Partagez | 
 

 Cantabile - Astré Diane Lunaris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Astré D. Lunaris
Cantabile
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 15
Points RP : 0
Date d'inscription : 18/05/2017
MessageSujet: Cantabile - Astré Diane Lunaris   Ven 19 Mai - 0:16



Astré Diane Lunaris
cantabile

27 ans ᵜᴥ 6 décembre 1989 ᵜᴥ 1m84 ᵜᴥ ♂ ᵜᴥ Yeux bleus ᵜᴥ Blonds platine très clair. ᵜᴥ Bibliothécaire à l'université ᵜᴥ Toujours dans la lune ᵜᴥ Tête en l'air ᵜᴥ Extrêmement maladroit ᵜᴥ Foncièrement gentil, bon, bienveillant ᵜᴥ Inspire la confiance, apaise ᵜᴥ Naïf, doux ᵜᴥ A le contact facile, peut s'avérer très bavard ᵜᴥ Gourmand, très gourmand ᵜᴥ Il adore la littérature ᵜᴥ Très enjoué, très souriant, très chaleureux ᵜᴥ Un type chouquette, quoi ? ♥

Give me your hurt
Astré l’appelle le transfert de blessure. Ou le « bisou magique ». Vous savez, quand vous êtes petits et que vous vous blessez, vos parents vous font un bisou qui a le pouvoir de tout guérir et après cela, la douleur disparait magiquement ! Et bien son pouvoir, c’est ça. Dès qu’Astré entre en contact, du bout des doigts ou des lèvres, ou de n’importe quelle partie de son anatomie en fait, avec ladite blessure, il la prend. La blessure se transfert sur son propre corps, au même endroit. Même douleur, même gravité. Les avantages ? Il aide du monde comme ça, et fait naître des sourires. Inconvénients ? Disons que ça peut être risqué pour sa vie...
Mon histoire
Ton être franchi la porte de la bibliothèque de l’université de Summerbridge. Le soir commence à tomber. Il se fait un peu tard, pour venir emprunter des livres. Mais tu n’as pas pu te libérer. Cela dit, tu te remercies d’avoir choisi ce moment, car la vision qui s’offre à toi, petit étudiant en photographie, ravit tes yeux. Tu dégaines ton appareil photo, et en l’espace d’une seconde, tu immortalises la scène. Le bibliothécaire, adossé à la fenêtre, un livre dans une main, un café dans l’autre. Une allure de mannequin, ses longues jambes dépliées, tendues, croisées. Ses doigts de pianiste autour du gobelet en carton d’une part, tenant avec délicatesse et tendresse son bouquin de l’autre. Mais le plus beau dans tout ça, c’est la lumière, derrière, qui l’enroule d’une aura chaleureuse. Lui qui ressemble, pourtant, à un enfant de la lune…

Et alors, tu te surprends à essayer d’imaginer sa vie. Son passé. Qui il est. D’où il vient. Tu te l’imagines mannequin, avant d’être bibliothécaire. Tu le vois héritier d’une famille riche. Peut-être même noble. Tu te demandes, en fait, ce qui a bien pu pousser un homme qui aurait pu avoir le monde à ses pieds, à ton sens, à devenir bibliothécaire. Mais si tu savais comme tu peux être loin de la vérité…

Astré est né en France, d’un couple s’aimant passionnément et voulant concrétiser leur amour en donnant naissance à l’union de leurs deux êtres. Astré, Diane Lunaris est ainsi né. Deux prénoms en rapport avec la lune, les étoiles, la galaxie, en homme à son grand-père maternel qui était un adorateur de l’astronomie. Et cet homme a sûrement été celui qui a le plus aidé le jeune couple. En effet, ses parents à lui refusaient net que leur fils côtoie une « étrangère ». Tout ça car cette demoiselle, Hilel, avait des origines maghrébines, de par, justement, son père. C’est donc cet homme qui les a hébergés en sa demeure, lorsque son désormais beau-fils, Gabriel Lunaris, a décidé de fuguer avec son amour. C’est également cet homme qui les a tous deux menés à l’hôtel pour sceller leur amour par les liens sacrés du mariage. C’est lui qui les a épaulés financièrement lorsqu’ils en avaient besoin. Et c’est surtout lui qui est parti bien trop tôt, alors que le couple n’avait jamais eu l’occasion de le remercier à la hauteur de ce qu’il avait pu faire pour eux…

Astré est donc l’enfant d’une femme d’origines Algérienne et d’un père français. Physiquement… il n’a en réalité pris d’aucun des deux, mais de sa grand-mère paternelle. Il a hérité de sa peau aussi blanche que neige, de ses cheveux blonds si clairs qu’ils semblent gris selon l’éclairage et de ses magnifiques yeux bleus. Alors forcément, Astré Diane Lunaris est l’identité parfaite pour un enfant que l’on pourrait appeler « enfant de la lune ». Au sens littéraire.

Enfin. En soi, Astré n’a pas eu une enfance bien atypique. Loin de là. Il a été à l’école, a eu des amis, a eu des notes dans la moyenne. Il a reçu l’amour de ses parents, a été autant gâté que les moyens de sa famille le lui permettaient… bref, une enfance somme toute banale. Si ce n’est qu’à l’âge de huit ans, il découvrit qu’il avait un don. Ses parents aussi, au passage. En effet, alors que sa maman venait de se couper le doigt sous ses yeux, il … a eu l’idée de vouloir lui faire un bisou magique, comme elle le lui faisait souvent, lorsqu’il s’égratignait. En une fraction de secondes, la coupure a disparu du doigt de sa mère, pour réapparaître sur son propre doigt, le faisant couiner légèrement de douleur. Bref, pouvoir découvert. Mais pouvoir dangereux également. Ses parents ont préféré taire la chose et demander à Astré d’en faire autant. De ne pas en parler. Mais le petit garçon, foncièrement bon, lui… préférait soulager ses camarades de classe lorsqu’ils s’égratignaient les genoux ou les coudes, revenant à la maison, chaque jour, plus blessé que la veille. Il prétextait alors qu’il était juste maladroit et qu’il tombait souvent -et ce n’était pas faux, cela dit. Mais ses parents ont très vite commencé à s’inquiéter. Ils ne connaissaient pas la limite de ce don. Et ils ne voulaient clairement pas voir la santé de leur fils être mise en péril à cause de ce foutu cadeau de la nature dont ils auraient préféré se passer. Comprenant alors à quel point il pouvait inquiéter ses parents, les effrayer, Astré a alors mis le holà sur l’utilisation de son don au quotidien. Parfois, il soulageait des enfants plus jeunes que lui qui s’égratignaient un peu. Mais pas autant qu’avant.

Il a fini l’école primaire, sans plus de souci, avant d’intégrer le collège où il se fit plusieurs amis. De vrais amis. De ceux qui vous soutiennent dans toutes les épreuves. Qui l’ont aidé à s’en remettre lorsqu’il s’est pris son premier rateau, qui l’ont conseillé pour son premier rendez-vous avec sa première petite copine, à quinze ans -ça n’a pas duré. Mais qui l’ont aussi soutenu lorsqu’il a appris que sa maman était malade.

En effet, on venait de découvrir un cancer de la gorge à sa mère. Cependant, les médecins et oncologues étaient optimistes quant à sa guérison, le cancer ayant été découvert très tôt. Ainsi, ses parents l’ont enfermé dans une bulle d’optimisme, lui bourrant le crâne à coup de « ça va aller », « ce n’est pas bien grave », « maman va guérir », « maman va s’en sortir, ce sont les médecins qui l’ont dit ». Alors il a continué sa vie. Il a fini le collège, est passé au lycée où il a retrouvé ses amis et eu de nouvelles copines, s’est rendu compte que cela ne l’intéressait pas plus que cela, en fait, de sortir avec des filles… il a alors tenté l’expérience, en cachette, avec un garçon, n’osant pas trop s’afficher. Et il a compris qu’il aimait les hommes. En parallèle, il a également découvert sa passion pour la littérature, s’est orienté vers un BAC L avant de décider de faire des études, plus tard, de littérature. Mais en terminale, l’état de sa mère s’est subitement détérioré. Sa bulle a été fissurée, mais pas brisée. Il s’est alors souvenu de son dos qu’il n’utilisait plus depuis des années déjà, en ayant limité énormément les contacts physiques avec les gens. Non, Astré n’était et n’est toujours pas un homme tactile. Mais il s’est alors mis en tête qu’il pouvait la sauver, et est apparu un nouveau rituel. Chaque jour, il venait embrasser sa mère dans le cou, avec l’espoir qu’un de ses baisers la guérirait. Et chaque jour, il échouait.

A l’approche du bac, le pire arriva : le cœur de sa mère lâcha, le 13 février au soir, devant ses yeux. Elle était allongée sur le canapé convertible de leur salon, s’est soudainement redressée, avant de s’écrouler de l’autre côté, les pieds dans le vide. Il n’a pas compris. Il n’a pas voulu comprendre. Il s’est levé de son fauteuil où il lisait tranquillement, est venu l’embrasser dans le cou, lui glisser la couverture sur les épaules avant de lui dire « bonne nuit » et aller se coucher. Le lendemain matin, il s’est levé, s’est préparé, et est parti à l’école, en lui souhaitant « bonne journée ».

Ce n’est qu’à la sortie des cours, lorsqu’il a vu la voiture de son père garée devant le lycée, qu’il a compris. Son père ne venait jamais le chercher. Sauf ce jour-là…

L’enterrement se fit trois jours plus tard. Ses amis ont séché les cours, malgré le bac approchant à grand pas, pour être à ses côtés et le soutenir. Lui remonter le moral. Et il a souri, pendant l’enterrement. Parce qu’il se rappelait que sa mère lui répétait qu’il était beau, quand il souriait. Que cela lui donnait du baume au cœur, malgré la douleur. Il s’est promis, dès lors, de toujours sourire. De toujours avoir l’air d’un soleil, pour tout le monde. La gentillesse, l’amabilité. Il le serait. Mais cela ne veut pas dire qu’il ne s’est pas renfermé sur lui-même. Il a redoublé d’efforts pour le bac, s’est même totalement noyé dans le travail pour ne pas penser à sa peine, à la douleur. Et il a décroché son diplôme avec mention très bien. Il a été accepté dans une bonne université parisienne, dans un cursus littéraire.

Il voulait se fondre dans la masse, il voulait n’être qu’un jeune homme parmi tant d’autre. Il voulait lire, lire et encore lire. Il ne sortait plus, ne voyait plus ses amis, s’est enfermé dans ses livres, dans ses mondes imaginaires… et dans ses études. Ils ne se parlaient plus beaucoup, avec son père. Astré se sentait coupable. Il était convaincu qu’il aurait pu la sauver. Que son pouvoir aurait pu l’aider. Qu’il a échoué. Et en ce sens, il ne pouvait plus regarder son père en face. Alors, il a commencé à se renseigner sur une bonne université, loin d’ici, où il pourrait aller et… peut-être se reconstruire, avant de revenir.

C’est Summerbridge qui attira son attention, pour la suite de ses études. Une fac… une île… pour les gens comme lui. Et côtée, en plus. Alors il a fait un dossier pour tenter d’y entrer. Et il a été accepté. Il a donc intégré Summerbridge a ses vingt-deux ans, pour une maîtrise, ayant déjà l’équivalent français. Depuis, il s’épanouit. Il a obtenu sa maîtrise et a postulé pour devenir bibliothécaire à la fac. Et a été embauché. Autant dire que l’homme est heureux : il peut se noyer dans la lecture à longueur de journée et parler littérature à tout et n’importe qui. Et ça, il adore…

Parce qu’aujourd’hui, la littérature, c’est absolument tout pour lui. La littérature… et ses deux chats, Poe, le noir, et Maupassant, le sacré de Birmanie.



Derrière l'écran
Eury ᵜ 23 ans ᵜ  J'sais pas encore trop quoi dire :3 ᵜ T'es nice dude ! J'espère que ça t'empêchera pas de continuer à me relever sur BD2, hein ♥

Code:
[b]Give me your hurt[/b] • On l’appelle le transfert de blessure. Ou le « bisou magique ». D'un simple contact peau à peau, Astré peut délester n'importe qui de sa blessure et la prendre sur son propre corps ▬ [i]Astré D. Lunaris[/i]
Code:
[b]Bibliothécaire[/b] • A l'Université ▬ [i]Astré D. Lunaris[/i]
Code:
Victor Nikiforov • Yuri!!! on Ice ▬ [i]Astré D. Lunaris[/i]




Dernière édition par Astré D. Lunaris le Lun 22 Mai - 5:06, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Skaði Ástvardóttir
Vivace
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 87
Points RP : 335
Date d'inscription : 30/03/2017
MessageSujet: Re: Cantabile - Astré Diane Lunaris   Ven 19 Mai - 0:41

HIJO DE LA LUNA DE MECANO ! *Q*'
Pardon, j'y ai pensé direct. XD

Ton vavatar claque seigneur dieu, il gère la bière et la fougère et il est MAGNIFIIIIIIIIIIIIQUE. *QQQQQQQQQQQQQ*' Et le pseudo est divin. *w*'

Bienvenue ici honey. ~ /O/

J'ai hâte de lire ta fiche en entier. *Q*'
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Kane
Admin • Andante
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 1239
Points RP : 1576
Date d'inscription : 12/02/2016
MessageSujet: Re: Cantabile - Astré Diane Lunaris   Ven 19 Mai - 10:15

Oh mon dieu je sens que je vais t'aimer toi

Bon courage pour ta fiche

▬ ● ● ● ▬

               
I hate you I love you
I hate that I love you
Don't want to, but I can't put
Nobody else above you

▬▬▬▬▬▬▬▬

Arte' la Déesse, par Drew ♥ :
 


Artish(o) ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Altaïs Midnight
Moderato
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 68
Points RP : 120
Date d'inscription : 15/05/2017
MessageSujet: Re: Cantabile - Astré Diane Lunaris   Ven 19 Mai - 21:04

OH GOSH cet avatar et ce pouvoir. J'aime, non j'adore. Et puis t'es aussi un astre donc Altaïs te dit bonjour (elle ne le fait jamais sinon - et j'ai l'air schizo comme ça).

Enfin voilà, bienvenue sur le forum ami des cieux et fighto pour ta fiche !
J'ai hâte de voir le résultat final.
Revenir en haut Aller en bas
Astré D. Lunaris
Cantabile
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 15
Points RP : 0
Date d'inscription : 18/05/2017
MessageSujet: Re: Cantabile - Astré Diane Lunaris   Lun 22 Mai - 5:08

Merci beaucoup à vous pour vos messages, c'est adorable ♥ :3

A priori, j'ai fini ma fiche. JE suis désolé pour cette histoire qui sent pas forcément très bon, mais je n'avais pas envie de me retaper une histoire de 13 pages ;w;

J'en dirais très sûrement plus en rp, parce que #IntrospectionPowaa ; en espérant ne pas trop enquiquiner mes futurs camarades de rp :)

Merci beaucoup à celui qui s'occupera de ma fiche, en tout cas ♥
Revenir en haut Aller en bas
Nate J. Miller
Fonda • Cantabile
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 119
Points RP : 365
Date d'inscription : 02/04/2017
MessageSujet: Re: Cantabile - Astré Diane Lunaris   Lun 22 Mai - 13:39

Pense à nous laisser un petit message juste ici pour qu'on vienne s'occuper de ta fiche : http://www.tasty-tales-rpg.com/t2858-4-fiche-terminee-captain


▬ ● ● ● ▬


Revenir en haut Aller en bas
Jude L. O'Brien
Fonda • Allegro
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 2533
Points RP : 597
Date d'inscription : 17/01/2016
MessageSujet: Re: Cantabile - Astré Diane Lunaris   Lun 22 Mai - 14:57

En vrai j'ai pleuré en lisant ton histoire
Ca m'arrive rarement mais là... LES FEELZ. OMG. Je vais need un lien avec toi... En plus ma petite Jules est française donc il devrait être possible de faire quelque chose !

En bref... j'adore et c'est parfait
Il ne te manque plus qu'à faire un tour sur le règlement et je pourrai te valider !

▬ ● ● ● ▬

- let the beast rock -I'm just a monster, a beast. Run. Run from me. You don't deserve to die this way. Please, run. You'll never win nothing if you stay with me. I've lost my humanity a long time ago. I'm cold, cold and distant. Welcome to hell, dude.
Revenir en haut Aller en bas
Jude L. O'Brien
Fonda • Allegro
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 2533
Points RP : 597
Date d'inscription : 17/01/2016
MessageSujet: Re: Cantabile - Astré Diane Lunaris   Lun 22 Mai - 15:10


- CONGRATS DUDE -

T'es validé ! C'est t'y pas magnifique ? C'est le moment de te jeter dans le grand bain et de commencer ton aventure sur le forum ! Pour que tu sois pas tout perdu et que tu cherches pas pendant 10 ans où tu dois aller, on te met des petits liens juste là :
> Créer ta fiche de liens
> Faire des demandes de liens
> Faire des demandes de RP
> Créer la messagerie de ton perso

Pour pouvoir savoir tout ce qui se passe sur le fofo, on te propose de cliquer sur les petits liens ci-dessous. Tu verras, ça te mettra automatiquement des notifications quand il se passe quelque chose d'important :
> Evènements du forum
> Evènements CB
> Animations forum
> Annonces du forum

▬ ● ● ● ▬

- let the beast rock -I'm just a monster, a beast. Run. Run from me. You don't deserve to die this way. Please, run. You'll never win nothing if you stay with me. I've lost my humanity a long time ago. I'm cold, cold and distant. Welcome to hell, dude.
Revenir en haut Aller en bas
 
Cantabile - Astré Diane Lunaris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tasty Tales ► Forum RPG Université :: Les premiers pas :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers:  
Ewilan RPGHoshi no Musudabberblimp