Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Mutatis
Messages : 26
Points RP : 260
Inscription : 14/09/2017

Vivace- Finn Mulligan (TC Louis Roy)

le Jeu 14 Sep - 22:19


Finn Mulligan

22 ans ᵜᴥ 31 octobre ᵜᴥ 1m80 ᵜᴥ ♂ ᵜᴥ bleus ᵜᴥ rouxᵜᴥ  Journalisme ᵜᴥ Relation Internationale, Psychologie, Sociologie ᵜᴥᵜᴥ discret ᵜᴥ patient ᵜᴥ poli ᵜᴥ vif d’esprit ᵜᴥ manipulateur ᵜᴥ généreux ᵜᴥ persuasive ᵜᴥ banal ᵜᴥ polyglotte ᵜᴥ oubliable ᵜᴥ demi-romantique

Cernunnos
Ce pouvoir est simple, notre  jeune ami peu simplement se transformer en cerf (quand il était enfant c’était en faon mais, ça c’était avant.). Il a appris à maitriser sa transformation alors qu’enfant il se transformait pour un rien, aujourd’hui il ne se transforme sans le vouloir que sous le coup de fortes émotions. Lors de ses transformations, les vêtements qu’il porte se déchirent et se retrouve en lambeaux, il les enlève donc avant de se transformer.

Lorsqu’il est sous forme de cerf, il a les mêmes aptitudes physiques que l’animal ainsi que les mêmes capacités sensorielles. Sous forme humaine, son ouïe légèrement supérieure à la moyenne mais rien d’autre. S’il se blesse sur l’une des deux formes cela se verra sur l’autre.

Finn doit gérer le nombre de ses transformations ainsi que leurs durées, car s’il ne se transforme pas au moins 2 fois par semaines, il est atteint de maux de crâne mais aussi nausée. S’il doit faire durer sa transformation plus de 40 min sans se retransformer à un moment, le retour à la normal sera plus long et plus douleur. En effet la métamorphose d’homme à cerf n’est pas douloureuse mais, de cerfs à homme c’est une autre paire de manche, en effet sans qu’il dépasse le temps « limite » il ressent de légères courbatures, s’il dépasse la « limite » il sera dans une sorte d’état fiévreux. Si par malheur, les deux critères du dessus sont réunis, il aura vite fait de s’évanouir une fois sous forme humaine.  

Il suppose que s’il reste trop longtemps sous forme de cerf, il risque de ne plus pouvoir se retransformer entièrement ou même partiellement.
Mon histoire
Je courais dans la forêt, je courais aussi vite que mes jambes de garçon de 7 ans me le permettaient. Ils étaient derrière moi, je le savais. Je n’avais pas le temps de reprendre mon souffle ou de m’arrêter car ils allaient me rattraper. Pourquoi est-ce qu’ils me courraient après ? Ce sont les amis de Gawayn, non ? Dans la panique je ne m’étais pas rendu compte que je m’étais changé. J’allais plus vite malgré mes frêles pattes de faon. Je connaissais la forêt, je sautais au-dessus des racines des arbres centenaires en me dirigeant vers l’endroit, mes sabots semblaient flotter dans les airs. Encore un peu et j’y serais. BAOUM !  Mes oreilles se relèvent. Un fusil ? C’est pourtant pas la saison de la chasse !? La panique prend le dessus sur toutes mes pensées, j’ai peur, je me sens mal, je veux simplement retrouver la maison, je huis de détresse. On est pas censé fuir pour sa vie quand on a 7 ans, on est pas censé cacher des choses à nos amis, on est pas censé comprendre la forêt, on est pas censé se transformer en faon non plus. Des larmes emplissent mes yeux, je ne sens que la peur, je huis encore, je veux ma maman. Je vis alors le papillon d’or, il tourna autours de moi et je compris que je devais le suivre. D’autres coups de feu suivirent mais ils ne m’effrayaient pas autant. À un moment, j’entendis mes poursuivants se rapprocher mais, ce qui m’inquiétait le plus, c'était les bruits devant moi. Des chiens. La panique reprit le dessus, jusqu’à ce que je visse que ces chiens n’étaient pas là pour moi. Trois chiens noirs aux yeux rouges se dirigeaient vers moi et le papillon mais nous passèrent à côté, les cris de mes poursuivants résonnaient dans la forêt. Je vis deux figures dans la lumière de la clairière. Je ralentis, il s’agissait de mes frères aînés, dans ce cas le papillon doit être ma sœur. Comme tout à l’heure je me suis retransformé sans m’en rendre compte, j’avais perdu mes vêtements en me transformant. Je courais, couvert de bleus et d’égratignures, vers mes frères en pleurant. Arrivé à leur niveau je me jetais dans les bras d’Arween. Le papillon d’or se retransformant en la figure de fillette de 11 ans d’Etain. Je pleurais à chaudes larmes dans les bras protecteurs de mes frères et sœurs aînés. Les chiens d’Arween étaient de retour avec les babines ensanglantées. C’est Gawayn qui me porta jusqu’à la maison, je le sentis tendu, je ne comprends pas pourquoi, je tournai ma tête pour regarder vers le pas de la maison et je vis le bras d’argent de mon père luire à la lumière du soleil. Arrivant sur le pas de la porte, mon frère me posa par terre (avant de partir de la clairière on avait remis des vêtements avec Etain) et, alors que je ne souhaitais qu’un câlin de la part de mon père pour me faire comprendre que j’étais maintenant en sécurité, ce que je reçus me projeta à deux mètres sur le côté. Je venais de me prendre une baffe de la main en argent de mon père. Les larmes remontèrent de nouveau. Je regardais mon père qui aborait un visage désapprobateur, puis mes frères et ma sœur qui détournaient le regard. Je vis qu’Etain avait le poing serré.

« Ne pleure pas. Tu nous attires plus de problèmes qu’autre chose et comme tu as fait utiliser ses chiens à Arwayn, il va falloir que l’on nettoie. Tu es tellement faible que tu as besoin que tes frères et sœurs utilise leurs pouvoir pour t’aider. C’est pitoyable. »

Ce sont après ces paroles que je compris pourquoi ces gens m’avaient poursuivi, pourquoi mère m’ignore de plus en plus et pourquoi je voyais toujours de la déception dans les yeux de mon père. Après l’incidents de la forêt, je ne reçus que des réprimandes, des comparaisons même si à 10 ans je parlais 5 langues ce n’étais jamais assez bien. Gawayn l’héritier, Arwayn le prodige, Ethain la libre et les jumeaux adorés de tous. Entre tous je n’étais rien aux yeux de ma famille où la force, l’endurance et toutes qualités physiques étaient un avantage, où l’intelligence se devait d'être au service de la famille sauf quand on a un caractère de feu comme Etain. Je ne semblais pas avoir d’utilité. Mais comme je l’ai appris tôt, les apparences peuvent être trompeuses. À 11 ans, je compris que le peu d’intérêt que les gens me portaient et que l’ombre de mes frères et sœurs dans laquelle j’étais n’était pas un handicap mais un atout. J’appris à manipuler les gens, à les tromper sans le moindre état d’âme, ma capacité à parler différentes langues me fut utile. J’avais aussi une certaine facilité à obtenir les informations que je voulais.

Ma famille faisait partie de la mafia Irlandaise, de ce fait nous n’avions pas que des alliés. Pendant l’année de mes 17 ans je rencontrais un jeune homme appartenant à une famille adverse. Il se trouvait être le fils du chef, pour moi la question ne se posa pas, je devais obtenir les informations dont mon clan avait besoin. Je me suis rapproché de lui, l’ai laissé me séduire, lui ai fait croire que j’étais intéressé, tout allait bien jusqu’à ce que le père se rendre compte de qui j’étais et de ma mascarade.  Ce qui se passa après est assez simple à deviner, je me suis fait capturé par la famille adverse et ils ont essayé de me faire parler sur ma famille, la seule chose qui sortait de ma bouche était des insultes et des hurlements de douleur. Je ne sais pas combien de temps je suis resté là mais je sentais le cerf en moi bramer de détresse. Une nuit je ne tenais plus, je me suis transformé. Mes vêtements et mes liens se sont défait, la chaise sur laquelle j’étais retenu c’est brisé sous le poids du cerf adulte que j’étais devenu. Evidemment le bruit à attirer l’attention des hommes postés devant la pièce, à peine la porte ouverte, je fonçais dedans et me retrouver dans le couloir, j’entendais des cris d’alarme mais j’étais trop pressé de retrouver l’air frais mais aussi les blessures que j’avais au bras s'étaient réouvertes et si je ne me dépêchais pas je ne pourrais plus fuir.  Je ne sais comment mais j’ai réussi à sortir de cette prison, j’étais en train de galoper dans la forêt avec, autour de moi, des bruits familiers. Je sentis mon corps ne plus tenir, je me suis écrouler au pied d’un arbres en me retransformant en humain, tout était noir.

J’étais bien, il faisait chaud et mes bras ne me faisait plus mal. Je clignais légèrement des yeux, je fus ébloui par la lumière, je me crus de retour dans cette salle et de peur je me relevais brusquement et hyperventilant, j’attendais les voix moqueuses des sous fifres, le couteau planté dans mes bras mais rien. Du moins rien de tout ça, à la place de la douleur, je retrouvais une chaleur familière. J’étais dans les bras de Gawayn. Je pris alors conscience de mon environnement, j’étais dans ce qui semblait être une chambre d’hôpital et il y avait autours de mon lit Gawayn, Arwayn, Etain, les jumeaux et mes parents. Avant que je puisse réagir, je me retrouvai au centre d’une grand embrassade familiale avec eux tous aux larmes, même mon père.  Nous sommes restés comme ça quelque temps, je n’ai jamais été aussi heureux de tous les revoir depuis mes 7 ans.  

Me voilà maintenant en train de préparer ma 4ème rentrée à l’université de Summerbridge. Quatre ans ont passé depuis cet incident et j’entretiens de meilleurs liens avec ma famille qu’avant. Je suis rentré d’Irlande la semaine dernière et me suis réinstallé dans mon appart' en ville pour une nouvelle année. De l’incident il ne me reste plus que des cicatrices sur les bras ainsi que la marque d’une balle de fusil sur le mollet que je m’étais pris en fuyant. Sinon, je dirais que tout va bien mais que je fais encore moins confiance aux gens et que, au lieu de ne plus les manipuler comme toute personne normale aurait fait, je les manipule toujours. Pourquoi se priver de pouvoir avoir des informations facilement ? C'est encore plus utile en études de journalisme.
Derrière l'écran
Louis, P'tit Louis, Loulou; Ulv ᵜ 18ans ᵜ Vous êtes beaux et je vous aime ᵜ J'ai problème avec les polyglottes

Code:
[b]Cernunnos[/b] • transformation en cerf ▬ [i]Finn Mulligan[/i]
Code:
Ron B. Weasley • Harry Potter, J.K.Rollings ▬ [i]Finn Mulligan[/i]

Invité
Invité

Re: Vivace- Finn Mulligan (TC Louis Roy)

le Jeu 14 Sep - 22:35
OH OUI ! Le roux est enfin là #teamroux (Promis je le mange pas lui)
Hâte de le voir en RP en tout cas (avec ce caractère ça risque d'être intéressant )
Invité
Invité

Re: Vivace- Finn Mulligan (TC Louis Roy)

le Jeu 14 Sep - 22:49
IRISH LAD!

MA MONTURE POUR LE BAL! JE T'ATTENDAIS DEPUIS TOUJOURS! <3
Invité
Invité

Re: Vivace- Finn Mulligan (TC Louis Roy)

le Ven 15 Sep - 2:06
Bienvenue ami cornu
avatar
Mutatis
Messages : 419
Points RP : 1720
Inscription : 01/05/2017

Re: Vivace- Finn Mulligan (TC Louis Roy)

le Ven 15 Sep - 12:27
Enfin là, fufufu. /O/
Tu sais déjà ce que je pense de ton personnage, je n'ai plus rien à dire moi. D:

Love you honey.
WELCOME HOME LOULOU. *\O/*'
Invité
Invité

Re: Vivace- Finn Mulligan (TC Louis Roy)

le Sam 16 Sep - 9:53

- CONGRATS DUDE -

T'es validé ! C'est t'y pas magnifique ? C'est le moment de te jeter dans le grand bain et de commencer ton aventure sur le forum ! Pour que tu sois pas tout perdu et que tu cherches pas pendant 10 ans où tu dois aller, on te met des petits liens juste là :
> Créer ta fiche de liens
> Faire des demandes de liens
> Faire des demandes de RP
> Créer la messagerie de ton perso
> Créer ton journal intime

Pour pouvoir savoir tout ce qui se passe sur le fofo, on te propose de cliquer sur les petits liens ci-dessous. Tu verras, ça te mettra automatiquement des notifications quand il se passe quelque chose d'important :
> Evénements et animations du forum
> Annonces de maintenances du forum
Contenu sponsorisé

Re: Vivace- Finn Mulligan (TC Louis Roy)

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum