pensée, après plusieurs années de pratique. Cette encre, elle peut l'appliquer sur des surfaces comme sur de la peau. Une fois appliquée, elle reste entre 10 et 15 heures (elle n'est pas capable de contrôler la durée de son fonctionnement) pour ensuite disparaître, la peinture est limitée à trois utilisations par jour. À cause de ça, elle s'en sert beaucoup pour faire de la street art. C'est aussi extrêmement utile pour personnaliser ses vêtements.

Quand elle peint quelque chose plusieurs fois avec la même couleur d'encre, elle reste en place de plus en plus longtemps. À chaque application, l'encre reste quelques heures de plus. Cependant, elle croit qu'après avoir dépassé un certain palier, l'encre reste indéfiniment, comme sur son corps (en tout cas, cela fait maintenant un an que l'encre fonctionne). Elle a fait environ une cinquantaine d'applications des mêmes couleurs sur sa peau, ses cheveux et ses yeux (pouvoir inoffensif sur elle) et maintenant, elle a une apparence totalement différente dans le noir.

De jour / De nuit

Pour pouvoir user de son pouvoir la jeune femme doit boire directement de l'encre de bombe à peinture. Son estomac le supporte malgré le mauvais goût que cela peut avoir. C'est pour ça qu'on la voit souvent se promener avec des bombes à peinture sans raison particulière. Elle en fait juste sa boisson le matin, le midi et le soir pour faire fonctionner le tout. Mais si elle n'en boit pas assez, c'est à dire une tout les trois jours, elle vomit aussi, comme si elle n'avait pas sa dose.
Si elle utilise trop de son pouvoir, par exemple en en faisant une quatrième, Aleksandra va vomir un liquide invisible au jour, mais pourtant bien là. Dans le noir, ce qu'elle vomit s'éclaircit, c'est comme si elle vomissait l'encre qu'elle avait avalée plus tôt.
Mon histoire
Tu es née une journée enneigée, comme souvent dans ton pays d'origine: la Russie. Tu as grandi dans un lieu plutôt calme, des parents des plus simplistes, tu n'avais pas à te plaindre, tu étais bien élevée, dans un lieu chic, un endroit où quoi que ce que tu voulais demander était là, à ta porte, le lendemain. Tu n 'as donc jamais fait trop d'effort, tu avais tes études à la maison, tu avais une servante rien que pour toi, tu avais des parents aimants et riches, que demander de plus ? Eh bien, lorsque tu découvris ton pouvoir vers tes 13 ans, en vomissant la nuit, ton père se mit à te barrer la route. Plus de liberté. Plus de cadeaux. Plus d'attention. Il ouvrait pour laisser la servante s'occuper de toi, qui devint ta seule et unique amie, celle à qui tu pouvais te confier, celle avec qui tu pouvais pleurer, celle qui était la seule à pouvoir te voir. Ta mère ? Ton père lui barrait la route, il l'empêchait de voir le "monstre" que tu étais devenue. Tu entendais cri et plainte à son égard, couplé de pleure et de cri de détresse. Ta mère voulait te voir, et elle en avait le droit. Mais ton père n'était pas de cet avis. Tu pleurais en silence chaque nuit, vomissant un liquide visible seulement la nuit. Qu'avais-tu demander pour avoir ça ? Rien. Tu ne voulais rien de plus que ta vie calme et douce d'auparavant. Maintenant tu vomissais chaque soir ce que tu avalais sans savoir pourquoi.
Mais bien rapidement, avec l'âge, tu en arrivais à détester ton père. Tu entendais bien que ta mère avait arrêté au risque de sa propre santé. Tu attendais, chaque jour, la venue de la servante pour savoir comment elle allait, et elle restait avec toi quelque temps en échange... Jusqu'au jour où tu lui demandas de te rapporter une bombe de peinture. Pourquoi ? Tu ne sais toujours pas vraiment. Tu ressentais ce besoin d'avoir cet objet. Sans raison de plus. Alors quand elle te l'apporta, tu la remerciais d'un geste de la tête avant de longtemps regarder la bombe en question. Tu entendais la servante partir en te laissant ton plateau de repas. Tu regardais la bombe, puis le plateau, tu avais cette soif, soif du liquide dans cette bombe. Tu ne savais pas pourquoi, ni comment, peut-être était-ce par envie de sortir d'ici, peut-être était-ce une ultime liberté que de fuir cet endroit, alors tu ouvris la bouche, fermant les yeux de peur de souffrir en buvant ce produit, avant de finalement appuyer sur le pulvérisateur pour t'en asperger la gorge. Tu ouvris les yeux bien rapidement en ayant l'impression de boire de l'eau et en te sentant de suite en meilleure forme que les mois précédents. Tu regardais la bombe sans trop savoir quoi dire, quoi faire, tu regardais autour de toi, tout était normal, tu regardais de nouveau la bombe, avant de remarquer un liquide se faire au bout de tes doigts. Bien sûr sur le coup tu eus peur, c'était ta première découverte de ton pouvoir. Tu en compris bien vite le fonctionnement, il apparaissait la nuit, mais pas la journée. Tu n'étais pas bête. Tu mangeais rapidement pour déposer le plateau à la porte et finalement découvrir un peu plus ton pouvoir. Tu ne faisais que du jaune, la bombe que tu avais goûtée, mais tu pouvais peindre sur les murs, tu rigolais comme une gamine alors qu'il faisait déjà nuit, tu dessinais, tu gribouillais, tu souriais, de nouveau. Ton père te prit pour une dégénérée, sans vouloir en savoir plus, et ça t'allait bien. Tu demandais des nouvelles bombes chaque jour à ta servante pour en découvrir une nouvelle couleur à chaque fois. Et chaque couleur que tu accumulais, chaque dessin, chaque soir, ta connaissance dans l'art, ta connaissance de ton pouvoir, tu apprenais un peu plus chaque jour. Tu avais même commencé à en faire sur toi, en te disant que c'était sympa, et à force d'en faire, il restait un peu plus longtemps à chaque fois, tu aimais ça, tu aimais cette forme de liberté. Tu en parlais avec ta servante qui ne comprit pas de suite, mais tu n'avais qu'à fermer le rideau pour lui montrer ton art. Tu savais qu'elle était de ton côté, donc tu n'avais pas peur de lui montrer ce dont tu étais capable. Elle avait les yeux brillants, pétillants, devant ce que tu lui offrais. Tu aimais voir ce regard, amoureux, doux, et pourtant si violent, comme si elle cherchait sa place dans cette pièce d'art. Tu lui souriais, tu riais, avec elle. Tu dessinais sur sa robe, tu dessinais sur les rideaux, tu t'exprimais dans tout ton art. C'était ton art. C'était toi, et personne ne pourrait le contester. Alors ce fut à ton âge de 16 ans, lors de ton anniversaire, que ton père te laissa voir ta mère. Tu l'as pris dans tes bras, heureuse de la voir, après deux si longues années. Tu lui as tout dit, à son oreille, tu lui as expliqué ton pouvoir, la servante, la découverte de ton pouvoir, tu voulais qu'elle le sache, car tu l'aimais, contrairement à ton père. Que tu fusillas du regard au passage. Tu lui expliquas tout et elle acquiesçait une fois que tu la lâchais. Tu repartais dans ta chambre avec une part de gâteau sur l'ordre de ton père, sans rien dire.
Le soir même, ta servante venait comme à son habitude. Ou plutôt, ta mère déguisée en servante. Après tout, il fait noir, où verra-t-il la différence ? Tu souriais en la voyant arriver, les cheveux roses et des marques sur ton estomac de la même couleur. Des yeux jaunes. Un masque avec des dents en blanc d'inscrit. Un manteau mauve avec un dragon doré brillant au dos. Tu n'étais pas reconnaissable si simplement que ça, mais elle te reconnaissait. Elle sautait dans tes bras alors qu'elle étouffait ses sanglots dans ta veste. Elle savait ce qu'il allait se passer. Ta fenêtre était déjà ouverte. Ta servante t'attendait dans une voiture pour partir d'ici. Tu la voyais une dernière fois avant un long moment. Tu retirais ton masque pour embrasser sa joue tendrement, une dernière étreinte avant de la laisser ici. Tu sautais rapidement de ta fenêtre pour regarder une dernière fois celle-ci, tu voyais ta mère te regarder, les larmes aux yeux. Tu savais que tu la reverrais. Et que tu reverras ton père aussi. Un jour ou l'autre. Tu remettais ton masque en lui faisant signe d'un baiser volant vers elle avant de rejoindre ton amie, désormais, et partir en silence de cette grande maison dans laquelle tu avais grandi. Ton père ? Il était bien heureux d'apprendre que tu étais parti.
Après des heures et des heures de voyage, des nuits de sommeil et des jours à rouler, prendre le bateau, et tu en passes, vous arriviez enfin aux USA. Heureusement que ta mère avait débloqué ton argent afin que tu puisses vivre confortablement pour des années à venir, et continuait à te virer une somme tous les mois. Tu ne la remercieras jamais assez pour le confort qu'elle t'a offert, mais tu espérais pouvoir un jour la rendre fière et heureuse, tu comptais bien aller la voir et dégager ton père de là pour la voir enfin vivre en paix. Tu étais en constante peur de ce qu'il pouvait lui faire vivre alors que tu arrivais petit à petit à la liberté. Et puis, vous aviez un but: l'île de Summerside. Un lieu de repos pour ceux qui ont un pouvoir. Tu n'attendais plus que ça, mais ce n'était pas pour de suite. Ta servante te proposait plutôt un peu de repos ici, aux USA, en Californie, à L.A., tu acceptas sans effort, elle avait bien besoin de prendre une pause, et toi tu avais besoin de te défouler.  Tu te baladais en ville, découvrant les rues, la culture, la langue que tu ne connaissais que par les études. Tu y passas un an au total, et une soirée te marqua plus que les autres. Tu avais rencontré cette fille... Tu ne savais pas encore à l'époque, ta sexualité était la dernière des choses à laquelle tu pensais, mais tu avais attiré ce succès de ton style excentrique dans le noir, de ta capacité à faire briller des étoiles dans un immeuble fermé. Tu aimais ce succès, tu aimais aller en soirée, faire des nouvelles rencontres. Mais elle... Tu es tombée sous le charme directement. Tu te rappelles encore de ses lunettes rondes et roses alors que tu te rapprochais d'elle. Tu te rappelles de son sourire et ce déhanché qui te faisait tomber sous le charme. Plus tu t'approchais, plus tu l'aimais, et finalement ce fut après une danse endiablée que tu espérais la connaître un peu plus, mais ce ne fut pas le cas. Elle disparut dans la foule, dans l'obscurité, aussi vite qu'elle était arrivée. Tu te mordais la lèvre rien qu'à l'idée que tu avais réussie à tomber amoureuse de quelqu'un dont tu ne connaissais même pas le nom, mais tu savais que c'était elle. Et tu te juras de la retrouver un jour ou l'autre, d'une manière ou d'une autre. Mais pour l'instant, à la veille de tes 17 ans, vous finissiez enfin par vous déplacer vers l'île. Le voyage ne prit pas bien longtemps, et tu vécus avec ta servante pendant un an sur l'île pour t'y habituer, et surtout afin de terminer tes études préliminaires et d'avoir le bac, avant de finalement rentrer dans l’université à tes 18 ans, en danse et art visuel. La danse étant ton sport depuis ton plus jeune âge et l'art visuel eh bien... Voir les tags ne suffit pas ? Tu aimais tout ce qui était art, que ce soit sur un mur, une feuille de papier, que ce soit définitif ou non, tu aimais l'art, tout simplement.
Lors de tes premières années, tu eus rapidement de l'expérience comparée à certains, mais certains te dépassaient aussi et de loin. Mais ton niveau te suffisait pour l'instant. Rapidement et tranquillement, tu n'avais pas plus de popularité que ça mais tu étais appréciée. Tu étais heureuse, libre, tu avais des amis, un semblant de famille avec ta servante, et tu avais des lettres de ta mère de temps en temps, ce qui te soulageait fortement. Tu avançais lentement dans la vie jusqu'au jour où tu apprenais que vous n'étiez plus assez. Tu avais peur qu'ils retirent ton cours préféré de danse à cause de ça, mais à la place, ils ne firent que fusionner une autre classe supérieure à la votre pour avoir un plus gros groupe. Et c'est ainsi que tu rencontras Penelope. Au début tu parlais toujours avec ceux de ton niveau, mais rapidement tu t'intéressas à elle et sa capacité à danser. Vous vous rapprochiez, vous étiez amies, et tu en étais heureuse, c'était une personne sur qui tu pouvais réellement compter, comparé à d'autres qui étaient là simplement pour faire joie près d'une fille un peu populaire, tu savais que elle, tu pouvais lui parler, lui faire confiance, elle était ta meilleure amie. Et aujourd'hui, en septième année, elle l'est toujours, Inséparable, vous êtes meilleure amie. Et rien ne changera ça. Ton coeur était toujours offert à cette inconnue, même après 7 ans, tu attendais de pouvoir retourner la voir. Tu étais sûre de la revoir un jour ou l'autre. Alors aujourd'hui te voilà. Couverte de peinture dans le noir, à tagguer un peu partout dans la nuit, à passer du temps avec ta meilleure amie, à rêver de cette femme. Tu es toi, tout simplement.
Derrière l'écran
Pseudo : Azoth
Âge : 21
Avis sur le forum : Vous savez bien~
Tu nous a connu comment ? Alors là depuis le temps...
Mot de la fin : Luv ♥️

Code:
[b]Encre fluorescente[/b] • Sécrète une encre fluorescente de n'importe quelle couleur uniquement visible dans le noir ▬ [i]Aleksandra Kortnev[/i]
Code:
Akali (KDA skin) • League of Legends ▬ [i]Aleksandra Kortnev[/i]




Dernière édition par Aleksandra Kortnev le Ven 7 Déc - 23:55, édité 12 fois
avatar
Admin • Anémone célèbre • Cobaye
Groupe : Corporis
Messages : 2523
Points RP : 4248
Inscription : 12/02/2016

Re: Aleksandra Kortnev - Colorful [QC Idaina Ryôku]

le Ven 18 Mai - 17:09
A nous deux ma mignonne

Petite question toute bête: est-ce qu'elle peut ne pas porter sur elle de fleur de Lys? Ou que se passe-t-il si elle n'en pas sur elle?

Et tu as encore fait un petit changement de pronom au cours de ton histoire ("Tu l'aimais voir heureux, tu avais ces papillons dans le ventre qui te disaient que c'était lui et personne d'autre. Mais tu passais simplement à côté sans oser t'avancer, non pas par timidité, mais par peur de déranger, par peur de ne pas avoir ta place, de peur de te faire rejeter." (...) "Alors tu suivais leur pas, comme une gentille petite fille.")

(et qui va interpréter ce beaugoss aux yeux bleus?!! JE VEUX LE VOIR!!)

● ● ●



avatar
Admin • Les 4 fantastiques
Groupe : Tractamus
Messages : 84
Points RP : 370
Inscription : 17/05/2018

Re: Aleksandra Kortnev - Colorful [QC Idaina Ryôku]

le Ven 18 Mai - 17:27
Comme j'ai pu marqué ici
Si la fatigue la tire trop, elle met un pins en forme de Lys comme porte-bonheur.
Donc elle n'en porte pas tout le temps, elle en porte régulièrement mais sinon elle met ce fameux pins (tu vois ce que c'est ? ) pour ne pas être trop fatigué. Si elle ne porte donc pas de fleur de Lys sur elle, rien ne se passe, elle est ordinaire comme un lambda.
Voilà j’espère avoir répondu et j'ai corrigé le passage normalement (décidément c'est difficile quand t'écris le RP à la deuxième personne)
avatar
Admin • Anémone célèbre • Cobaye
Groupe : Corporis
Messages : 2523
Points RP : 4248
Inscription : 12/02/2016

Re: Aleksandra Kortnev - Colorful [QC Idaina Ryôku]

le Ven 18 Mai - 20:24
Mais c'est justement cette histoire de pins qui m'a perturbé en fait
Car pourquoi mettre un pins en fait? Juste pour faire joli? Ou j'me demandais si justement ça compensait le fait de ne pas avoir de Lys sur elle! Mais du coup non si j'ai bien compris, c'est juste pour le style?

● ● ●



avatar
Admin • Les 4 fantastiques
Groupe : Tractamus
Messages : 84
Points RP : 370
Inscription : 17/05/2018

Re: Aleksandra Kortnev - Colorful [QC Idaina Ryôku]

le Ven 18 Mai - 20:26
C'est juste un porte bonheur qu'elle met lorsqu'elle n'a pas de Lys, ca n'a rien à voir avec le reste, c'était juste une anecdote x) Donc juste pour le style si tu préfères !

● ● ●

Aleksandra talks in #b019af
avatar
Admin • Anémone célèbre • Cobaye
Groupe : Corporis
Messages : 2523
Points RP : 4248
Inscription : 12/02/2016

Re: Aleksandra Kortnev - Colorful [QC Idaina Ryôku]

le Ven 18 Mai - 20:43
Et hop!


- CONGRATS HONEY -

T'es validée ! C'est t'y pas magnifique ? C'est le moment de te jeter dans le grand bain et de commencer ton aventure sur le forum ! Pour que tu sois pas toute perdue et que tu cherches pas pendant 10 ans où tu dois aller, on te met des petits liens juste là :
> Créer ta fiche de liens
> Faire des demandes de liens
> Faire des demandes de RP
> Créer la messagerie de ton perso
> Créer ton journal intime

Pour pouvoir savoir tout ce qui se passe sur le fofo, on te propose de cliquer sur les petits liens ci-dessous. Tu verras, ça te mettra automatiquement des notifications quand il se passe quelque chose d'important :
> Evénements et animations du forum
> Annonces de maintenances du forum

● ● ●



avatar
Admin • Anémone célèbre • Cobaye
Groupe : Corporis
Messages : 2523
Points RP : 4248
Inscription : 12/02/2016

Re: Aleksandra Kortnev - Colorful [QC Idaina Ryôku]

le Ven 7 Déc - 19:00
Me revoilàààà!

Ce pouvoir, ça me fait tellement penser aux tatouages qu'on fait maintenant aux encres fluorescentes et qui rendent tellement bien! Mais qui réagissent aux UV donc en fait, ça sert pas à grand chose à part en boites de nuit Bref, je m'égare!

Y a juste un point sur le pouvoir (et pour le coup, c'est un peu de ma faute car j'ai validé le prédef sans faire la remarque à ce sujet), par rapport à l'encre sur les yeux, est-ce que c'est douloureux? Car ça reste une sorte de corps étranger après c'est vrai que sur elle-même, c'est peut-être différent vu que c'est son propre corps qui a secrété l'encre, mais si elle le fait sur quelqu'un d'autre?

Comme elle n'a que 16 ans lorsqu'elle fugue, des recherches ne sont-elles pas lancées par son père (surtout qu'il a les moyens)? Ou il prend plutôt ça comme un bon signe le fait qu'il soit débarrassé d'elle? Et sa mère continue à lui envoyer de l'argent mais en cachette pour pas que son père le sache?

Par contre, pour son entrée à l'université, ça va coincer. Car elle a pas besoin d'une sorte de bac ou d'équivalent pour pouvoir y entrer!

Et voilà

Je tague aussi @Penelope Gardner pour avoir son feu vert (même si j'imagine que vous avez du en parler entre vous )

● ● ●



avatar
Âme d'artiste
Groupe : Tractamus
Messages : 52
Points RP : 150
Inscription : 05/11/2018

Re: Aleksandra Kortnev - Colorful [QC Idaina Ryôku]

le Ven 7 Déc - 20:27
Oui on en a discuté, c'est bon
avatar
Admin • Les 4 fantastiques
Groupe : Tractamus
Messages : 84
Points RP : 370
Inscription : 17/05/2018

Re: Aleksandra Kortnev - Colorful [QC Idaina Ryôku]

le Ven 7 Déc - 23:55
Alors j'ai précisé deux trois trucs:
Elle a fait environ une cinquantaine d'applications des mêmes couleurs sur sa peau, ses cheveux et ses yeux (pouvoir inoffensif sur elle)
Pour les yeux

Ton père ? Il était bien heureux d'apprendre que tu étais parti.
Par rapport à la recherche d'Alek, et sa mère ne vire pas l'argent en cachette, son père le sait et la laisse faire

et dernièrement
Le voyage ne prit pas bien longtemps, et tu vécus avec ta servante pendant un an sur l'île pour t'y habituer, et surtout afin de terminer tes études préliminaires et d'avoir le bac, avant de finalement rentrer dans l’université à tes 18 ans, en danse et art visuel

Voilà j'espère que ça suffira

● ● ●

Aleksandra talks in #b019af
avatar
Admin • Anémone célèbre • Cobaye
Groupe : Corporis
Messages : 2523
Points RP : 4248
Inscription : 12/02/2016

Re: Aleksandra Kortnev - Colorful [QC Idaina Ryôku]

le Sam 8 Déc - 13:59
Super :DD
Donc c'est tout bon


- CONGRATS HONEY -

T'es validée ! C'est t'y pas magnifique ? C'est le moment de te jeter dans le grand bain et de commencer ton aventure sur le forum ! Pour que tu sois pas toute perdue et que tu cherches pas pendant 10 ans où tu dois aller, on te met des petits liens juste là :
> Créer ta fiche de liens
> Faire des demandes de liens
> Faire des demandes de RP
> Créer la messagerie de ton perso
> Créer ton journal intime

Je t'invite à lire ces topics importants pour ta vie sur le forum :
> Les Tasty Places
> Le Tasty Shop
> Les Tastitres

Pour pouvoir savoir tout ce qui se passe sur le fofo, on te propose de cliquer sur les petits liens ci-dessous. Tu verras, ça te mettra automatiquement des notifications quand il se passe quelque chose d'important :
> Evénements et animations du forum
> Annonces de maintenances du forum

● ● ●



Contenu sponsorisé

Re: Aleksandra Kortnev - Colorful [QC Idaina Ryôku]

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum