Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Corporis
Messages : 49
Points RP : 120
Inscription : 09/04/2018

F. Sperenzo di Angelo - Roma non fu fatta in un giorno

le Lun 9 Avr - 14:20


Feliciano Sperenzo di Angelo

18 ans ᵜᴥ 25 octobre ᵜᴥ 1m74 ᵜᴥ ♂ ᵜᴥ Yeux bruns ou verts, on ne sait pas très bien ᵜᴥ Cheveux châtains souvent désordonnés ᵜᴥ  Histoire  ᵜᴥ études latines - études des langues mortes - histoire de l'art  ᵜᴥ Bosseur - il passe son temps libre dans ses bouquins ; il veut réussir, mais parfois en fait un peu trop ᵜᴥ Râleur - il a souvent tendance à trouver un point négatif à tout, et l'exprime avec grossièreté ᵜᴥ Gourmand - après avoir bien travaillé, il s'autorise toujours sans exception une délicieuse pause. Mais il ne sait pas cuisiner lui-même (il brûle les cuisines) ᵜᴥ De mauvaise foi - reconnaître ses erreurs ? Vous voulez rire ? Il trouvera toujours une parade ! ᵜᴥ Fiable - quand il promet quelque chose, il s'y tient, quoiqu'il en coûte, même si ça le met bêtement en danger. Il est d'une fidélité sans limites avec ceux qu'il aime ᵜᴥ Trop doux - sous ses airs de chieur, il y a un véritable petit cœur en bulles de savon qui se cache ; il a besoin de câlins et d'amour ᵜᴥ Passionné (ou pas) - avec lui, c'est quitte ou double : si un sujet l'intéresse, il passera son temps à se documenter à son sujet, à en apprendre plus, à s'entraîner (s'il s'agit d'une activité ou d'un sport) mais au contraire, si la chose en question ne lui dit rien, il lui sera totalement impossible de s'y concentrer ᵜᴥ Violent - Parfois, rarement, il peut aller trop loin dans ses crises de colère, et là, faites attention de ne pas avoir la moitié du visage gelé par une gifle... ses pétages de plomb sont rares cependant ᵜᴥ Mystérieux - ce n'est pas volontaire, ce n'est pas qu'il n'aime pas les gens (enfin cela dépend) mais on n'en sait que peu sur lui. Il ne divulgue qu'à ses amis proches quelques détails de son existence

Mon pouvoir
Les mains de Sperenzo ne sont jamais bien chaudes, et pour cause ; celles-ci peuvent émettre un froid à différent niveau jusqu'au plus proche du zéro absolu – aux alentours de - 273,15 degrés, soit de quoi bien trembler – enfin geler. Ce froid, il peut le contrôler à sa guise, en fonction des situations mais ne peut jamais dépasser la température corporelle humaine, soit trente-sept degrés. A sa guise ? Quand il est maître de lui-même. La colère, voire la fureur lui font souvent perdre l'emprise qu'il a sur sa propre spécificité, et ça peut vite devenir dangereux – un - 270 degrés dans la face ne fait jamais du bien.

La portée de l'émission est très faible, c'est pour ça qu'il a obligatoirement besoin d'être en contact avec l'objet ou la personne pour qu'un ressenti et un effet soient possibles. Elles dégagent bien dans un rayon léger une certaine sensation de froid, mais ce n'est en rien comparable à leur température réelle. Passé un certain seuil, une légère brume a tendance à s'échapper, donnant à ses menottes un aspect nouveau et plutôt classe – surtout quand il est question de menacer un idiot.

Ce pouvoir, il ne l'utilise que très peu au final, pour une raison simple : il n'aime pas trop être malade. En effet, l'utilisation "trop forte" et/ou trop longue de cette particularité le fait vite grelotter, comme si son corps tout entier était plongé dans l'eau très froide, ou dans la neige. Effet le plus extrême, une hypothermie. Mais il faut vraiment qu'il descende très bas ou tienne pendant longtemps pour arriver à un tel point. Tout est une question de mesure. Et de contrôle de ses émotions. 
Mon histoire
Le petit Feliciano est né à Rome, en Italie, là où il fait chaud et beau, où la nourriture est bonne et les filles jolies. Petit, il n'avait rien de bien différent des autres garçons de son âge, excepté peut-être un langage fleuri très précoce, dont il faisait part avec joie et immaturité à son entourage sans même savoir la signification des mots employés. C'est ainsi que la maman d'un camarade de classe s'est vue attribuer, selon les dires de l'impoli, un organe normalement réservé aux membres du sexe opposé. Et on eut beau taper sur les doigts du gamin pour lui remettre les idées en place, c'était quasiment plus fort que lui ; il voulait être grossier.

Fort heureusement, si ce trait particulier n'a pas totalement disparu et a même étendu son vocabulaire, il s'est tout de même atténué avec l'âge.

Dès qu'il sut lire et eut sa carte d'identité dans les mains, le garçonnet exigea qu'on l'appelle par son deuxième prénom. C'était nul Feliciano, c'était niais et c'était pour les faibles. Sperenzo, même si ça ressemblait à sperenza, l'espoir (et que ça sonnait également très niais, mais qui étaient donc ses parents ?), ça avait selon son opinion personnelle beaucoup plus de gueule et il était sûr et certain que quelque part, un mafieux dur à cuire se nommait également ainsi.

Il avait alors dix ans et sa petite famille et lui déménagèrent en Écosse pour une vie meilleure et pour suivre le père qui avait obtenu une promotion qui rimait avec une nouvelle vie et un poste à cet endroit. Les débuts furent durs pour Sperenzo et ses trois sœurs, toutes plus jeunes que lui. La langue était totalement différente, la nourriture avec un petit goût d'infect et ça manquait cruellement de soleil. La première année, tous voulurent rentrer à leur petit appartement romain, mais leurs suppliques n'eurent aucun retour et ils finirent par s'habituer à ce nouvel environnement, à ce nouveau confort – chacun avait enfin sa chambre ! – et même à se faire de nouveaux amis. Ce qui était surtout vrai pour les trois petites.

Les choses changèrent rapidement pour l'Italien à la découverte de sa particularité. Sa particularité qu'il est le seul à connaître. Honteux, il n'a jamais osé en parler à sa famille, de peur du rejet – les autres ne semblaient pas avoir de tels problèmes, il refusait d'être le vilain petit canard, surtout en tant qu'aîné et seul garçon. Il l'a découverte un peu par hasard, après avoir constaté que même en plein soleil, les glaces qu'il dégustait ne coulaient pas partout, que ses cocas appréciés en terrasse ne voyaient jamais leurs glaçons fondre, et finalement, ce qui lui mit la puce à l'oreille pour de bon, parce que c'était vraiment trop bizarre, le gel total, sur un coup de colère plutôt intense, de son oreiller. Et parce qu'il était très discret et n'utilisait que peu cette chose en lui qu'il avait fini par apprivoiser, ses parents ne remarquèrent chez lui aucun changement, si ce n'est les rhumes et les grippes qui le prenaient un peu plus souvent que par le passé, et quelques fois en plein été. Mais comment auraient-ils seulement pu suspecter un phénomène pareil ?

Quand il fut l'heure pour lui de choisir son université – il ne devait normalement pas quitter le Royaume-Uni – sa curiosité et Internet l'emmenèrent un peu partout dans le monde à la rencontre des plus grandes, des plus prestigieuses. Il tomba alors sur une page qui parlait de Summerbridge, qui l'intrigua superbement. Il n'était pas sûr que ce qu'il se passait dans son corps concorde pour de vrai avec ce dont ils parlaient, il avait même peur d'être pris pour un fou s'il tentait un rapprochement et posait une question, mais il se jeta à l'eau et ne fut pas déçu.

Ses parents un peu plus. Leur fils allait être loin et ce pendant des années dans une école un peu bizarre en laquelle ils n'avaient pas confiance et peu d'informations, mais comme charmés par le sourire immense – et si rare – de leur enfant, et parce que c'était sa vie après tout, ils finirent par donner leur feu vert.

C'est ainsi que Sperenzo se retrouva dans un monde inconnu qu'il ne soupçonnait pas.
Derrière l'écran
Pseudo : Kyo (le panda)
Âge : Bientôt level 19 !
Avis sur le forum : IL EST BEAU CE DESIGN VOUS SAVEZ. Il a attiré mon regard immediately !
Tu nous a connu comment ? Jeséplu mais ça fait longtemps que je veux m'inscrire... p't'être bêtement par la recherche désespérée ?
Mot de la fin : Faut juste que je prévienne que genre, je m'inscris parce que j'en peux plus, je veux rp mais qu'en fait, jusqu'à fin mai, je suis à l'étranger en séjour linguistique et que donc, je vais faire de mon mieux pour être là tous les jours mais que voilà, on sait jamais ce qui peut arriver >0< de gros bisous au fait

Code:
[b]Ice in hands[/b] • Des mains froides, parfois très froides, capables de geler tout ce qui entre en contact avec elles. ▬ [i]F. Sperenzo di Angelo[/i]
Code:
Romano • Hetalia ▬ [i]F. Sperenzo di Angelo[/i]



Dernière édition par F. Sperenzo di Angelo le Mar 10 Avr - 10:28, édité 6 fois
avatar
Civis
Messages : 170
Points RP : 570
Inscription : 19/02/2018

Re: F. Sperenzo di Angelo - Roma non fu fatta in un giorno

le Lun 9 Avr - 15:08
Miah ne t'en fais pas, normal que tu sois pas là tout le temps si t'es en séjour linguistique honey ! /O/ ET J'ADORE LE PSEUDO DE TON PERSONNAGE. ** Je l'aime vraiment beaucoup, si si j'te jure. ** Et j'adore son caractère, gosh. XD

BIENVENUE ICI HONEY ! *\O/*'

Hâte, vraiment hâte, d'en lire plus sur toi. *Q*'
avatar
:Admin • Corporis:
:Admin • Corporis:
Messages : 2031
Points RP : 3388
Inscription : 12/02/2016

Re: F. Sperenzo di Angelo - Roma non fu fatta in un giorno

le Lun 9 Avr - 16:05
Bienvenue sur Tasty!! :D

Tu as bien fait de finir par t'inscrire :))

Et puis, tu pourras toujours signaler ta présence réduite! Dans tous les cas, nous on bouge pas

▬ ● ● ● ▬

Judemis   :



avatar
:Admin • Corporis:
:Admin • Corporis:
Messages : 2031
Points RP : 3388
Inscription : 12/02/2016

Re: F. Sperenzo di Angelo - Roma non fu fatta in un giorno

le Lun 9 Avr - 21:26
Du coup, je repasse pour la validation What a Face

A la base, je pensais que ça passait sans souci, ta fiche est vraiment nickel

Sauf que ton pouvoir fait plus ou moins doublon avec celui de Cambyse... je pense que fondamentalement, tu n'as pas besoin de la changer mais il faudrait ajouter un petit plus pour permettre de le différencier un peu. Par exemple, il pourrait émettre un peu plus ce froid à distance? Créer une sorte de brume? Ou peut-il geler les objets? (pour te rendre un peu plus compte, je t'invite à aller lire le pouvoir de Cambyse!)

Et après ça, je pourrais te valider

▬ ● ● ● ▬

Judemis   :



avatar
Corporis
Messages : 49
Points RP : 120
Inscription : 09/04/2018

Re: F. Sperenzo di Angelo - Roma non fu fatta in un giorno

le Mar 10 Avr - 10:32
Merci vous deux

Du coup, j'ai précisé que le zéro absolu c'était - 273,15 degrés, ce qui n'est pas rien et peut effectivement geler bien des choses, et j'ai ajouté une légère brume passé un certain seuil de froid. J'espère que c'est suffisant.

Merci pour la correction
avatar
:Admin • Corporis:
:Admin • Corporis:
Messages : 2031
Points RP : 3388
Inscription : 12/02/2016

Re: F. Sperenzo di Angelo - Roma non fu fatta in un giorno

le Mar 10 Avr - 11:14
C'est super comme ça, merci beaucoup!


- CONGRATS DUDE -

T'es validé ! C'est t'y pas magnifique ? C'est le moment de te jeter dans le grand bain et de commencer ton aventure sur le forum ! Pour que tu sois pas tout perdu et que tu cherches pas pendant 10 ans où tu dois aller, on te met des petits liens juste là :
> Créer ta fiche de liens
> Faire des demandes de liens
> Faire des demandes de RP
> Créer la messagerie de ton perso
> Créer ton journal intime

Pour pouvoir savoir tout ce qui se passe sur le fofo, on te propose de cliquer sur les petits liens ci-dessous. Tu verras, ça te mettra automatiquement des notifications quand il se passe quelque chose d'important :
> Evénements et animations du forum
> Annonces de maintenances du forum

▬ ● ● ● ▬

Judemis   :



Contenu sponsorisé

Re: F. Sperenzo di Angelo - Roma non fu fatta in un giorno

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum