Partagez | 
 

 Aïden Black [terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Aïden Black
Cantabile
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 83
Points RP : 391
Date d'inscription : 07/04/2017
MessageSujet: Aïden Black [terminée]   Ven 7 Avr - 12:33



Aïden Black
Cantabile

24 ans ᵜᴥ 15 Mai 1992 ᵜᴥ 1m95 ᵜᴥ ♂ ᵜᴥ yeux bleus ᵜᴥ cheveux noirs ᵜᴥ Gardien de cimetière ᵜᴥ Imprévisible ᵜᴥ Asocial ᵜᴥ Impitoyable ᵜᴥ Rancunier ᵜᴥ Calme ᵜᴥ Loyal ᵜᴥ Fidèle (en amour) ᵜᴥ Jaloux ᵜᴥ Psychotique ᵜᴥ Antipathique ᵜᴥ Sur-protecteur

Mon pouvoir
J'ai la capacité de me métamorphoser en Grand Corbeau.

En l'espace de longues minutes autrefois, je suis désormais capable de changer d'apparence en quelques secondes. Mes os rapetissent et deviennent creux, mon corps se couvre d'un plumage sombre et luisant, mes yeux sombres s'éclaircissent mais demeurent bleus et mes doigts deviennent des serres redoutables tandis que mes puissantes ailes peuvent me propulser haut dans les airs.

Je peux ainsi me déplacer nettement plus vite que la gente humaine et passer par les airs pour raccourcir considérablement mes itinéraires. Je peux également porter des attaques aériennes si l'envie me prend et je suis assez doué pour crever les yeux d'un individu ou lui lacérer le corps en exécutant un piqué remarquable. Je peux me montrer très agressif, doté dans un corps animal de mes capacités cognitives humaines. Je suis capable de réfléchir, d'établir des plans et même de comprendre ce qui se passe autour de moi, que ce soit l'environnement ou les conversations des bipèdes. Du moins les premiers temps de ma transformation. Je suis souvent accompagné d'un grand corbeau, déstabilisant autrui quand je suis moi-même sous ma forme animale. Difficile de savoir qui est Aïden ... Je peux lorsque je me bats, changer de forme assez rapidement pour éviter les coups et/ou contourner mon adversaire pour lui porter de nouvelles attaques, en autres choses.

En revanche si mes métamorphoses ne sont pas limitées dans le temps, c'est mon esprit primal qui se charge de poser des règles. En effet plus je reste longtemps sous ma forme animale, et plus mon cerveau devient primitif, sauvage, totalement dénué d'humanité. J'ignore après combien de temps ma transformation serait irréversible, je ne suis jamais allé assez loin dans mes limites pour le découvrir. Mais plus le temps passe et plus le corbeau devient animal au point d'absorber l'esprit humain jusqu'à le faire petit à petit disparaître. Un autre inconvénient, c'est que je ne peux pas reprendre forme humaine n'importe où au risque d'apparaître nu comme un ver. Ce serait trop facile, n'est-ce pas ? Presque aussi bien que la téléportation, la fatigue physique en plus. Non, je suis obligé de retourner où j'ai abandonné mes fringues, ou d'aller dans un endroit où je sais en avoir d'avance. A condition de ne pas me les faire voler, évidemment.
Mon histoire
Les souffrances ont donné vie aux plus grandes âmes
Les personnages les plus éminents, portent en eux des cicatrices
~ Khalil Gibran ~

Je vomis la curiosité perverse de vous autres êtres humains. Mais avant de mettre fin à vos jours, je peux bien vous conter mon histoire. Vous êtes là pour donner de l’importance à ma vie, vous avez donc le droit de connaître les chemins que j’ai empruntés pour arriver jusqu’à vous.

J’ai grandi auprès d’un couple malade, et je suppose que peut-être ce départ dans la vie n’a pas aidé à ma santé mentale. Un père alcoolique et violent, une mère ayant développé le syndrome de Stockholm ou une probable connerie du même genre. Bref, j’ai connu les coups et les contraintes dès mon plus jeune âge. Mais j’allais à l’école, j’existais d’une certaine manière. Là-bas, je ne me faisais pas d’amis. Je vivais seul avec mes angoisses et quand je ne rentrais pas chez moi pour me prendre les droites de mon père, j’agonisais de ma solitude et j’observais mes semblables s’amuser et se jouer de moi. J’ai appris à les craindre, puis à les haïr et finalement à les faire fuir.

Lorsque j’ai eu huit ans, j’ai fait la connaissance de cet être d’exception, un foutu oiseau noir, de ceux que mes semblables aiment caillasser et maudire. Je l’ai observé, posé là sur un grillage, nous analysant tous comme des bêtes de foire. Je me suis senti comme ces lions en cage que les bipèdes viennent regarder au cirque. Je me suis senti mis à nu et vulnérable. Mais étonnamment, son regard porté sur moi ne m’a jamais inspiré la crainte. Non, j’ai été curieux de cet être que personne ne remarquait, admirant sa liberté et sa chance de pouvoir les regarder sans être vu. Il s’est passé plusieurs semaines avant que je m’approche un peu, balançant d’abord du pain à cet animal qui revenait chaque jour sur le même perchoir. Qu’est-il venu faire là, tous les jours à la même heure ? Je ne saurais le dire. Un jour, je lui ai jeté un morceau de steak cru après avoir lu dans les bouquins que ces bestiaux bouffaient des macchabés. J’aurais peut-être dû, à huit ans, être dégoûté par cet aspect de sa vie.

Après un an à s’observer et à se suivre l’un l’autre, les gamins ont enfin remarqué que leur souffre-douleur avait un nouveau jouet. Bon ben heureusement, l’oiseau noir savait voler, donc ça n’a pas trop duré. J’ai écopé de quelques menaces, quelques jurons et j’ai échangé deux ou trois coups, mais en dehors des punitions écrites je n’ai pas eu trop à me plaindre. Enfin bon, en résumé ma scolarité n’a pas été ma priorité, et mes souvenirs de cet âge-là ne sont pas les plus nombreux. Entre les heures de classes et les moments passés chez moi, j’peux seulement vous dire que j’étais majoritairement dehors à m’occuper de mes plumes et à soigner mes plaies tout en observant la vie de cet oiseau fascinant.

Au fil du temps, me sont arrivé des expériences assez hallucinantes. Déjà que j’me sentais bizarre quand je me comparais aux autres, s’imaginez pas comme j’ai eu l’air con le jour où mes doigts se sont changés en serres. Pendant plusieurs années ça n’a été que ça, des changements partiels selon mes humeurs. Un gouvernail dans le creux des reins quand la peur me hurlait de fuir, des serres puissantes ornant mes doigts quand la colère me brûlait les entrailles ou même une vision nettement supérieure quand je me sentais bien et que je parvenais à me concentrer sur autre chose que les misères de ma vie. Ca a duré bien cinq ou six ans, et pendant cette période j’ai eu pas mal de rebondissements dans ma vie. Déjà l’arrivée d’un p’tit d’homme chez moi, comme si mes parents trouvaient le temps de baiser entre deux engueulades. Celui-là, j’l’aimais peut-être un peu, au début.

Ouais au début, parce que finalement il était presque aussi normal que les autres, et malgré la douleur et notre environnement familial instable, lui il a grandi et s’est épanoui comme n’importe quel gamin. Je l’ai regardé se faire des amis, je l’ai observé faire des blagues aux adultes et se faire flatter par les maîtresses d’école et les animateurs à chaque création enfantine quand moi je n’étais que je pestiféré de service. Alors, comme tous les autres, j’ai appris à le haïr. Et quand mes parents ne le frappaient pas, je prenais le relai en éclatant de rage sur lui. Au fil des années, il m’a craint comme les autres, et je l’ai haï plus fort encore.

J’ignore à quel moment mon cerveau a complètement déraillé. J’ignore si c’est lorsque j’ai réussi à engendrer ma toute première métamorphose complète ou si c’est lorsque j’ai compris que ce p’tit d’homme serait toujours meilleur que moi. Peut-être est-ce à un tout autre moment, allez savoir … Un jour, j’ai quitté les sentiers de la violence sans conséquences et je suis entré sur le chemin de la cruauté, du sadisme. Un jour, j’ai privé un homme de son existence, et j’ai ressenti une plénitude si forte que je n’ai alors plus jamais été capable de m’en passer. J’avais dix-huit ans, et je suis entré en centre de détention pendant deux ans. Ils ont finalement conclu à un accident, de la légitime défense et les résultats des examens psychologiques ont traduit une incapacité émotionnelle à différencier le bien du mal. Peut-être que c’est vrai. Peut-être que je ne suis pas conscient que ce que je fais est mal. Mais j’aime ça, et j’en ai besoin pour sentir que je contrôle ma vie.

Alors j’ai continué, mais j’ai compris que le monde avait besoin que je cache ce dont je vivais. Alors j’ai porté un masque et j’ai changé d’identité. La nuit, je suis devenu Raven. Le jour, je n’étais qu’un étudiant d’une province anglaise. Jusqu’à ce que je le rencontre. Lorsque nos regards se sont croisés, je crois que quelque chose s’est passé en moi. Je crois qu’il a donné à ma vie un autre sens, et même s’il a fallu bien du temps avant que je comprenne, j’en suis devenu dépendant dès notre premier échange. Il était solitaire, il était froid et distant. Mais il éprouvait une si profonde colère, une souffrance si intense, que je me suis senti nécessaire à sa vie. Alors j’ai appris à exister autrement qu’en tuant. Aux côté de mon p’tit gars, j’ai appris à aimer.

Après quelques mois d’une paix plus ou moins stable, il m’a fallu quitter l’Angleterre. Il était hors de question de partir sans lui, alors je l’ai traîné de force, l’obligeant à quitter tous ses repères et le forçant à découvrir un monde qui le terrifiait qu’il n’avait jamais désiré voir. Je l’ai emmené en Amérique pendant quelques mois, avant de fuir avec lui sur une île où je savais que nos dons seraient tolérés et où nous ne serions pas des bêtes de foire. Je connaissais déjà les limites de mes capacités métamorphiques mais lui avait encore beaucoup à apprendre, et j’estimais avoir le droit de l’aider parce qu’il m’appartenait. Seulement voilà, je n’ai jamais arrêté mes contrats de mercenaire, et j’ai fini par être recherché à Summerside. J’ai tenté d’arrêter, de couper mes liens avec mes employeurs. Je suis retourné aux Etats-Unis pour en finir avec ma vie de meurtrier. Mais sans pouvoir le prévenir, je me suis fait arrêter et j’ai gagné un nouveau séjour au bagne.

Cela fait plus d’un an, maintenant, que j’ai disparu de la surface de la Terre. Un an qu’il a fallu à mes avocats, payés par de riches employeurs qui avaient tout intérêt à me faire libérer pour mon silence ; pour parvenir à m’innocenter définitivement. Un an sans aucun contact avec l’extérieur mais surtout, avec Sirius. Une année entière à penser à lui, nuit et jour sans jamais pouvoir entendre sa voix ou caresser sa peau. Une putain d’année, passée à me demander à quel point il souffrait sans ma présence à ses côtés. Mais aujourd’hui, je suis là. Et cette fois, je ne repartirais pas.


Derrière l'écran
Raven ᵜ 22 ans ᵜ Positif ᵜ Un jour, nous parviendrons à ne pas couler ...

Code:
[b]Métamorphose animale[/b] • Capable de changer d'apparence pour prendre celle d'un Grand Corbeau ▬ [i]Aïden Black[/i]
Code:
[b]Gardien du Cimetière[/b] • à Summerside ▬ [i]Aïden Black[/i]
Code:
Hei • Darker Than Black ▬ [i]Aïden Black[/i]




Dernière édition par Aïden Black le Mar 11 Avr - 19:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Skaði Ástvardóttir
Vivace
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 79
Points RP : 375
Date d'inscription : 30/03/2017
MessageSujet: Re: Aïden Black [terminée]   Ven 7 Avr - 12:42

Oh my godness. Hei. Mec. T'as pris Hei. ... T'as tout pour plaire. Ton pouvoir est juste classieux ( shame on me, j'adore les corbeaux /VLAN/ ) et... le métier. Gardien de cimetière quoi.

T'as la classe.
C'tout pour moi.

Bienvenue ici honey. ~
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Kane
Admin • Andante
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 1056
Points RP : 2136
Date d'inscription : 12/02/2016
MessageSujet: Re: Aïden Black [terminée]   Ven 7 Avr - 13:45

Re-re-rebienvenue

SVP oui ne coulez pas :dolfy:

▬ ● ● ● ▬

               
I hate you I love you
I hate that I love you
Don't want to, but I can't put
Nobody else above you

▬▬▬▬▬▬▬▬

Arte' la Déesse, par Drew ♥ :
 


Artish(o) ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Sirius Delacroix
Moderato
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 72
Points RP : 194
Date d'inscription : 07/04/2017
MessageSujet: Re: Aïden Black [terminée]   Ven 7 Avr - 17:24

Rebienvenue!

Faut dire ça à l'autre >.>
Revenir en haut Aller en bas
Juuzou Eldwis
Vivace
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 52
Points RP : 159
Date d'inscription : 21/03/2017
MessageSujet: Re: Aïden Black [terminée]   Ven 7 Avr - 18:26

Nyouuuuuu j'aiiiiime les spaghettis ton powa et ton début de perso ! °^°
Je sais pas qui t'étais avant mais du coup re-bienvenue ou chaipacombien de fois re ù.ù

FIGHTO !
Revenir en haut Aller en bas
Sam Blackbell
Allegro
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 47
Points RP : 40
Date d'inscription : 20/02/2017
MessageSujet: Re: Aïden Black [terminée]   Ven 7 Avr - 18:35

Oh...
Oh !
OH !
Transformation animale ? J'aime, j'aime ! On va bien s'entendre toi et moi, que tu le veuilles ou non !  

Moi non plus je sais pas qui t'étais mais re-bienvenue du coup
Bonne chance pour finir ta fiche !

PS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aïden Black
Cantabile
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 83
Points RP : 391
Date d'inscription : 07/04/2017
MessageSujet: Re: Aïden Black [terminée]   Ven 7 Avr - 18:45

Merci à tous !

Alors dans l'ordre :

Artemis : PROMIS CETTE FOIS ON RESTE ET ON S'ENCHAÎNE

Juuzou : En fait j'étais Aïden Black, suis arrivé y'a un p'tit moment, puis j'ai coulé, puis j'suis revenu, puis j'ai recoulé :a: Donc peu me connaissent haha

Sam : J'irais lire ta fiche dès que je m'serais occupé d'la mienne, histoire d'essayer d'avoir un truc à te proposer ;)
Quand aux synonymes, en fait "loyal" je le vois plus dans le sens où il est franc et honnête, c't'à dire qu'il va pas cogner en traître ou parler dans le dos des gens. Et "fidèle", bah c'est clairement au niveau du couple, il ne regardera jamais une autre personne que Sirius :3
Revenir en haut Aller en bas
Doku Matsuda
Admin • Cantabile
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 143
Points RP : 142
Date d'inscription : 17/12/2016
MessageSujet: Re: Aïden Black [terminée]   Ven 7 Avr - 19:10

Yooo ici !

Bien le bonsoir et re re bienvenue sur le fow si j'ai bien compris !

J'aurais bien repris les arguments de Skaði Ástvardóttir mais elle a déjà tout dis so t'es juste la classe incarnée avec ce pouvoir, j'espère que tu "couleras" pas du coup 0/

C'est tout pour moi V2

▬ ● ● ● ▬


Je t'ai à l'œil Invité ! Passe par si toi aussi tu as des commandes graphiques à passer !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

▪ In my Bubble ▪

MessageSujet: Re: Aïden Black [terminée]   Sam 8 Avr - 16:40

Vava qui fait peur + métier qui fait peur...

(Re ?) Bienvenue ici sinon ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Nate J. Miller
Fonda • Award du RP le plus émouvant
avatar
▪ In my Bubble ▪

Messages : 112
Points RP : 505
Date d'inscription : 02/04/2017
MessageSujet: Re: Aïden Black [terminée]   Dim 9 Avr - 11:24

Rebienvenue
En effet j'espère que cette fois vous ne jouerez pas les fantômes, c'est votre last shot. Je préfère vous prévenir

▬ ● ● ● ▬


Revenir en haut Aller en bas
 
Aïden Black [terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tasty Tales ► Forum RPG Université :: Les premiers pas :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers:  
Ewilan RPGHoshi no Musudabberblimpnom de l'image