♫ ~ Voteland
Storyline
► 15.02.2018 :
Recensement no.6 en cours
► 01.02.2018 :
event St Valentin
EXCLU :
des badges pour ta signa juste ici, ici, ici, ici, ici et ~
► 20.01.2017 :
Tasty Tales a 2 ans !
► 05.01.2017 :
changement de contexte !
► 24.12.2017 :
event de Noël
► 01.12.2017 :
calendrier de l'Avent Tastien !
► 30.11.2017 :
refonte du forum
► 31.10.2017 :
event Halloween
► 16.10.2017 :
Arizona devient admine !
► 02.10.2017 :
event intrigue no. 2
► 02.09.2017 :
changement de thème et recensement no.5
► 29.07.2017 :
événement intrigue no. 1
► 11.07.2017 :
des améliorations et changements
► 23.06.2017 :
des petites nouveautés
19.06.2017 :
recensement no.4 en cours !

► 01.06.2017 :
un nouveau thème et pleins de surprises
► 11.04.2017 :
résultats du recrutement annoncés + nouveau thème
23.03.2017 :
recensement no.3 en cours !

► 04.02.2017 :
maintenance no.7
► 17.01.2017 :
remaniement des sections RP
► 06.01.2017 :
concours pour les un ans du forum !
► 02.01.2017 :
des nouveautés CB et navigation !
► 26.12.2016 :
maintenance no.6
► 03.12.2016 :
Azoth Aegnor devient admine !
► 01.12.2016 :
la PA change de tête, oui j'en avais marre huhu **
► 29.09.2016 :
maintenance no.5
► 28.09.2016 :
fin du recensement no.2
► 29.08.2016 :
Liam et Jake rejoignent les admins
► 17.07.2016 :
fin de maintenance no.4
► 25.03.2016 :
maintenance no.2 et toutes ses nouveautés !
► 04.03.2016 :
fin de maintenance no.1
► 05.02.2016 :
nouveau profil spécial RP
► 20.01.2016 :
Ouverture du forum ♥
What the hell ?
C'est officiel, le groupe Seider a repris la tête de l'Université. Les portes sont maintenant ouvertes à des humains sans dons... Toutes les confréries ont laissé place à de nouveaux groupes d'élèves.
> En savoir plus...

© Codage par Babao - Crédits
Le steff ~ ♥
LEAS J. MARTEL
Fonda ▪ Présente
Boite MPProfil

LIAM HERINSTEN
Co-fonda ▪ Présent
Boite MPProfil

ARTEMIS KANE
Admine ▪ Présente
Boite MPProfil

IDAINA RYÔKU
Admine ▪ Présente
Boite MPProfil

ARIZONA WILLIAMS
Admine ▪ Présente
Boite MPProfil
Les posteurs les plus actifs du mois
389 Messages - 24%
328 Messages - 21%
239 Messages - 15%
176 Messages - 11%
101 Messages - 6%
87 Messages - 5%
84 Messages - 5%
81 Messages - 5%
64 Messages - 4%
51 Messages - 3%

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Mentis
Messages : 29
Points RP : 210
Date d'inscription : 25/11/2017

Vivace - Lucas Delune [DC Calypso d'Ambre]

le Sam 25 Nov - 1:48


Lucas Delune

19 ans ᵜᴥ 14 Janvier ᵜᴥ 1m78 ᵜᴥ ♂ ᵜᴥ Yeux bleus ᵜᴥ cheveux blonds ᵜᴥ 1ère année Photographie + mineure Droit ᵜᴥ P'tit job de caissier à temps partiel

Personnalité :
Doux ᵜᴥ Souriant ᵜᴥ Pacifiste ᵜᴥ Passionné ᵜᴥ Sensible mais un peu trop émotif ᵜᴥ Grand sens de la justice ᵜᴥ Fais des blagues des fois si t'es sympa ᵜᴥ Un peu têtu  ᵜᴥ S'attache facilement ᵜᴥ Pense beaucoup pour rien ᵜᴥ Pas toujours sûr de lui et a souvent peur de décevoir ᵜᴥ Manque de sincérité et cherche à ne pas montrer d'émotion négative (C'est pas dit que ça fonctionne) ᵜᴥ Stresse un peu trop souvent ᵜᴥ Peut être le jour en façade, et la nuit au fond de lui ᵜᴥ a une mauvaise mémoire ᵜᴥ Colle des post-its partout ᵜᴥ Aime bien quand c'est ordonné ᵜᴥ Aime aussi faire des collections d'objets divers et inutiles ᵜᴥ Sportif quand il a besoin de se défouler ᵜᴥ Animal lover ᵜᴥ Faut pas le laisser le week-end avec un jeu vidéo ou vous le verrez plus ᵜᴥ Et pour finir, photographier tout et n'importe quoi, c'est son dada ~ ♡

Mon pouvoir

Treasured memories :

Les souvenirs que tu comptes cacher au fond de ton cœur, je peux les lire. Un à la fois, toutes les trois heures en te touchant. Si je me concentre assez fort, je peux également te les montrer en même temps qu’ils défilent sous mes yeux. Si tu y penses férocement de ton côté, je peux aussi lire ce que tu me laisseras entrevoir.

Mais bon, pas besoin de trop s’en faire pour tes petits secrets car je n’aime pas faire usage de ce pouvoir. Déjà parce que, de un, il me fait souffrir (Migraine, nausée, fatigue) et qu’en plus, je ne le maîtrise pas totalement. De ce fait, tu m’excuseras d’avance si je lis un de tes souvenirs par accident… Soit ce sera arrivé de façon étrange et aléatoire, soit (et c’est fortement possible), j’aurais fait face à de fortes émotions qui ont malheureusement tendance à faire surgir cette compétence sans mon consentement.

Ah, et j’allais oublier. Je perds la mémoire.

Si cette capacité me permet de raviver des bribes de ton passé, à moi, elle m’en enlève.

Mais je ne perds pas espoir ! Un jour, je finirais par le maîtriser complètement. Et qui sait, peut-être atténuer son plus gros inconvénient... D'ailleurs, si tu as une solution... note la moi quelque part, que je ne l'oublie pas...
Mon histoire
Il est arrivé, un jour, comme ça. Il a déboulé dans ma vie sans me demander mon autorisation. Il est venu foutre le bordel dans mon quotidien tranquille et sans embrouilles.

Oui, ce pouvoir, il s’est manifesté et je n’en voulais clairement pas.



Moi dans la vie, j’ai toujours été un "rigolo". Bien entouré, j’avais toujours le sourire et j’étais le premier chef de conneries dans ma bande de potes. J’étais pas très assidu niveau scolaire mais quand même pas mauvais au niveau des notes, voir plutôt bon. Ma famille était composée des deux parents plus d’un frère cadet. Un autre marrant, celui-là. On s’entendait tous plutôt bien. Bon ok, des fois on se faisait tirer les oreilles à force de faire les fous le soir tard, hors de la maison ou à passer le week-end entier à rusher sur des jeux-vidéos mais bon… ça avait quand même ce qui fallait pour être une famille banale et franchement, c’était cool.

Mon père était avocat, il gagnait bien sa vie. Il avait son cabinet personnel, tout ça, il gèrait bien sa petite affaire. Et moi dans le lot, j’avais pour but de faire comme papa. Bah ouais, depuis gosse, j’avais une prédisposition pour la justice, fan de super-héros en plus de ça, je voulais devenir un All-Might IRL, tu vois (C’est une référence à un anime cool qui s’appelle Boku no Hero Academia). J’avais bossé pour ça, tard le soir après le lycée, je piquais les livres du paternel et j’apprenais mes textes de lois, au calme. Et crois-moi, si mes amis savaient ça, qu’est-ce qu’ils se seraient foutus de moi. Parce que ça contrastait clairement avec le gars drôle hyperactif que j’étais, mais bon, c’était comme ça et tout ça, ça me plaisait comme c’était.

Maintenant, on va passer au truc pas cool, mais pas cool du tout. Enfin, tu me diras, les avis ça dépend de chaque personne mais moi je te dis que ce qui m’est arrivé, c'était vraiment... pas souhaitable. (Histoire de ne pas être grossier hein)

Ça a commencé progressivement. Vers mes 17 ans, j'ai commencé à avoir un problème de mémoire. Mais rien de grave au début, juste des petits trucs que j’oubliais un peu plus souvent que d'habitude et ça m’emmerdait moyen. Puis un jour comme ça, y’avait mon p'tit complice de frère qui dormait mal un soir (l’orage, il a jamais pu mais moi je trouve ça mignon, en même temps il n’avait que 12 ans le mioche donc ça se comprend, faut pas s’moquer car moi je trouve ça mignon.) du coup, il s’est appuyé contre moi pour dormir en profitant pour squatter mon lit et à ce moment là : VLAN. La sensation de se prendre une grosse pichenette dans le cerveau à son contact, de la nausée et j’voyais des trucs que j’avais pas envie de voir.  Lui en train de fumer, avec des potes, devant son collège. FUMER ? A son âge ? J’avais essayé aussi mais genre, j’avais crapoté deux coups dans l’année où il a pointé son nez ce satané pouvoir, genre 2 mois avant ce soir-là, quoi !
Bien sûr, j’allais pas le laisser dormir après ça, sûrement pas. Je l’ai réveillé, secoué un peu, j’lui ai fait la moral comme un vrai grand frère l’aurait fait et c’était normal. Mais voilà, il m’a trouvé chelou, m’a accusé d’espionnage, chose qui devait arriver puis il est parti dans sa chambre en veillant à bien claquer la porte et en hurlant qu’il me faisait confiance alors que moi, j’étais désemparé, je comprenais pas ce qui m’était arrivé, ce que j’avais pu voir et qui s’était avéré être bien réel.

Sauf qu'en fait, si. J’avais compris mais je ne voulais pas l’accepter. J’avais donc réveillé un pouvoir. Au début, j’ai digéré parce que ça voulait dire que j’étais comme un genre de super-héro, le truc de rêve ! Des fois, j’avoue, j’enviais ceux chez qui ces capacités se manifestaient. Mais ça, c’était avant de comprendre les effet secondaires du machin.

Le lendemain, j’avais annoncé la chose au reste du cercle familial. Mon frère me jetait zéro regards, il devait avoir les chocottes que je déballe tout devant les parents mais c’était sûrement pas mon truc. Plus tard dans la même journée, je l’avais mis en garde de stopper la clope, il m’avait avoué que c’était pour essayer alors on s’était rabibochés avec le serment qu’il n’y toucherait plus. Mais… y’avait un malaise parce que clairement, ça l’embêtait que j’avais pu voir ça sans son consentement et au fond, j’étais obligé d’être d’accord avec lui car j'étais forcé d'admettre ça ne m’aurait pas plu non plus. Ensuite, avec le temps, j’ai essayé de dompter ce pouvoir. Je pouvais le maîtriser à peu près mais à chaque fois, je ne pouvais lire qu’un seul souvenir toutes les trois heures, allez savoir pourquoi. C’était donc ma limite. Pas terrible et en plus de ça, c’était fatiguant voir douloureux, parfois. Les amis par contre, ça les faisaient marrer, moi, j’avais dû faire la promesse de ne pas trahir mes potes en lisant à leur insu leurs petits secrets. C’était drôle parce des fois, je le faisais quand même mais, après j’étais mort avec mes vertiges et mon visage livide qui me dénonçaient. Et là tu te demandes il était où le problème ? C'est pas si terrible ? Bah le voilà le hic du hic : Tandis que mon pouvoir était cool, tandis que ça bouleversait moyen mon quotidien, tandis qu’à côté, je bossais comme un taré pour devenir avocat, l’inévitable et inattendu destin se présenta à moi : Je perdais la mémoire. Non pas des petits oublis pas méchants comme prétendu au début, non non, je perdais vraiment la mémoire.

Le temps passait et j’oubliais des choses que je pensais gravés à jamais. Comme exemple, une des bêtises mémorables avec le frère, mon premier amour, même le premier chat que j’ai eu et dieu seul sait à quel point j’aime les animaux, bah j’avais oublié son apparence, impossible de me rappeler. Et ça empirait… avec les camarades, je faisais le pitre la veille, le lendemain, on en reparlait, je ne savais plus, j’me sentais bête. Les textes de lois si importants qu’ils étaient pour mon futur, rayés de ma mémoire. Parfois, on me posait une question bête genre la maman qui te demande si tu as aimé son dîner d’hier… je restais planté en face d’elle, à rien dire et intérieurement, je brûlais. Mon cerveau surchauffait, je voulais me souvenir, je devais ! Mais rien à faire, les souvenirs disparaissaient. Certes ; il arrivait que certains d’entre eux me revenaient mais j'en avais aucun contrôle… c’était terrible. Mon frère, ce petit blond qu’était un mini moi, avec trois fois plus d’épis aux cheveux et moins de mimiques bah, il me trouvait bizarre désormais. Ça ne lui plaisait pas tout ça, il ne voulait pas admettre que j’oubliais nos sorties passées et qu’en même temps j’pouvais savoir des trucs que j’avais pas à connaître grâce à mon pouvoir. C’était un peu comme si ma propre mémoire effaçait notre lien en plus de nous éloigner… mes liens en fait, car c’était pareil pour mes parents, mes amis, les cours, tout ça… ça devenait vachement compliqué. Et mon père dans tout ça, lui en parler c’était clairement une bêtise pour qu’il me lâche un « Je suis désolé mais à ce stade, tu peux laisser tomber ton rêve de devenir avocat. » Ok, il n’avait pas tort mais ça faisait un mal de chien, quand même. Mais c’était comme ça, je n’avais pas de contrôle là-dessus et émotionnellement, ce fût un peu la dégringolade. Du coup, même mon pouvoir, j’avais du mal à le maîtriser, il était devenu instable… un peu comme moi, en fait.

A force d’oublier, on m’en voulait, c’était compréhensible, même moi je m’en voulais. On me faisait la tête et moi en retour je faisais quoi ? Bah j’me faisais la tête aussi. Je tirais la tronche 90% du temps et les 10% restants, mon visage était marqué par la peur d’avoir oublié un truc. Alors, j’avais cherché des solutions, j’ai commencé à m’intéresser à la photographie, ce procédé permettant d’immortaliser des évènements à jamais. Muni d’un appareil photo, je capturais le plus de moments possibles, ne lâchant plus ce petit boitier. Au fur et à mesure, le côté pratique avait mué en passion et on pouvait voir ça, disons... comme un petit bien pour un gros mal. Pourtant, entre-temps, bah je continuais à inévitablement changer. Je me renfermait de plus en plus, inconsciemment des fois, mais parfois c’était décidé. J’avais peur de décevoir, de faire de la peine à mes proches et à moi-même au contre-coup. Je perdais des amis, mon éloquence passée, ma confiance en moi voir, aux autres, j’me perdais moi-même tout court, en fait. Finalement, un an après l’arrivé de mon pouvoir accompagné de ces pertes de mémoire, j’étais devenu du genre introverti, ce qui changeait pas mal du Lucas d'autre fois. Et les week-ends maintenant, je les passais seul, devant ma console au lieu des anciennes sorties à faire le p'tit fou. Un peu tout le monde dans mon entourage ne me voyait plus de la même manière de toute façon: Le "joyeux luron" que j’étais s’était endormi, mon sourire ; rare ou forcé la plupart du temps. J’ai fini le lycée dans cette ambiance. Mon diplôme, j'l'avais obtenu non sans difficultés, surtout si on regarde les milliers de post-its collés au mur de ma piaule. Je ne savais plus quoi faire honnêtement et je me sentais seul. Des fois, j’oubliais les prénoms de mes parents, du p’tit frère. Ça revenait plus tard -heureusement- (Même si je ne saurais dire si c'était grâce aux penses-bêtes ou à ma bonne étoile) mais le mal était fait, je leur faisais de la peine et ça se voyait aux sourires lassés dessinés sur leurs visages quand j’oubliais. Je pense que j’étais toujours leurs fils aimé, hein, toujours le frère de mon frère mais, j’étais un peu devenu « raté », j’ai envie de dire, enfin c'est comme ça que j'le vois.  Fini le rôle "d’ambianceur", fini l’avenir brillant d’avocat, fini les discutions où aucun truc ne m’échappait. Fini, j’me voyais littéralement à être jeté à la poubelle. Jusqu’au jour où j’ai voulu remettre les compteurs à zéro et qu’il fallait que j’me secoue car c’était plus possible autrement.

Y’a eu un déclic, ça ne m’est pas venu comme ça, on peut même dire que j'y eut été forcé. Y’a eu ce début de soirée, dans ma chambre, à jouer à un jeu sans grande conviction, le regard éteint, la couette m’entourant telle une grotte, face à la télé, je me sentais… seul… à en mourir... le gros ras-le-bol. J’avais voulu appeler quelqu’un, je voulais de l’aide, vraiment. Je perdais pied et espoirs et en avait marre de décevoir, d’oublier, de perdre et d’encore de décevoir… je crois bien que je voulais en finir pour ne plus avoir à subir les moqueries ou remarques concernant mes oublis, pour ne plus me questionner sur quel genre d’avenir je pouvais espérer dans cet état, pour ne plus être déçu des gens, de moi, de tout. Parce que j’avais perdu mon rêve, je perdais mes proches, je me perdais donc moi-même. J’avais peur d’oublier et même temps d'avoir peur que l’on m’oublie, qu’on me laisse à l’arrière alors j’avais hurlé qu’on vienne me trouver. Mais voilà…
Comme réponse : personne n’était venu. Je m’étais souvenu des noms de tout le monde dans cette maison mais, personne n’avait daigné monter à l’étage où je me trouvais. Je descendais alors dans la cuisine, un mot posé sur la table :

« On est parti sans toi au bowling, tu as dû oublier pour l’heure mais c’est pas grave, repose toi plutôt mon chéri. »

Des larmes, des grosses larmes salées et humides qui coulaient à ne plus en finir. Je marmonnais dans ma barbe que, moi, je voulais y aller au bowling. Je voulais m’amuser, je voulais rire avec ma famille, j’en avais besoin pour aller mieux, j’avais pas choisi d’oublier l’horaire mais je voulais venir, tellement… Puis, vint le choc. Assis sur la table, en face du mot, je me demandais soudainement à moi-même : « Mais depuis quand, t’as pas ri, Lucas ? Depuis quand tu t’es pas pris une bonne grosse marrade avec tes potes ? Depuis quand t’as pas discuté avec ton frère ? Depuis quand tu les voyais plus ? Depuis quand… tu passes tes week-ends tout seul, dans le noir, comme ça ? » Depuis que j’avais commencé à dégringoler. En plus d’avoir le moral dans les chaussettes à cause de ces effets plus qu’indésirables de ce satané pouvoir. J’étais devenu ennuyeux, personne voulait traîner avec moi et de ce fait, je ne m’imposais plus à quiconque. En plus de ça, ma capacité, je ne l’utilisais même plus, je me contentais de sombrer à cause de lui, lui donnant tous les torts. Il m’avait apporté des problèmes certes mais moi, j’y avais rajouté la solitude. « Depuis quand, espèce d’imbécile !! » que je me répétais, tout en donnant des coups dans ce crâne où logeait mon cerveau gruyère. J’étais tellement abattu ce soir-là, si vous saviez. Au lit à 19h, sans repas dans le bide, j’avais chialé comme un gosse une bonne partie de la nuit en ressassant tout ce que j’avais perdu et ce que j’allais plausiblement encore perdre si je continuais à me comporter ainsi…

Le lendemain, je m’étais levé aux aurores. J’avais ouvert mon PC, j’étais sur la page internet de « Summerbridge ». Une fac dont j’avais entendu parler. Un lieu avec des gens aux pouvoirs, des gens pas comme les autres mais des gens comme moi. Un cursus de photographie, il y avait même du droit au cas où j’avais envie d’être maso, tiens. Je m’inscrivais. Ma famille se réveillant de leur soirée visiblement super fun au bowling d’après leurs discutions fort guillerettes, je m’imposais face à eux en leur annonçant la nouvelle. Je devais quitter le navire pour des eaux plus clairs que j'avais conclu, en plaisantant. Ils étaient choqués, sceptiques mais moi, j’étais décidé. Ils avaient finalement accepté la chose. Et vous savez pourquoi ils l’avaient fait ? J’avais souri avec sincérité, pour la première fois depuis un bail, pratiquement deux ans, même. Oui parce moi, j’voulais pas finir comme ça. Parce que j’étais drôle de base, bon vivant, parce que j’avais des potes, parce-que j’avais la niaque, je l’avais prouvé, je voulais ce job d’avocat et j’avais fait mon possible pour. Pas pour moi ? Ok, je me lancerais dans la photo, en attendant des améliorations. Des fuites de mémoires qui me pourrissent la vie ? J’ai des post-its, un téléphone avec option mémo, un carnet qui sera toujours sur moi. Y’avait des solutions, BORDEL. J’étais pas mort. Je devais renaître, c’est tout. J’avais un pouvoir. Lucas, mec… un pouvoir, quoi ! Ok, les inconvénients c’était de la m****e mais, j’étais devenu une sorte de super héro, c’était un de mes buts après tout. Il fallait que je me bouge. J’étais devenu timide, sur les bords, je m’étais dé-sociabilisé avec le temps mais j’pouvais pas avoir changé pour de bon. J’étais juste un peu endormi, c’est tout. Fallait juste me réveiller. Alors c’est comme ça que j’ai rejoint cette université que vous connaissez tous. J’y avais mes craintes mais aussi mes espoirs. Tel le phœnix, je devais renaître de mes cendres j’le voulais du fond du cœur, j’voulais qu’on m’aime malgré ma mémoire défaillante et j’voulais recommencer à aimer les gens. Ça n’allait pas se faire tout de suite, ni complètement mais il le fallait. Pour moi comme pour les autres. J’étais même prêt à cacher mes souffrances pour me faire accepter par la majorité. Prêt à tout vous-dis-je.

Mon appareil photo en main, un carnet mémo dans la poche. Le visage affichant un sourire jovial dissimulant aux autres mon mal-être, je parcourais les couloirs bondés d’étudiants. Mon avenir, c’était ici que ça allait se jouer, désormais. Ma chambre serait mon seul asile. Quand j’aurais un peu envie de tomber, j’my cacherais, j’y pleurerais au besoin mais… dehors, c’était une nouvelle vie qu’il fallait que j’me construise.
Un nouveau moi plus fort devait voir le jour. Peut-être aussi, un pouvoir que j'allais devoir apprendre à maîtriser... bref, y'avait du boulot mais j'me sentais prêt, il le fallait. C'était mon seul moyen pour ne pas sombrer : Sourire ou mourir, tel fût le credo que je m'étais imposé.

((Note : Sorry pour le blabla un peu long et pas toujours très joyeux ))


Derrière l'écran
Ringo ᵜ Le forum est toujours chouette, j'aime RP et blablater sur la CB avec vous ♡ ᵜ Je vous propose un personnage au passé un peu sombre + doté d'une personnalité un peu compliquée comparé à Calypso mais j'espère qu'il vous plaira quand même car je l'aimeuh Bisouilles sur vous ! \o/

Code:
[b]Treasured Memories[/b] • Capacité à lire un souvenir via un contact physique. Fonctionne parfois de façon aléatoire et permet également de visionner un souvenir choisi par la personne sur qui le pouvoir est utilisé  ▬ [i]Lucas Delune[/i]
Code:
Prompto Argentum • Final Fantasy XV ▬ [i]Lucas Delune[/i]



Dernière édition par Lucas Delune le Dim 26 Nov - 0:07, édité 8 fois
avatar
Fonda • Mentis
Messages : 127
Points RP : 187
Date d'inscription : 24/11/2017

Re: Vivace - Lucas Delune [DC Calypso d'Ambre]

le Sam 25 Nov - 8:14
Haaaaan. Toi je sens que je vais t'aimer. Toi je sens que je vais te demander un lien. Toi je sens que Léas va te harceler
Rebienvenue !

▬ ● ● ● ▬

whether I live or die, is no big deal




#JeSuisProut
avatar
Mentis
Messages : 25
Points RP : 72
Date d'inscription : 22/10/2017

Re: Vivace - Lucas Delune [DC Calypso d'Ambre]

le Sam 25 Nov - 12:56
Rebienvenue Callie ! :D

On n'est pas mieux qu'à dos de Chocobo
avatar
Admin • Corporis
Messages : 1639
Points RP : 3068
Date d'inscription : 12/02/2016

Re: Vivace - Lucas Delune [DC Calypso d'Ambre]

le Sam 25 Nov - 13:50
« Aime bien quand c’est ordonné » rien que pour ça, tu vois, je l’aime ce Lucas

▬ ● ● ● ▬


But I know I was happier with you

Judemis   :
avatar
Co-fonda • Mutatis
Messages : 233
Points RP : 290
Date d'inscription : 26/03/2016

Re: Vivace - Lucas Delune [DC Calypso d'Ambre]

le Sam 25 Nov - 14:05
Agrougrou ♥️

J'aime beaucoup l'histoire du petit! J'attends de voir le pouvoir complet :p
avatar
Mentis
Messages : 29
Points RP : 210
Date d'inscription : 25/11/2017

Re: Vivace - Lucas Delune [DC Calypso d'Ambre]

le Sam 25 Nov - 15:28
Léas > Avec plaisir !! En plus, on a quelques points en commun niveau personnalité **

Camy chou > Je l'ai dans la tête maintenant ;_;

Artemis > Oui, faudra pas trop déranger son rangement ou ça va être le drama

Liam > Agrougrou

Merci pour vos re bienvenues ! :3
avatar
Mentis
Messages : 1421
Points RP : 1672
Date d'inscription : 15/02/2017

Re: Vivace - Lucas Delune [DC Calypso d'Ambre]

le Sam 25 Nov - 17:37
TA FICHE EST UN JOYAUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU. *Q*' J'ai adoré lire ton histoire ( j'attendais que tu la postes avant de venir commenter ton perso et gosh j'ai bien fait *Q*' ), je adorer ton pouvoir ( surtout l'inconvénient majeur /PAN/ ) ( pas taper j'suis gentil promis ;__; ) et pour le caractère, I'd say, I'm falling in love with your character. Fair enough. *Q*'

Re-bienvenue ici sweetie. *\O/*'

J'ai vraiment hâte d'en lire plus sur toi. *Q*'


Dernière édition par Ambroise Neelov le Sam 25 Nov - 17:45, édité 2 fois
avatar
Mentis
Messages : 29
Points RP : 210
Date d'inscription : 25/11/2017

Re: Vivace - Lucas Delune [DC Calypso d'Ambre]

le Sam 25 Nov - 17:44
Oh c'est super gentil, ça me fait très plaisir ;_; *saute sur Ambroisou et lui fait un gros hug*

Merchii
avatar
Fonda • Mentis
Messages : 127
Points RP : 187
Date d'inscription : 24/11/2017

Re: Vivace - Lucas Delune [DC Calypso d'Ambre]

le Sam 25 Nov - 20:54
Lucas : il va te harceler pour que tu le prennes en photo dans toutes ses robes *sort loin*

▬ ● ● ● ▬

whether I live or die, is no big deal




#JeSuisProut
avatar
Mentis
Messages : 29
Points RP : 210
Date d'inscription : 25/11/2017

Re: Vivace - Lucas Delune [DC Calypso d'Ambre]

le Sam 25 Nov - 21:07
Et bien... *toussotte* Lucas aime surtout prendre en photo des animaux mais... si il lui fait des tours de cirque, ça peut s'arranger j'imagine *sort aussi*
Contenu sponsorisé

Re: Vivace - Lucas Delune [DC Calypso d'Ambre]

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum