Partagez | 
 

 Cantabile - Maldwyn Powells

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Maldwyn Powells
Cantabile
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 32
Points RP : 185
Date d'inscription : 14/07/2017
MessageSujet: Cantabile - Maldwyn Powells   Ven 14 Juil - 20:39



Maldwyn Powells
Cantabile

28 ans ᵜᴥ 21 mars 1989 ᵜᴥ 162cm ᵜᴥ Femme ᵜᴥ bleus ᵜᴥ à l'origine, blonds. actuellement, roses ᵜᴥ libraire ᵜᴥ donne souvent l'impression de ne pas être sérieuse ᵜᴥ sociable, à l'aise avec les gens ᵜᴥ ne retient pas les prénoms des gens ᵜᴥ retient les visages ᵜᴥ gère mal son temps ᵜᴥ moqueuse ᵜᴥ créative ᵜᴥ recueil de citations clichés ᵜᴥ bordélique ᵜᴥ superstitieuse ᵜᴥ sa couleur préférée est le vert foncé ᵜᴥ jure ᵜᴥ déteste avoir tort ᵜᴥ curieuse ᵜᴥ pétillante ᵜᴥ décomplexée ᵜᴥ intéressée par l’ésotérisme, collectionne les objets divinatoires (et les cartes postales) ᵜᴥ têtue ᵜᴥ débrouillarde ᵜᴥ distraite ᵜᴥ boute-en-train ᵜᴥ imagination débordante en matière de surnoms ᵜᴥ Potterhead ᵜᴥ rose, rose, rose ᵜᴥ Mercredi Addams est son animal spirituel ᵜᴥ parle avec un bon accent gallois ᵜᴥ si elle porte des lunettes de soleil, ce n'est pas le jour idéal pour la faire chier : elle pourrait devenir violente

Mon pouvoir
Connexions • Maldwyn est dotée du don de Connexions, c’est-à-dire qu’elle est capable de voir les liens unissant plusieurs personnes. Cela apparait sous forme de petites ficelles de couleurs différentes reliant les personnes les unes aux autres. Chaque couleur est reliée à une relation et chaque nuance indique la profondeur de la relation. Les liens apparaissent si les personnes ont un lien – cela ne fonctionne pas avec deux parfaits inconnus – et si les personnes sont dans un rayon de 500 mètres. Quant à Maldwyn, elle est incapable de voir les relations l’unissant aux autres, aucun filament ne part d’elle. L’inconvénient majeur de ce pouvoir vient des migraines à répétition que Maldwyn se tape. De plus, elle ne comprend pas toujours les couleurs, mais demander à quelqu’un pourquoi son lien invisible est rose pâle avec la mignonne midinette dans le fond du magasin, c’est pas génial-génial. L’avantage majeure, c’est qu’elle peut mettre la pression aux gens, parfois. Pour se souvenir de ses « trouvailles », elle tient un journal dans lequel elle légende les relations et note, au jour le jour, les nouvelles relations, les nouvelles nuances et – rarement – les nouvelles relations.
Mon histoire
« Je suis sexuellement attirée par le thé, les livres et les barbus… Pour ce qui concerne les hommes, du moins. Parce qu’en ce qui concerne les femmes, je n’ai pas de préférence. En fait, je pense que même pour les hommes, je n’ai pas préférence. C’est normal, de ne pas avoir de préférence ? Je veux dire… Qu’est-ce que ça apporte qu’il soit roux, blond, brun, noir, peau mat, yeux bleus, tout le touin-touin ? On s’en fout. Ce qu’il faut, c’est une personne avec qui on a des atomes crochus, non ? Avec qui on peut parler durant plus de dix minutes. Une personne à qui on épargnera les dialogues platoniques, « salut ça va, oui et toi ?, oui. ». Une personne qu’on peut emmener au cinéma sans avoir à se dire « ah ouais mais il n’aime pas les films que je regarde et je n’aime pas les films qu’il regarde ». Une personne qui fait vivre l’étincelle. Cette petite étincelle, dans le cœur. Comme dans les livres ou les films. Mais le plus important… Le plus important – à mes yeux – c’est une personne qui aime lire. Alors ouais, il y a lire et lire. Si sa seule lecture est un magazine d’automobiles, j’appelle pas ça lire – j’appelle ça regarder des images. J’ai connu un type comme ça – un type rasé de près. Il lisait des magazines sur les motos. Il était ennuyeux à mourir. En même temps, l’entendre parler de cylindres et le bordel ainsi… Je sais même pas s’il y a des cylindres dans les motos… Il y a des cylindres dans les motos ? En fait, je m’en balance totalement. Regarder des images, c’est bien quand on a cinq ans. Après, on a six ans et on apprend à lire. Je ne comprends pas comment certains adultes peuvent se contenter d’avoir cinq ans quand on peut en avoir six. Puis, cette excuse… « Je n’aime pas lire. » – mon frère, Gareth, le plus vieux, l’ainé, le fort, il la répète sans arrêt – c’est peut-être un préjugé mais je pense que ce n’est pas pour rien qu’il a étudié l’ingénierie. Mes trois autres frères lisent, un peu. Mais pas des masses.

Je n’aime pas lire… Bien sûr que si, tu aimes lire – c’est ce que j’ai envie de leur répondre, à chaque fois. Tu n’as seulement pas encore trouvé le bon livre – ce n’est pas de moi, c’est de J.K. Rowling. Les livres, ça fonctionne comme les hommes – ou les femmes. Les livres, c’est une question d’amour. Peut-être que maintenant, tu n’es pas amoureux, tu as des relations difficiles, des relations qui se cassent avant la fin – la fin de quoi, je n’en sais rien, j’essaie seulement de reprendre la métaphore du livre qui, lui, malheureusement, a une fin. Mais un jour, tu trouveras la perle. Et là, tu auras aimé lire. J’ai commencé à lire, j’avais six ans. Mais mon premier amour littéraire, c’est Harry Potter. Alors oui – oui ! Oui, vous avez le droit de faire tinter la cloche du cliché parce, lorsque tu te retrouves dans un auditoire rempli d’étudiants en Littérature moderne – comme ce fut mon cas, dans il y a quelques années alors que j’étudiais les littératures française et anglaise dans ma ville natale, ville galloise nommée Aberystwyth – et que tu leur demandes, individuellement, quel livre a suscité chez eux un appel vers la littérature, quel livre a développé un amour débordant pour les livres, pour les mots, pour les histoires, pour les librairies ou les bibliothèques, vous pouvez être sûrs que, sur vingt-cinq étudiants, minimum dix d’entre eux vous citeront Harry Potter.

Peut-être me suis-je sentie proche du monde dans lequel évoluait Harry Potter – enfants géniaux, humains exceptionnels, élus parmi les Moldus pour posséder en leur sein un pouvoir mystique, inexplicable… C’est vrai, d’où vient la Magie en soi ? C’est dans les gènes, visiblement mais pas que ! Pas que, puisque les Cracmols existent et que les Nés-Moldus existent ! Alors, la magie, c’est quoi ? C’est une maladie ? Ou, en fonction du côté où nous nous situons, une absence de maladie ? Qu’est-ce que la Magie ? La Magie – d’un point de vue purement Moldu – c’est ce qui te rend unique. C’est pour cela que, lorsque j’ai appris que j’étais unique, je n’ai pas paniqué.

Enfin si, j’ai paniqué. Un peu. Un tout petit peu, trois fois rien. Le pouvoir avait, au fond, toujours été là, au fond de moi, dans mes gènes – de ce que j’ai lu sur Internet. Mais, petite, cela se manifestait plus par des impressions, des sentiments. Une clairvoyance, si on veut. Les liens visuellement n’existaient pas encore, ils demeuraient dans mon esprit. Les connexions sont apparues, j’avais douze ans. A douze ans, trois connexions majeures. Entre mon père et ma mère – l’amour. Entre mes amis – l’amitié. Entre ma tante et son mari – de la haine – ce qui s’est avéré vrai, puisqu’ils ont divorcé un mois plus tard. A douze ans, trois liens. A seize ans, dix liens. A dix-huit ans, des nuances dans les liens. J’ai fait des recherches, vous savez ? Déjà, sur la signification des couleurs – pour voir si ça pouvait m’aider à comprendre. Puis, j’ai fait des recherches sur les gens comme moi. Dans ma ville, il y avait une femme. On la mettait sur un bateau et elle émettait des ondes qui trouvaient les poissons dans l’eau. On l’appelait « Le Radar » – parce que nous n’étions pas des êtres originaux. Après, c’est ce qu’on m’a raconté. Moi, j’en sais rien parce que le Radar, elle a disparu on-ne-sait-où. Elle a peut-être déménagé. Je me souviens, j’ai fait des recherches – pendant que les adolescents se masturbent devant des pornos, je cherchais des trucs sur les personnes dotées de pouvoirs. J’aurais pu me croire chez les X-Men mais… Si vous ne saviez pas, je préfère Harry Potter.

J’ai dit à ma mère que je voyais un réseau de filaments colorés entre les personnes et tout ce qu’elle a trouvé à me répondre, c’est : « Evidemment, il fallait que ce soit à toi que ça arrive » – parce qu’à cette époque, j’avais toujours un problème quelque part. mon pouvoir s’est vu banaliser dans la famille – même, c’était un sujet de plaisanteries. Et de pression. Bah ouais. Voir son jeune frère – c’était Llewellyn – avec une jeune fille – Meir, je me rappelle – tous les deux reliés par un lien rosé… Ça amène aux questions et aux taquineries.

Etudier à l’université de Summerside aurait pu être une possibilité mais je suis restée chez moi, avec mes quatre frères et mes parents – parce que payer ce genre d’établissement, c’est un peu comme s’arracher soi-même la peau des fesses et s’asseoir dessus après l’opération. Je suis allée à l’université d’Aberystwyth – proche de la maison, ça faisait déjà un logement à ne pas payer. Après Aberystwyth, c’est pas si mal. C’est aussi proche de la mer. Ai-je attendu qu’Hagrid frappe à ma porte ou qu’un hibou dépose une lettre sur le paillasson ? Non mais ne me prenez pas pour une truffe non plus… Bien sûr, que j’ai espéré. Au moins pour le hibou. J’étais unique mais, si je ne le disais à personne, j’étais ordinaire. Aussi, ce fut, en quelque sorte, mon secret à moi. Secret enfermé… Dans ma chambre. Ma chambre des Secrets.

La blague était nulle. Pourrie, archi-pourrie. Il n’y a qu’Alec pour rire à ça. Preuve en est : c’est bien Harry Potter qui nous a réuni. Si nous étions follement amoureux, notre histoire apparaitrait dans le journal. On aurait notre photo aux Studios Harry Potter de Londres et il m’aurait même fait sa demande là-bas. Si, si. J’insiste. Mais apparemment, être « juste amis », c’est devenu has been de nos jours. Alors, on n’a pas nos gueules sur papier glacé aux Studios. Et c’est nul. Ils ne savent pas ce qu’ils perdent, de toute manière. Parce que notre amitié, elle est vraiment, vraiment belle. Tout commence comme à Hollywood. Il me nique trois orteils, premier regard, sourires gênés. Plus tard, après un ballet vertigineux dans les Studios Harry Potter – parce qu’on n’a pas 24 ans tous les jours, bordel ! – nous nous retrouvons sous la drache, trempés jusqu’aux os. Et on devient copains en attendant qu’une saloperie de bus arrive – pour faire court. Alors bon. Faut savoir que je n’avais – et n’ai – toujours pas dressé de hibou pour s’occuper de mon courrier – ce qui est bien dommage mais plus propre aussi – du coup, nous avons utilisé le hibou technologique : les mails.

Est-ce qu’Alec et moi, on pourrait se mettre ensemble ? Est-ce que je pourrais me mettre avec quelqu’un d’assez idiot pour ouvrir une fenêtre au milieu d’un orage ? Oh non. Non, non, non. C’est pas qu’il est déplaisant – sur tous les niveaux. C’est seulement que… Faut pas qu’on se prenne pour Cersei et Jaime Lannister. Notre trip, c’est Harry Potter. Game of Thrones, on aime aussi mais on préfère Harry Potter, quoi. Vivre ensemble, cohabiter, c’est bien suffisant. Lui, moi et Edgar – Edgar, c’est mon Corgi, parce que je suis Galloise et que j’aime bien me conformer dans certains clichés. Et bon. Alec, c’est un peu le Fred de mon George. C’est un peu le Crab de mon Doyle. La Padma de ma Parvati…. Je peux continuer longtemps comme ça. Mais sinon, pour en revenir à notre point de départ… En fait, je crois qu’il me faut une personne intelligente. Une personne intelligente mais qui aime lire. Voilà. J’aime le thé, les livres et les personnes intelligentes – avec une barbe, si c’est un homme. »


Derrière l'écran
Hallelujah ᵜ 21 ans ᵜ Ces couleurs, ces images ♥ ᵜ Luv sur vous !

Code:
[b]Connexions[/b] • Maldwyn voit les connexions entre les personnes, quel que soit le genre de la relation - amitié, amour, haine, liens familiaux, etc. ▬ [i]Maldwyn Powells[/i]
Code:
[b]Libraire[/b] • A Summerside ▬ [i]Maldwyn Powells[/i]
Code:
Original aux cheveux roses • Fukari ▬ [i]Maldwyn Powells[/i]




Dernière édition par Maldwyn Powells le Sam 15 Juil - 21:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alec W. Hawkes
Cantabile
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 95
Points RP : 588
Date d'inscription : 12/07/2017
MessageSujet: Re: Cantabile - Maldwyn Powells   Ven 14 Juil - 20:40

MALDWYN ♥♥♥

Bienvenue parmi nous ! JE T'ATTENDS.
Revenir en haut Aller en bas
Lev Hoon
Moderato
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 97
Points RP : 540
Date d'inscription : 29/06/2017
MessageSujet: Re: Cantabile - Maldwyn Powells   Sam 15 Juil - 10:25

Salut toi, t'es mignonne
Ton pouvoir envoie du pâté, je crois que si un jour Maggy la rencontre ça va être harcèlement constant pour savoir tous les liens qu'il/elle a avec d'autres. Je ne te le souhaite pas

Mais en tout cas, bienvenue et bon courage pour ton histoire!
Revenir en haut Aller en bas
Ambroise Neelov
Moderato
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 888
Points RP : 932
Date d'inscription : 15/02/2017
MessageSujet: Re: Cantabile - Maldwyn Powells   Sam 15 Juil - 17:09

J'adore ton pouvoir. Il me fait penser à Marcus de Twilight, vas-y pourquoi j'ai pensé à çaaa. TOT M'enfin. J'me suis reconnu dans certains traits du caractère de la petite ( que j'ai adoré et qui m'a beaucoup rire d'ailleurs XD ). Exemple ? Huuuuuuuuuuuuuum... Si j'te surnomme Winner Powa t'en penses quoi ? 8D /OUT/ Nan, j'en trouverai un meilleur plus tard. êe

Cette affluence de libraires godness, j'adore. **

Bienvenue ici honey. *\O/*'

Hâte de lire ta fiche terminée et de te voir validée. /O/
Revenir en haut Aller en bas
Maldwyn Powells
Cantabile
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 32
Points RP : 185
Date d'inscription : 14/07/2017
MessageSujet: Re: Cantabile - Maldwyn Powells   Sam 15 Juil - 20:31

Alec • Brace yourself. Maldie is coming. +w+

Lev • Salut toi, t'es flippant. . Mais j'ai hâte ! Hâte de voir tes plans machiavéliques de harcèlement. De mon côté, je prépare déjà les ripostes. Merci ! ! :D

Ambroise • (rien à voir mais j'ai un pote qui s'appelle Ambroise. Il fallait que cela sorte. /out). Vas-y, je ne savais même pas qu'il y avait un Marcus dans Twilight (non, moi, je suis pas trop Twilight. /out). C'est parce qu'un jour, les libraires domineront le monde, chaton. Merci ! :D

(j'adore vos emojis alors j'en abuse) (problem ?)

Revenir en haut Aller en bas
Tsurumaru Shi
Admin • Cantabile
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 595
Points RP : 833
Date d'inscription : 07/08/2016
MessageSujet: Re: Cantabile - Maldwyn Powells   Dim 16 Juil - 15:27


- CONGRATS HONEY -

T'es validée ! C'est t'y pas magnifique ? C'est le moment de te jeter dans le grand bain et de commencer ton aventure sur le forum ! Pour que tu sois pas toute perdue et que tu cherches pas pendant 10 ans où tu dois aller, on te met des petits liens juste là :
> Créer ta fiche de liens
> Faire des demandes de liens
> Faire des demandes de RP
> Créer la messagerie de ton perso
> Créer ton journal intime

Pour pouvoir savoir tout ce qui se passe sur le fofo, on te propose de cliquer sur les petits liens ci-dessous. Tu verras, ça te mettra automatiquement des notifications quand il se passe quelque chose d'important :
> Evénements et animations du forum
> Annonces de maintenances du forum

▬ ● ● ● ▬


Tsurumaru talks in #ad807d.



Revenir en haut Aller en bas
 
Cantabile - Maldwyn Powells
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tasty Tales ► Forum RPG Université :: Les premiers pas :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers:  
Ewilan RPGHoshi no Musudabberblimpnom de l'image